Le combat spirituel
58 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Le combat spirituel , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
58 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Chaque chrétien est en fait engagé dans une guerre spirituelle même si, hélas, il ne s’en rend pas toujours compte! Il faut discerner, apprendre à utiliser les armes de Dieu et prendre position pour ce qu’Il nous a donné. La première partie de ce livre présente la nature du conflit, et la deuxième nous fait découvrir toute notre armure défensive. Finalement, dans la dernière partie, Derek Prince explique comment utiliser les armes d¹attaque d’une manière efficace.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 septembre 2019
Nombre de lectures 20
EAN13 9782911537262
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0121€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Le combat spirituel
 
 
 
Le quartier général: les lieux célestes
le champ de bataille: nos esprits!
 
 
 
 
 
 
Derek Prince
 
Originally published in English under the title "Spirituel Warfare".
French translation published by permission of Derek Prince Ministries International USA, P.O. Box 19501, Charlotte, North Carolina 28219-9501, USA.
Copyright 1987 by Derek Prince. All rights reserved.
Copyright French translation August 1999 by DPM International. All rights reserved.
Traduit par Patrick Wright.
Aucun extrait de cette publication ne peut être reproduit ou transmis sous une forme quelconque, que ce soit par des moyens électroniques ou mécaniques, y compris la photocopie, l'enregistrement ou tout stockage ou report de données sans la permission écrite de l'éditeur.
 
Sauf autre indication, les citations bibliques de cette publication sont tirées de la traduction Louis Segond "Nouvelle Edition".
Publié par Derek Prince Ministries France, année 1999.
Dépôt légal: 3e trimestre 1999.

Pour tout renseignement:
DEREK PRINCE MINISTRIES France
9, Route d'Oupia, B.P.31, 34210 Olonzac FRANCE
tél. (33) 04 68 91 38 72 fax (33) 04 68 91 38 63
E-mail info@derekprince.fr * www.derekprince.fr
 
Contenu
Première partie: La nature du conflit
Chapitre 1 : Deux royaumes opposés
Chapitre 2 : Le quartier général de Satan
Chapitre 3 : Bataille d’anges
Chapitre 4 : Les armes et le champ de bataille
Chapitre 5 : Le fondement de notre victoire
Deuxième partie : Notre armure défensive
Chapitre 6 : L'armure complète de Dieu
Chapitre 7 : La ceinture de la vérité
Chapitre 8 : La cuirasse de la justice
Chapitre 9 : Les chaussures de la préparation que donne l’Evangile de paix
Chapitre 10 : Le bouclier de la foi
Chapitre 11 : Le casque du salut
Chapitre 12 : L’épée de l’Esprit
Chapitre 13 : L’endroit à découvert
Troisième partie : Les armes d’attaque
Chapitre 14 : Passer à l’attaque
Chapitre 15 : La prière comme arme
Chapitre 16 : La louange comme arme
Chapitre 17 : La prédication comme arme
Chapitre 18 : Le témoignage comme arme

Première partie: La nature du conflit
 
Chapitre 1 : Deux royaumes opposés
 
 
Le Nouveau Testament contient de nombreuses illustrations représentant le peuple de Dieu. Par exemple, dans l’épître aux Ephésiens, ce dernier est dépeint comme assemblée législative, comme famille, comme temple et comme épouse de Christ. La dernière image qu’on y trouve, cependant, est celle d’une armée.
Cette armée est engagée dans un combat aux proportions planétaires, touchant et impliquant chaque partie de cette terre sur laquelle nous vivons. En fait, le terme "planétaire" décrit mal l’ampleur d’un conflit qui englobe non seulement la terre, mais s’étend au delà, jusque dans les cieux. L’adjectif "universel" montre mieux l’ampleur de ce conflit qui comprend toute la création.
Le passage de la Bible qui présente le plus clairement ce conflit et en décrit sa nature est celui d’Ephésiens 6:10-12. Je commence avec la traduction Darby, pour ensuite la comparer à d’autres versions.
Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur et par sa force souveraine. Revêtez-vous de l'armure complète de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les manœuvres du diable.
Paul considère comme normal, pour nous chrétiens, d’être engagés dans un conflit pour lequel il nous faut des armes bien choisies. L’adversaire est le diable en personne. Au verset 12, il donne plus de détails sur ce conflit.
Car nous n’avons pas a lutter contre la chair et le sang, mais contre les principautés, contre les pouvoirs, contre les dominateurs des ténèbres d’ici-bas, contres les esprits du mal dans les lieux célestes.
Dans la version Segond, il est dit:
Car nous n’avons pas a lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contres les esprits méchants dans les lieux célestes.
La Transcription Moderne, qui est plutôt une version paraphrasée, dit:
Nous n’avons pas à lutter uniquement contre notre nature terrestre, ni contre de simples ennemis mortels, mais contre les puissances occultes, contre une organisation spirituelle satanique, contre les dictateurs invisibles qui, dans les ténèbres, veulent contrôler et régir notre monde, contre la légion des esprits démoniaques dans les sphères surnaturelles, véritables agents du quartier général du mal.
Quelle que soit la version choisie, il est évident que nous chrétiens, sommes engagés dans un conflit colossal dépassant notre compréhension.
J’ai médité sur ce passage d’Ephésiens 6:12 dans la version originale grecque tant de fois que j’en suis arrivé à produire ma propre paraphrase; qu’on pourrait appeler la version Prince.
Car notre partie de lutte n’est pas contre la chair et le sang, ni contre des personnes physiques mais contre les dirigeants de divers territoires, établis par ordres décroissant d’autorité, contre les dominateurs planétaires des ténèbres présentes, contre les forces spirituelles du mal dans le monde céleste.
Permettez-moi d’expliquer pourquoi j’ai choisi certains de ces mots. Je dis "les dirigeants de divers territoires, établis par ordres décroissant d’autorité" car cela dépeint un royaume hautement structuré et bien organisé, avec des ordres décroissants d’autorité, ainsi que divers princes et sous princes étant responsables de différentes parties du territoire. J’ai utilisé le mot dominateur parce que cela décrit si bien la façon dont Satan traite l’humanité.
Remarquez que toutes les versions, à part la Transcription Moderne, soulignent que le quartier général de ce royaume bien organisé se trouve dans les lieux célestes.
Voici quelques points à tirer de ce passage d’Ephésiens 6:12. Tout d’abord, le conflit concerne tous les chrétiens, et pas seulement un groupe particulier comme les missionnaires, les pasteurs et les évangélistes. De nombreux chrétiens ne l’ont pas compris de cette façon.
On peut dire que la plupart des chrétiens ponctuent mal ce verset. Ils lisent "Car nous n’avons pas à lutter - point final." En d’autres mots, nous n’avons qu’à nous asseoir sur les bancs d’église et chanter des cantiques. Cependant, ce que Paul dit, c’est que nous sommes dans une partie de lutte, mais pas contre la chair et le sang.
L’usage de l’expression "partie de lutte" est importante. La lutte est le genre de combat le plus intense qui soit, entre deux individus. Chaque partie du corps, toutes les techniques et les ruses sont à utiliser dans le but de gagner. C’est un combat total.
Satan est à la tête d’un royaume très bien organisé, avec divers territoires et niveaux d’autorité et dont le quartier général se trouve dans les lieux célestes. Ceci est stupéfiant, mais clair.
Que Satan ait un royaume bien organisé étonne certains. Pourtant, la parole de Dieu y fait clairement référence à de nombreuses reprises. L’incident suivant nous est rapporté dans Matthieu 12:22-28 à propos du ministère de Jésus. Ce dernier avait guéri un démoniaque aveugle et muet, en chassant l’esprit mauvais.
Toute la foule hors d’elle même disait: N’est ce pas là le Fils de David? Les Pharisiens l’ayant appris, dirent: Cet homme ne chasse les démons que par Béelzébul, prince des démons.
Béelzébul signifie, littéralement, "seigneur des mouches". Ce titre appartient à Satan en sa capacité de prince des démons, ces derniers sont comparables aux domaines tout entier des insectes. Jésus répond aux Pharisiens:
Comme Jésus connaissait leurs pensées, il leur dit: Tout royaume divisé contre lui-même est dévasté et toute ville ou maison divisée contre elle-même ne peut subsister. Si Satan chasse Satan, il est divisé contre lui-même, comment donc son royaume subsistera-t-il?
Nous pouvons clairement en conclure, premièrement, que Satan a un royaume, deuxièmement, que ce royaume n’est pas divisé, mais bien organisé, et troisièmement, qu’il n’a pas encore été renversé, mais est encore en place. Jésus continue:
Et si moi, je chasse les démons par Béelzébul, vos fils par qui les chassent-ils? C’est pourquoi ils seront eux-mêmes vos juges. Mais, si c’est par l’Esprit de Dieu, que moi, je chasse les démons, le royaume de Dieu est donc parvenu jusqu’à vous.
Jésus parle ici d’un autre royaume, celui de Dieu. Il décrit tout particulièrement un moment où le conflit entre ces deux royaumes se fait au grand jour. Il dit que nous savons que le royaume de Dieu est arrivé lorsqu’il chasse les démons par l’Esprit de Dieu. Le sous-entendu est que le ministère de la délivrance démoniaque fait sortir au grand jour les forces de Satan, et démontre la supériorité du royaume de Dieu, car c’est par l’autorité de ce royaume que les démons sont chassés. En dernière analyse, il y a deux royaumes en opposition: le royaume de Dieu et le royaume de Satan.
Paul dit encore dans Colossiens 1:12-14:
Rendez grâces avec joie au père qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière. Il nous a délivré du pouvoir des ténèbres et nous a transporté dans le royaume de son fils bien-aimé, en qui nous avons la rédemption, le pardon des péchés.
Notez à nouveau qu’il y a deux pouvoirs, deux royaumes. Il y a le royaume de lumière, où nous trouvons notre héritage, mais il y a aussi le pouvoir des ténèbres. Le mot pouvoir est la traduction du mot grec exusia , signifiant "autorité" En d’autres mots, Satan a de l’autorité, qu’on le veuille ou non. Il est le chef d’un royaume reconnu par la Bible. Ainsi, ces deux royaumes sont engagés dans un combat mortel, qui atteint son apogée actuellement alors que cette ère s’achève.
 
 
* * * * * * *
 
 
Chapitre 2 : Le quartier général de Satan
 
 
Dans Ephésiens 6:12, Paul montre clairement que nous, chrétiens, sommes engagés dans une lutte à mort contre un royaume bien organisé, peuplé d’êtres spirituels malveillants et rebelles et dont le quartier général se trouve dans le royaume céleste.
 
L’usage de l’expression "monde céleste" pose un problème dans l’esprit de chrétiens. Si Satan a été jeté hors des cieux il y a de cela bien longtemps, comment se fait-il qu’il à encore une place dans le monde céleste?
 
Je répondrai à cette question en faisant remarquer certains passages qui décrivent des événements qui se sont déroulés longtemps après la rébellion de Satan et son exclusion par Dieu. Ces passages montrent que Satan pouvait encore accéder à la présence de Dieu dans les cieux au moment décrit. Job 1:6-7:
 
Or, les fils de Dieu vinrent un jour se présenter devant l’Eternel, et Satan vint aussi au milieu d’eux. L’Eternel dit à Satan: D’où viens-tu? Satan répondit à l’Eternel: De parcourir la terre et de m’y promener.
 
Un incident presque identique est rapporté dans Job 2:1-2:
 
Or, les fils de Dieu vinrent un jour se présenter devant l’Eternel, et Satan vint aussi au milieu d’eux se présenter devant l’Eternel. L’Eternel dit à Satan: D’où viens-tu? Satan répondit à l’Eternel: De parcourir la terre et de m’y promener.
 
Ainsi, à l’époque de Job, Satan pouvait encore entrer directement dans la présence de l’Eternel. Lorsque les anges de Dieu vinrent se présenter devant lui, Satan était là parmi eux. Ce passage semble indiquer que les autres anges n’ont pas reconnu Satan. Cela se comprend, car dans 2 Corinthiens 11:14, Paul dit que Satan est un "ange de lumière". Ce passage me donne l’impression que l’Eternel était le seul à pouvoir identifier Satan. Apparemment, il pouvait paraître devant Dieu, au milieu des anges, sans être reconnu.
 
L’Eternel dit: "D’où viens-tu, Satan?" En d’autres mots: "Que fais-tu ici?" L’Eternel n’a pas banni Satan de sa présence d’office. Au contraire, il lui à parlé. Nous savons donc qu’à l’époque de Job, Satan pouvait encore venir dans la présence de Dieu dans le ciel.
 
Alors j’entendis dans le ciel une voix forte qui disait: Maintenant est arrivé le salut, ainsi que la puissance et le règne de notre Dieu, et l’autorité de son Christ. Car il a été précipité, l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit. (Apocalypse 12:10)
 
"L’accusateur de nos frères" est Satan. Remarquez que jusqu’ici, il est toujours occupé à accuser le peuple de Dieu jour et nuit dans la présence de Dieu.
 
Apocalypse 12:11-12 poursuit:
 
Ils l’ont vaincu (Satan) à cause du sang de l’Agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort. C’est pourquoi réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez les cieux! Malheur à la terre et à la mer! Car le diable est descendu vers vous, plein de fureur; sachant qu’il a peu de temps.
 
Ce passage montre que Satan peut encore accéder à la présence de Dieu, et qu’il se sert de ce privilège pour accuser le peuple de Dieu en sa présence. Il est évident que tous les passages ci-dessus font référence à des moments situés longtemps après la première rébellion de Satan. Quelle explication peut-on donc donner? Je crois qu’il y a plus d’un ciel. Cela est montré clairement au travers des Ecritures. Par exemple, dans le premier verset de la Bible, Genèse 1:1, il est dit: "Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre (VS).’ Le mot hébreu signifiant les cieux est shamayim . "Im’ est la terminaison du pluriel, dès la première mention du ciel, celui ci est présenté au pluriel.
Dans 2 Chroniques 2:5, nous trouvons cette parole dans la prière de Salomon lors de la consécration du temple: "Mais qui a le pouvoir de lui bâtir une maison, puisque les cieux des cieux ne peuvent le contenir?"
 
L’usage de l’expression "cieux des cieux" fait penser qu’il y a un ciel qui est loin au dessus du ciel, de la même façon que le ciel est au dessus de la terre.
 
Dans 2 Corinthiens 12:2-4, Paul est encore plus clair:
 
Je connais un homme en Christ qui, voici quatorze ans - était-ce dans son corps? je ne sais; était-ce hors de son corps? je ne sais, Dieu le sait - fut ravi jusqu’au troisième ciel. Et je sais que cet homme - était-ce dans son corps ou sans son corps? je ne sais, Dieu le sait - fut enlevé dans le paradis et qu’il entendit des paroles ineffables qu’il n’est pas permis à un homme d’exprimer.
 
Avant de devenir prédicateur, j’étais logicien, et il m’est parfois impossible de me départir de cette logique. Celle-ci me convainc que s’il y a un troisième ciel, il faut d’abord qu’il y en ait un premier puis un deuxième. Il y a donc au moins trois cieux. Apparemment, c’est dans le troisième ciel que se trouve le paradis, où se reposent les justes après la mort. C’est aussi là que Dieu lui-même demeure.
 
Ephésiens 4:10 parle de la mort et de la résurrection de Jésus:
 
Celui qui est descendu, c’est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux, afin de remplir toutes choses.
 
Remarquez l’expression "tous les cieux". Le mot "tous" ne peut être utilisé correctement qu’avec un minimum de trois. Lorsque j’enseignais l’anglais à des étudiants Africains au Kenya, un étudiant me dit " Tous mes parents sont venus me visiter". Je lui répondis qu’il ne pouvait pas dire " Tous mes parents" parce que personne n’a plus de deux parents. C’est la même chose pour "tous les cieux." Il doit y en avoir au moins trois, la teneur de la parole de Dieu semble l’indiquer clairement. Cela nous amène à répondre à la question "pourquoi le royaume de Satan se trouve encore dans le monde céleste?"
 
En langage familier, nous disons parfois que nous sommes "au septième ciel" pour décrire notre grand bonheur. Cette expression n’est pas biblique et, dans la mesure où elle vient du Coran, le livre sacré de l’Islam, elle est à éviter pour les chrétiens.
 
L’existence de trois cieux n’est pas une doctrine reconnue, c’est pourtant ce que je crois et j’estime qu’il s’agit d’une opinion raisonnable puisqu’elle tient compte des données de la parole de Dieu et de l’expérience. Que sont ces trois cieux? Le premier est le ciel visible et naturel avec le soleil, la lune et les étoiles, que nous voyons de nos yeux.
Le troisième ciel, d’après 2 Corinthiens 12, est la demeure de Dieu. C’est le paradis; le lieu du repos des justes après la mort. C’est là que l’homme fut ravi et qu’il entendit Dieu prononcer des paroles ineffables.
 
Nous en venons donc au deuxième ciel. De toute évidence, il doit se situer entre le premier et le troisième. J’estime qu’il s’agit d’un ciel intermédiaire entre le ciel qui est la demeure de Dieu, et le ciel que nous voyons depuis la terre. Je crois aussi que c’est dans ce ciel intermédiaire que se situe le quartier général de Satan. Ceci expliquerait aussi pourquoi nous nous trouvons souvent comme dans une partie de lutte lorsque nous prions.
 
Nous ne réalisons pas toujours combien il est difficile de passer à travers cette opposition pour atteindre Dieu.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents