Le printemps évangélique Tome 4
1600 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Le printemps évangélique Tome 4 , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
1600 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le « printemps évangélique » est le nom donné par Kévin ROUSSEAU à sa réédition des œuvres de M. Merle d’Aubigné sur l’histoire de la Réforme. Il s’agit de faire découvrir au lecteur ces œuvres oubliées et, par elles, lui faire connaître la nature véritable de la Réforme du 16ème siècle et ce qu’elle peut enseigner à notre 21ème siècle. C’est ici la réédition du quatrième volume, baptisé par Kévin « deux grandes leçons ». Dans ce volume, le lecteur assistera à la fameuse confession d’Augsbourg et à la tragique défaite de Cappel, ainsi qu’aux conquêtes évangéliques de Guillaume Farel en Suisse.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2018
Nombre de lectures 0
EAN13 9782369570745
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,1750€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

TOME IV – deux grandes leçons
Le printemps évangélique
Histoire de la Réformation du XVIème siècle
d’après l’œuvre de J. H. Merle d’Aubigné
 
 
J’appelle accessoire, l’état des affaires de cette vie caduque et transitoire. J’appelle principal, le gouvernement spirituel auquel reluit souverainement la providence de Dieu ( Théodore de Bèze )
 
 
 
 
© 2015, Kevin Rousseau
Aucun extrait de cette publication ne peut être reproduit ni transmis sous une forme quelconque, que ce soit par des moyens électroniques ou mécaniques, y compris la photocopie, l'enregistrement ou tout stockage ou report de données sans la permission écrite de l'éditeur.
Sauf indications contraires, les textes cités sont tirés de la Bible Martin.
Publié par les Éditions l'Oasis, année 2015.
 
Ce livre a été publié sous la division auto publication ‘ Publiez votre livre ! ’ des Éditions l'Oasis. Les Éditions l'Oasis déclinent toute responsabilité concernant d'éventuelles erreurs, aussi bien typographiques que grammaticales. Les opinions exprimées dans cet ouvrage n’engagent que leurs auteurs.
Dépôt légal : 1er trimestre 2015.
Imprimé en France
 
9, Rte d'Oupia, 34210 Olonzac, France
Tél. (33) (0) 468 32 93 55 * fax (33) (0) 468 91 38 63
Email : Contact@editionsoasis.com
 
 
Boutique en ligne sécurisée sur www.editionsoasis.com .
Vous avez écrit un livre, et vous cherchez un éditeur? Vous pouvez publier votre livre via Éditions l'Oasis! RDV sur notre site, rubrique ‘Publiez votre livre !’ pour plus d’information.
 
Sur l’édition proposée
 

M
erle d’Aubigné voulait dédier son œuvre « aux églises protestantes de France » 1 - « cette France, à laquelle l’auteur se sent si intimement uni par le lien des pères » 2 . C’est pourquoi, nous sommes heureux de proposer au public chrétien français du 21 ème siècle une nouvelle édition de son œuvre.
Nous avons renommé la collection : « le printemps évangélique » ; car nous croyons que ce titre traduit bien la vision que M. Merle d’Aubigné avait de la Réforme du 16 ème siècle, ainsi que la manière imagée dont il aimait la décrire :
« Mais le printemps pouvait venir, où la vérité cachée lèverait la tête, et jetterait loin d'elle les fils qui la recouvraient. Ayant pris dans sa tombe apparente de nouvelles forces, on la verrait, aux jours de sa résurrection, remporter la victoire sur Rome et sur ses erreurs. Ce printemps arriva. » (Voir p. 91 du tome 1 er – le premier bourgeon) . Dans le même esprit, nous avons renommé chacun des volumes. Le présent volume, qui est le quatrième, a été intitulé « deux grandes leçons » .
Nous avons repris le texte de l’édition de 1860 revue par l’auteur. Pour les noms propres ayant changé d’orthographe, nous avons privilégié la plus moderne.
Nous avons aussi jugé utile de structurer le texte avec un nouveau système de titres.
 
 
Avant-propos de M. Merle d’Aubigné

L
es deux premiers livres de ce volume racontent les époques les plus importantes de la Réformation de l’Allemagne : la protestation de Spire, suivie du colloque de Marbourg, et la Confession d’Augsbourg. Les deux derniers traitent de l’établissement de la Réforme dans la plupart des cantons de la Suisse, et des événements qui se rattachent à la catastrophe de Cappel.
Avant de me tourner plus spécialement vers l’Angleterre, Genève, l’Écosse, la France, et d’autres pays, je tenais à amener la Réformation de l’Allemagne et de la Suisse allemande jusqu’aux époques décisives de 1530 et 1531. La Réformation proprement dite est alors presque accomplie dans ces deux contrées. L’œuvre de la foi y a atteint son apogée ; l’œuvre des conférences, des intérims, de la diplomatie, commence. Je n’abandonne pas complètement l’Allemagne et la Suisse allemande, mais je m’en occuperai moins ; le mouvement du seizième siècle y a fait son effort. Je l’ai fait dès le commencement, c’est l’histoire de la Réformation, et non celle du Protestantisme, que je raconte.
J’avais espéré, et je l’ai insinué dans la préface du troisième volume, commencer dans celui-ci l’histoire de la Réformation en Angleterre. Mais, indépendamment des raisons que je viens d’indiquer, la faveur inattendue avec laquelle on a bien voulu accueillir cet ouvrage dans la Grande-Bretagne et aux États-Unis d’Amérique, où la traduction anglaise a été imprimée à près de 200 000 exemplaires, me faisait une loi de prendre du temps pour examiner avec soin les principes et les faits de la Réformation anglicane, celle de toutes les parties de l’œuvre du seizième siècle qui présente, sans contredit, le plus de difficultés.
Un séjour de six semaines que j’ai fait, pendant l’été de 1846, aux bains d’Albisbrunn (Zurich), à 20 minutes de Cappel, et les bienveillantes directions de M. Esslinger, pasteur du lieu, m’ont permis d’étudier avec exactitude ce champ de bataille, si célèbre par la mort de Zwingli, et par les conséquences qu’eurent pour la Réformation les événements qui s’y rattachent. Un monument en pierre y remplace aujourd’hui l’arbre qui abrita le chrétien mourant.
Genève, avril 1847
 
Table des Matières
Livre I
La diète de Spire de 1526
La Réforme ne se résume pas à une œuvre négative
Les princes évangéliques sont pleins d’assurance
On veut l’abolition des abus de l’ é glise
Ferdinand brandit enfin l’ordonnance impériale
L’Empereur prend soudain parti pour la Réforme
La diète se résout à décréter la liberté religieuse
Le sac de Rome
L’Empereur marche sur Rome
Le général Freundsberg conduit ses troupes jusqu’à Rome
Rome succombe à l’assaut impérial
Rome expire au milieu du pillage
La Réforme s’organise
Quelle constitution pour les é glises de la Réforme ?
Philippe de Hesse fait venir le français Lambert
Les thèses de Lambert
Les prêtres sont incapables de réfuter Lambert
Le synode des é glises de la Hesse adopte une nouvelle constitution
Les principes de la nouvelle constitution
Une constitution démocratique en théorie, mais gouvernementale en pratique
Les églises luthériennes dévient de leurs principes
Luther doit renouveler les pasteurs et les troupeaux pour les é glises de Saxe
Luther recourt à l’intervention des princes
Le principe conservateur l’emporte sur le réformateur
La puissance de la Parole de Dieu supplée aux défauts de l’organisation
La Réforme gagne de nouvelles régions
Un moine prêcheur meurt subitement
Élisabeth de Brandebourg reçoit la cène du Seigneur
La Réforme est menacée par le mensonge
Les violences s’accroissent contre les protestants
Les martyres se multiplient et répandent la terreur
Othon de Pack trompe Philippe de Hesse par un faux document
On anticipe une offensive des princes catholiques
Luther appelle à la sagesse
De Pack est démasqué et subit la peine de son mensonge
La diète de Spire de 1529
L’Empereur reprend le parti du pape
L’Empereur veut annuler l’édit de Spire de 1526
Les princes évangéliques veulent défendre la liberté religieuse
Ferdinand s’irrite contre les princes évangéliques
La protestation de Spire
Les princes évangéliques deviennent protestants
Le principe protestant : La conscience et la Parole de Dieu contre les abus de l’État et de l’Église
La diète favorise les vues papistes
Les protestants rédigent un appel
Le protestantisme est formellement établi
Luther et Zwingli se rencontrent à Marbourg
Philippe de Hesse veut unir Luther et Zwingli
Philippe convoque les théologiens à Marbourg
Zwingli fait le déplacement malgré le danger
Luther et Zwingli arrivent au château du prince
Luther discute avec Œcolampade et Zwingli avec Mélanchthon
Un débat sur la présence du corps de Christ dans la cène
Pour Luther on mange réellement le corps de Christ
Zwingli explique l’ é criture par l’ é criture
Pas dans le sacrement comme en un lieu
Zwingli et Œcolampade abandonnent le débat
Luther repousse l’union avec Zwingli
Luther finit par faire un geste
Luther rédige les articles de la concorde
La Réforme fait un pas important
Luther voit le dange

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents