Les épouses du Prophète (bsl) - Vérités et mensonges
110 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Les épouses du Prophète (bsl) - Vérités et mensonges , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
110 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Dr. Nabil Luqa Bébawi, chrétien copte orthodoxe, nous offre une nouvelle fois un présent sur l’autel de l’union nationale égyptienne et les relations entre les communautés musulmane et chrétienne. Dans son nouvel ouvrage, il répond aux allégations injustes et aux affirmations mensongères faites au sujet de la vie privée de Muhammad, le Messager de Dieu (bsl).A travers ce livre intitulé Les épouses du Prophète (bsl) : vérité et mensonges, le Dr. Bébawi présente onze chapitres, chacun d’eux comprenant une description du contexte dans lequel se déroula chacun des mariages contractés par le Prophète (bsl). Il a effectué ce travail de recherches en déployant des efforts assidus, en toute honnêteté et en toute impartialité. Il rejoint ceux qui ont écrit des livres sur l’Islam en toute objectivité, et l’ont défendu sans parti pris. Cet ouvrage, qui est, je le crois, l’un de ses meilleurs ouvrages, a obtenu l’accord d’Al-Azhar et de son Cheikh (son guide le plus haut placé), s’ajoute aux ouvrages sérieux et pertinents publiés à ce propos.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 24 juin 2015
Nombre de lectures 24
EAN13 9791022500708
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0487€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait


Les Éditions Albouraq
– Études –
GEBO
www.egyptianbook.org.eg
info@egyptianbook.org.eg
General Egyptian Book Organization
Cornich El Nil - Boulac - Cairo
Dar Albouraq©
Face à l’Université d’al-Azhar-Beyrouth
B.P. : 13/5384
Beyrouth-Liban
Tél / fax : 00 96 11 788 059
Site Web : www.albouraq.com
E-mail : albouraq@albouraq.com
Distribué par :
Comptoir de vente :

Librairie de l’Orient
Albouraq Diffusion Distribution
18, rue des Fossés Saint Bernard
Zone Industrielle
75005 Paris
25, rue François de Tessan
Tél. : 01 40 51 85 33
77330 Ozoir-la-Ferrière
Fax : 01 40 46 06 46
Tél. : 01 60 34 37 50
Face à l’Institut du Monde Arabe
Fax : 01 60 34 35 63
Site Web : www.orient-lib.com
E-mail : distribution@albouraq.com
E-mail : orient-lib@orient-lib.com

Tous droits de reproduction, d’adaptation ou de traduction par quelque procédé que ce soit, sont réservés pour tous les pays à l’Éditeur.
1427-2006
ISBN 978-2-84161-337-3// EAN 9782841613373
Dr. Nabil Luqa Bébawi
Les Épouses du Prophète  Vérité et mensonges
Texte traduit de l’arabe par
Dr. Hanane Mounib et Fouad Nohra
Annoté par Fouad Nohra
Préface du Dr. Mustapha Khalil
Ancien Président du Conseil des Ministres Égyptien
Au sujet du livre intitulé les Épouses du Prophète  . Vérité et mensonges :
Le Docteur Nabil Luqa Bébawi est un intellectuel de grande renommée, qui aborde le sujet du présent ouvrage par le biais d’une approche scientifique et objective.
Il ajoute, à la littérature arabe, un ouvrage de référence d’une grande importance pour tout lecteur ou chercheur soucieux de sérieux et d’impartialité.
Dr. Mustapha Khalil
Préface de l’Imam Sadiq al-Mahdi
Ancien Premier Ministre Soudanais et Président du Parti Al-Oumma.

Au Nom de Dieu Le Tout-Miséricordieux, Le Très-Miséricordieux
Les églises coptes ont toujours adopté, dans le monde arabe, une attitude patriotique et loyale, créant un climat propice à la concorde. On retrouve cela à travers les propos de certains d’entre eux, comme cela est le cas du leader national égyptien Makram Ebeid qui dit : « ma patrie est l’Islam et ma religion, le christianisme copte ». De même, Constantin Zurayq a déclaré que « l’Islam est la religion nationale des Arabes » 1 .
De son côté, Faris al-Khoury s’exprimait ainsi : « Je suis de religion chrétienne et de civilisation musulmane » 2 .
Le présent ouvrage du Docteur Nabil Luqa Bébawi fait partie d’une série d’autres ouvrages qui témoignent d’une profonde affection pour l’Islam et pour le Prophète  de l’Islam, auxquels les ennemis n’ont cessé de s’attaquer à travers de nombreux thèmes dont essentiellement trois, à savoir, le thème des peines légales (Hudûd) 3 , celui du Jihad, et celui concernant le statut de la femme. Il s’agissait, donc, pour les détracteurs, de s’attaquer au Prophète  lui-même en abordant la question de ses mariages successifs.
L’auteur a bien fait de traiter de la question des épouses du Messager de Dieu  pour le défendre des accusations dont il a été l’objet, peu importe que ces dernières aient été proférées dans l’intention de nuire.
Bien que de nombreux orientalistes se soient associés à ces attaques, d’autres sont demeurés impartiaux et objectifs. Par ailleurs, nous devons reconnaître que ce sont les musulmans eux-mêmes qui ont donné matière à ces provocateurs, en agissant comme des amis ignorants, en accordant la priorité aux peines légales (Hudûd), donnant de l’Islam l’image d’une institution pénale.
Ceux-là même imposèrent ces peines sans se conformer à des conditions restrictives. Ces dernières, lorsqu’elles sont prises en compte, transforment ces peines en garde fous d’un système social juste capable d’offrir les conditions d’une véritable prévention de la criminalité.
Le fait de donner la primauté à l’application de ces peines, en l’absence d’un ordre social juste et sans prendre en compte les conditions restrictives de leur application, ternit l’éclat de l’Islam et porte atteinte à sa pureté. C’est ainsi que certains musulmans s’efforcent de mettre en sourdine la totalité des versets relatifs à la tolérance de l’Islam afin d’appeler au combat en s’appuyant sur des versets qu’ils appellent les versets de l’épée. C’est une interprétation erronée du Jihad, qui, dans l’Islam, signifie bien autre chose que la guerre 4 . En Islam, les guerres sont avant tout défensives, comme le souligne le verset suivant du Très Haut : « Autorisation est donnée à ceux qui sont attaqués (de se défendre) parce que, vraiment, ils sont lésés… » [Sourate Le Pèlerinage, verset 39]. Conformément à leur compréhension agressive de la guerre, ils ont désigné les batailles conduites par le Prophète  par le terme d’expéditions militaires, et ont même donné comme titre à la biographie du Messager de Dieu  « Les récits de guerre ». Ceci est totalement faux, car comment peut-on qualifier Uhud et al-Khandaq ou toute autre bataille, d’expédition militaire, alors qu’elles n’avaient pour objectif que l’autodéfense 5 ?
De nombreux biographes du Prophète  ont fait un récit des épouses du Messager de Dieu  , qui a conduit à une forte méprise et à une grande confusion. A ce propos, je ne comprends pas pourquoi autant d’insistance au sujet du fait que le Prophète  ait demandé ‘Aïcha en mariage, alors qu’elle était âgée de sept ans, et aurait consommé ce mariage alors qu’elle n’en avait que neuf.
Avant son mariage avec le Messager de Dieu  , ‘Aïcha était promise à un autre homme, Joubeïr Ibn Ma’tam Ibn ‘Adiy. Cela signifie donc qu’elle était déjà fiancée à l’âge de cinq ou six ans. Est-ce que cela est plausible ?
‘Aïcha est morte en 58 après l’Hégire, et l’on a rapporté qu’elle était âgée de 57 ans. En ces temps, les dates de naissance étaient approximatives et sujettes à caution. La moyenne d’âge des Mères des Croyants, mais aussi celle des compagnons du Prophète  , oscillait, à l’époque, entre soixante et soixante-dix ans. Conformément à cela, ‘Aïcha devait être âgée de 63, 64 ou 65 ans au moment de sa mort. Par conséquent, si cela s’avère exact, au moment de son mariage, elle devait être âgée de 15, 16 ou 17 ans.
D’un autre côté, est-ce que le mariage avec une enfant âgée d’à peine neuf ans est licite, alors que le Prophète  a précisé que trois types de personnes étaient soustraites aux obligations religieuses, dont les enfants non encore pubères (ce qui signifie que les Nobles Scribes, c’est-à-dire les Anges, ne mémorisent pas les fautes des êtres humains tant qu’ils ne sont pas pubères) ? Est-il licite de faire contracter un mariage à une enfant qui n’a pas encore atteint l’âge de la puberté ?
Que fait-on des recommandations de l’Islam au sujet des droits de l’enfant ? Le droit à l’éducation, à la protection, à la tendresse, et aux soins dont il a besoin ? La plupart des brèches percées par les ennemis de l’Islam, l’ont été à cause de certains biographes du Prophète  et de certains exégètes.
Les mariages du Messager de Dieu  , lorsqu’ils sont mentionnés avec objectivité, sont des points forts et non des points faibles et l’auteur agit judicieusement lorsqu’il précise que ces mariages avaient été contractés bien avant la révélation des versets limitant le nombre d’épouses à quatre. Tout comme il a précisé que Sawda, Zaynab et Oum Salma étaient veuves et mères d’enfants, lorsque le Prophète  les épousa, pour des raisons purement humaines et sociales, et en indiquant que Sawda et Oum Salma avaient déjà atteint l’âge critique. De même, il est très judicieux de sa part de préciser que les mariages contractés avec Safiyya, Juwayriya, Habiba et Maymûna l’avaient été à des fins politiques.
Mais le point, sur lequel je voudrais insister, concerne son mariage avec Khadija et sa loyauté e

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents