Un héros juif de notre temps
117 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Un héros juif de notre temps , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
117 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Maurice Wolman est l’un des six survivants du convoi n° 16 parti de France le 7 août 1942 déportant à Auschwitz plus de mille personnes innocentes et arrêtées parce qu’elles sont nées juives. Trois ans plus tard, après avoir retrouvé ses fils et appris la mort de sa chère épouse à Birkenau, Maurice noircit avec ses mots cinq cahiers pour nous décrire et nous transmettre, avec une grande probité, ce qu’il a vu et subi durant ses trente-trois mois sous le joug nazi. Ainsi, il rend compte de son arrestation par les Allemands sur la ligne de démarcation, de la séparation brutale, aux portes du camp de Pithiviers (Loiret), des enfants d’avec leurs parents déportés avec lui, de l’enfer de Birkenau dans sa phase d’aménagement comme centre d’extermination. Ses épreuves le conduisent ensuite au camp de concentration de Varsovie implanté dans les ruines du ghetto, à une « marche de la mort » jusqu’au convoi à destination du camp de Dachau, et enfin, à l’un des camps satellites de celui-ci à Mühldorf (Bavière), où il est l’esclave de l’Organisation Todt chargée des dernières constructions de gigantesques usines d’aviation pour une illusoire victoire. Maurice veut témoigner de l’atroce réalité des lieux dans lesquels il a réussi à survivre, des conditions de l’extermination de son peuple et de la cruauté des bourreaux. Il veut dire la violence, les assassinats, la terreur et la mort omniprésentes, l’arbitraire, le travail de forçat, la faim, la soif, l’insalubrité, les épidémies, mais aussi la solidarité et l’amour des siens sans lesquels il n’aurait pas survécu. Et il sait nous montrer ce qu’il a dû puiser en lui de force morale et de dignité pour résister. Héros de la victoire contre les menées destructrices de Hitler, Maurice a laissé un texte remarquable adressé à l’Humanité, contre l’oubli.

Informations

Publié par
Date de parution 12 février 2019
Nombre de lectures 1
EAN13 9782304047554
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0250€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Un héros juif de notre temps


Maurice Wolman

2019
ISBN:9782304047554
Cet ebook a été réalisé avec IGGY FACTORY. Pour plus d'informations rendez-vous sur le site : www.iggybook.com
Présentation de la collection « Témoignages de la Shoah » de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah (FMS)
 

 
En lançant sa collection « Témoignages de la Shoah » avec les Éditions Le Manuscrit, et grâce aux nouvelles technologies de communication, la Fondation souhaite conserver et transmettre vers un large public la mémoire des victimes et des témoins des années noires des persécutions antisémites, de 1933 à 1945.
Aux nombreux ouvrages déjà parus la Fondation espère ainsi ajouter les récits de celles et ceux dont les voix sont restées jusqu’ici sans écho : souvenirs souvent enfouis au plus profond des mémoires individuelles ou familiales, récits parfois écrits mais jamais diffusés, témoignages publiés au sortir de l’enfer des camps, mais disparus depuis trop longtemps des rayons des bibliothèques.
Si quelqu’un seul ne peut décrire l’indicible, la multiplicité des récits peut s’en approcher.
En tout cas, c’est l’objectif que s’assigne cette collection à laquelle la Fondation, grâce à son Comité de lecture composé d’historiens et de témoins, apporte sa caution morale et historique.
Face à une actualité où l’instrumentalisation des conflits divers tend à obscurcir, confondre et banaliser ce que fut la Shoah, cette collection permettra aux lecteurs, chercheurs et étudiants de mesurer la spécificité d’une persécution extrême dont les uns furent acteurs, les autres, complices, et face à laquelle certains restèrent indifférents et les autres héroïques.
Puissent ces ouvrages inspirer à leurs lecteurs le rejet de l’antisémitisme et de toute autre forme d’exclusion, ainsi que l’esprit de fraternité.
 
Consultez le site Internet de la FMS : www.fondationshoah.org
Comité de lecture de la collection
 

 
Serge Klarsfeld, président
Henri Borlant, survivant de la déportation
Isabelle Choko, survivante de la déportation
Katy Hazan (OSE), historienne
Michel Laffitte, historien
Dominique Missika, historienne
Denis Peschanski, historien
Paul Schaffer, survivant de la déportation
Annette Zaidman, enfant cachée
Philippe Weyl, responsable de la collection
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Correction : Laurence Beilvert
 
 
Voir les autres titres de la collection en fin de volume, pages 195–199.
Préface
 

 
Par Serge Klarsfeld
 
 
 
Maurice Wolman est un héros Juif de notre temps ; le temps d’Auschwitz quand l’aiguille de l’histoire juive s’était immobilisée sur cette abominable mise à mort du peuple juif sur le continent européen. Oui, Maurice Wolman était un héros : il avait survécu à la traversée d’un enfer que n’avait pas décrit Dante ou Michel-Ange et qui avait été conçu et créé par des petits-bourgeois sentimentaux et féroces, Adolf Hitler et Heinrich Himmler. Il a survécu parce qu’il avait gardé le moral, parce qu’il donnait son pain pour pouvoir se laver, parce qu’il obligeait son cœur à être comme une pierre ou plus dur que l’acier, parce qu’il y avait toujours un bon camarade qui le consolait quand il pensait à se suicider et parce qu’il a eu de la chance. Beaucoup de ceux qui ont raconté leur passage par Auschwitz n’ont pas vécu ce que le déporté de base, celui qui est arrivé en 1942, a subi : tamiser la cendre des crématoires, charger les morts, « tantôt le cadavre était souillé, tantôt il était enflé ou encore à moitié déchiqueté par les balles dum-dum, un autre était galeux, un autre encore était noir de coups ou avait été étranglé ».
De tous les récits de survivants que j’ai lus, celui de Maurice Wolman est incontestablement un des plus remarqua-bles : par son témoignage on entre vraiment dans le camp ; son style factuel et direct vous fait partager avec lui tout ce qu’il voit, qu’il supporte et qu’il ressent. Si vous voulez visiter Auschwitz-Birkenau tel que le camp existait à l’époque des SS, suivez le guide.
Wolman, parti de Pithiviers le 7 août 1942 par le convoi n o  16 comprenant 1 073 déportés – dont plus de 300 enfants –, ne revint en mai 1945 qu’avec cinq autres rescapés de ce convoi. Vous ne serez pas déçu ; vous serez horrifiés et c’était la seule ambition littéraire de Maurice Wolman : projeter dans votre conscience l’horreur immonde à laquelle tant d’autres avaient succombé. Il y avait échappé mais elle l’a poursuivi le reste de sa vie.
 

 
Carte de vœux de la famille Wolman pour Roch Hachana 1941.
Biographie de Maurice Wolman
 

 
1908  
 
3 juin : naissance de Moszek/Moïsche Majer dans un petit village ( shtetl , en yiddish) du centre de la Pologne près de Rozprza ( powiat de Piotrkow Trybunalski) dans la voïvodie de Lodz, ville située à 55 km au nord.
Son père, Énoch, et sa mère, Idessa, née Grynspan, sont pratiquants. Ils auront aussi une fille, Leah. Énoch travaille dans l’agriculture : la famille est très modeste. Les enfants sont enseignés par le rabbin. Ils parlent le yiddish – qu’ils écrivent en cursives hébraïques –, et le polonais.
 
1929  
 
Moïsche quitte sa famille pour aller à Paris rejoindre un oncle maternel, cordonnier dans le quartier de Belleville (XX e  arr.). Désormais appelé Maurice, il apprend ce métier malgré son manque de goût pour les activités manuelles. Les relations avec son oncle sont difficiles.
Maurice s’implique dans la vie juive à Paris en vendant la presse yiddish sur le boulevard de Belleville.
 
1930  
 
Maurice se marie à Paris avec Ruchla/Rose Lotringer, née à Varsovie le 30 février 1909. Ils habitent près de la place de la République, 23 rue du Faubourg-du-Temple (X e  arr.).
 

 
Photographie de mariage de Maurice et Rose à Paris, 1930.
 
1 – Alter/Albert Goldberg ; 2 – Félie Golberg ; 3 – Raïté/Hélène Goldberg, fille du 1er mariage de Chana Lotringer ;
4 – Aaron Pinkus/Henri Lotringer ; 5 – Maurice Wolman ;
6 – Ruchla/Rose Wolman, née Lotringer ; 7 – Chana Lotringer,
née Kuczyn ; 8 – Sprynca/Charlotte, née Lotringer ;
9 – Syma/Simone, née Lotringer ; 10 – Sara Mirla/Madeleine,
née Lotringer ; 11 – Herman Wekselman ; 12 – Fajga/Fanny,
née Lotringer, épouse de Samuel Kaufman ; 13 – Djunia,
cousine de Rose ; 14 – Herman, époux de Djunia.
 
 
1931  
 
29 juillet : naissance de leur fils, Henri.
 
Maurice travaille sur les marchés de la région parisien-ne où il fait le commerce de vêtements-bonneterie.
 
1933  
 
30 janvier : Adolf Hitler est nommé chancelier.
 
23 mars : il obtient les pleins pouvoirs.
 
           1935   
 
           15 septembre : lois raciales de Nuremberg.
 
1938  
 
16 juillet : naissance de Roger, second fils de Rose et Maurice.
9–10 novembre : « Nuit de cristal » en Allemagne.
 
7 décembre : Maurice et Rose déclarent vouloir que leur fils Roger, bien que mineur, soit assuré de la qualité de Français en vertu des dispositions de l’article 3 de la loi du 10 août 1927, devant le juge de paix du X e  arrondissement de Paris.
 
1939  
 
23 août : signature du pacte de non-agression germano-soviétique, assorti d’un accord secret de partage territorial des territoires est-européens (Pologne, pays Baltes, etc.).
 
3 septembre : la F

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents