Se protéger sur Internet
147 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Se protéger sur Internet

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
147 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Contrôler sa vie en ligne, cela s'apprend !
Confidentialité, respect de la vie privée, pseudogratuité... Comprenez les coulisses d'Internet pour surfer en toute sécurité avec votre famille !
Contrôlez les traces que vous (et vos enfants)

Contrôler sa vie en ligne, cela s'apprend !


Confidentialité, respect de la vie privée, pseudogratuité... Comprenez les coulisses d'Internet pour surfer en toute sécurité avec votre famille !



  • Contrôlez les traces que vous (et vos enfants) laissez sur Internet et prenez soin de votre identité numérique

  • Protégez vos données personnelles (coordonnées, photos, informations bancaires...)

  • Utilisez Google et ses services avec modération et en toute connaissance de cause

  • Gardez le contrôle de votre vie privée et de votre image sur Facebook et les réseaux sociaux

  • Connaissez vos droits et responsabilités quant à l'usage du Web, chez vous comme au travail

  • Apprenez, ainsi qu'à vos enfants, à identifier les informations sûres dans la jungle du Net

  • Défendez-vous du spam, de l'hameçonnage (phishing) et autres arnaques

  • Comprenez le fonctionnement des moteurs de recherche pour maîtriser votre e-réputation

  • Réfléchissez avant de publier du contenu

  • Restez vigilant et gardez l'esprit critique !


En annexes : Internet, comment ça marche ? - À l'intérieur d'un moteur de recherche - La démarche de recherche d'informations - Glossaire.



  • L'illusion du gratuit

  • Vos données personnelles sur le web

  • Ce que Google sait de vous

  • Facebook, gardez le contrôle

  • Votre vie privée, chez vous et au travail

  • L'information en toute confiance

  • Les moteurs de recherche, le miroir de nous-mêmes

  • Produire du contenu sur le web

  • SPAM, hameçons, arnaques et autres espions

  • Et l'avenir ?

  • Annexes

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 07 juillet 2011
Nombre de lectures 293
EAN13 9782212414691
Langue Français
Poids de l'ouvrage 6 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0090€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Se protéger sur
Internet
Conseils pour la vie en ligne
Collection « Accès libre »
Pour que l’informatique soit un outil, pas un ennemi !
Réussir son site web avec XHTML et CSS. M. N EBRA . N°12485, 3 e édition, 2010, 318 pages.
Bien rédiger pour le Web... et améliorer son référencement naturel. I. C ANIVET . N°12433, 2009, 412 pages.
Améliorer son taux de conversion web. S. R OUKINE . N°12499, 2009, 268 pages.
Ergonomie web. Pour des sites web efficaces. A. B OUCHER . N°12479, 2 e édition, 2009, 458 pages.
Lisibilité des sites web. Des choix typographiques au design d’information. M.-V. B LOND , O. M ARCELLIN , M. Z ERBIB . N°12426, 2009, 326 pages.
Concevoir et déployer ses sites web avec Drupal 6 et 7. Y. B RAULT , préface d’Edwy P LENEL . N°12780, 2e édition, 2010, 420 pages.
Magento . Réussir son site e-commerce . M. B LANCHARD . N°12515, 2010, 352 pages.
Joomla et Virtuemart. Réussir sa boutique en ligne. V. I SAKSEN , T. T ARDIF . N°12487, 2e édition, 2009, 336 pages.
Réussir un site web d’association... avec des outils libres ! A.-L. Q UATRAVAUX ET D. Q UATRAVAUX . N°12000, 2 e édition, 2007, 372 pages.
Réussir un projet de site web . N. C HU . N°12742, 6e édition, 2010, 256 pages.
WordPress 3. Pour le blogueur efficace . F. B OIS . N°12829, à paraître 2010, 320 pages.
Boostez votre efficacité avec FreeMind, Freeplane et XMind. X. D ELENGAIGNE , P. M ONGIN . N°12696, 2 e édition, 2010, 322 pages.
OpenOffice.org 3.2 efficace. S. G AUTIER , C. H ARDY , M. P INQUIER . N°12755, 2010, 408 pages avec CD-Rom.
Gimp 2.4 efficace. Dessin et retouche photo. C. G ÉMY . N°12152, 2 e édition, 2008, 402 pages avec CD-Rom.
Inkscape efficace. Réussir ses dessins vectoriels. C. G Émy . N°12425, 2009, 280 pages
La 3D libre avec Blender. O. S ARAJA . N°12497, 4 e édition, 2010, 458 pages avec DVD-Rom.
Montage vidéo et audio libre. Du caméscope au DVD : prise de vue, montage, post-production. L. B ELLEGARDE . N°12148, 2010, 412 pages avec DVD-Rom.
Linux aux petits oignons. Les meilleures recettes pour bien débuter ! K. N OVAK . N°12424, 2009, 524 pages avec DVD-Rom.
Ubuntu efficace. L. D RICOT , K. N OVAK . N°12362, 3 e édition, 2009, 360 pages avec CD-Rom.
MediaWiki efficace. Installer, utiliser et administrer un wiki . D. B ARRETT , adapté par S. B LONDEEL . N°12466, 2009, 374 pages.
Collection « Poche Accès Libre »
SPIP 2. Premiers pas pour créer son site avec Spip 2.0.3. A.-L. Q UATRAVAUX , D. Q UATRAVAUX . N°12502, 2009, 300 pages.
Gimp 2.6. Débuter en retouche photo et graphisme libre. D. R OBERT . N°12480, 4 e édition, 2009, 352 pages.
Scribus . Premières mises en page professionnelles . C. G ÉMY . N°12547, 2009, 300 pages.
Inkscape . Premiers pas en dessin vectoriel . N. D UFOUR , E. D E C ASTRO G UERRA . N°12444, 2009, 376 pages.
Richard Stallman et la révolution du logiciel libre. Une biographie autorisée. R. M. S TALLMAN , S.W ILLIAMS , C. M ASUTTI (Framasoft). N°12609, 2010, 344 pages.
Réussir son blog professionnel. Image, communication et influence à la portée de tous . T. P ARISOT . N°12768, 2 e édition, 2010, 322 pages.
Dotclear 2. Créer et administrer son blog. A. C AILLIAU . N°12407, 2008, 242 pages.
Premiers pas en CSS et XHTML . CSS 3 et HTML 5. F. D RAILLARD . N°12724, 3 e édition, 2010, 342 pages.
Économie du logiciel libre. F. E LIE . N°12463, 2009, 195 pages.

Chez le même éditeur
O. I TEANU . L’identité numérique en question . N°12255, 2008, 166 pages.
E. S LOÏM . Mémento Sites web. Les bonnes pratiques. N°12456, 2e édition 2009, 14 pages.
A. B OUCHER . – Mémento Ergonomie web. N°12386, 2008, 14 pages.

ÉDITIONS EYROLLES61, bd Saint-Germain75240 Paris Cedex 05 www.editions-eyrolles.com Les illustrations d’ouverture des chapitres 1, 5, 6 et 8sont les œuvres des personnes suivantes : Chapitre 1 : " LuMaxArt FS Collection Orange0006 " par Scott Maxwell, www.lumaxart.com http://www.flickr.com/photos/lumaxart/2364645581/ Chapitre 5 : " No Social networking at Work " par Oversocialized http://www.flickr.com/photos/43993720@N02/4083392903/ Chapitre 6 : " You Are The News " par Oversocialized http://www.flickr.com/photos/43993720@N02/4397874785/ Chapitre 8 : " Workgroup SpectrumG03515 " par Scott Maxwell, www.lumaxart.com http://www.flickr.com/photos/lumaxart/2180617171/
Le code de la propriété intellectuelle du 1er juillet 1992 interdit en effet expressément la photocopie à usage collectif sans autorisation des ayants droit. Or, cette pratique s’est généralisée notamment dans les établissements d’enseignement, provoquant une baisse brutale des achats de livres, au point que la possibilité même pour les auteurs de créer des œuvres nouvelles et de les faire éditer correctement est aujourd’hui menacée. En application de la loi du 11 mars 1957, il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement le présent ouvrage, sur quelque support que ce soit, sans autorisation de l’éditeur ou du Centre Français d’Exploitation du Droit de Copie, 20, rue des Grands-Augustins, 75006 Paris. © Groupe Eyrolles, 2010, ISBN : 978-2-212-12764-4
Avant-propos
Nous utilisons désormais Internet au quotidien, et force est de constater qu’il a fortement modifié notre rapport à la communication et à l’information, grâce à la messagerie électronique, à la navigation sur le Web et à la recherche d’informations, mais aussi à la messagerie instantanée (comme MSN) ou aux réseaux sociaux (comme Facebook). Pour beaucoup d’entre nous, le Web est également synonyme d’une nouvelle façon de consommer : achat en ligne de billets de train, de voyages, de produits électroniques ou même tout simplement des courses du quotidien. Enfin, certains utilisent le Web en tant que producteurs de contenus, en tenant un site, un blog ou en étant un membre actif de forums de discussion...
La plupart des citoyens connaissent maintenant bien ce monde, mais nous constatons régulièrement dans l’actualité ou autour de nous que beau-coup en maîtrisent mal les subtilités. Par exemple, 71 % des internautes français déclarent être préoccupés par les aspects concernant le respect de leur vie privée sur Internet 1 , 49 % n’ont pas ou peu confiance dans la sécurité des achats en ligne 2 .
Internet a une importance grandissante dans notre rapport au monde, dans notre culture, dans notre communication et dans notre budget, et à ce titre, il est bien plus qu’un simple outil technique que nous pouvons utiliser sans comprendre .
Risquons une analogie : lorsque la voiture est apparue, il y a plus d’un siècle, les premiers utilisateurs n’avaient qu’à apprendre à tourner la manivelle et le volant pour se lancer à l’aventure et découvrir les joies de la locomotion motorisée. Désormais, savoir tourner le volant et passer les vitesses ne suffit plus. Quand vous prenez la route, vous suivez les panneaux, vous respectez généralement le Code de la route, ainsi que des règles non écrites de respect des autres. D’autre part, vous vous méfiez toujours un peu des chauffards ou des gens qui pourraient vous agresser au feu rouge.
De la même façon, il est maintenant nécessaire de bien comprendre qui sont les acteurs du réseau Internet, quels en sont les enjeux et comment on peut ou non se comporter sur la Toile.
Le contrôle des informations nous concernant est important. Ce que vous faites sur le Web en dit long sur qui vous êtes : les multiples formulaires remplis, les réseaux sociaux comme Facebook, sans oublier les moteurs de recherche... Et les personnes auxquelles vous donnez gratuitement ces informations ne se privent pas de les utiliser.
Ce que vous ignorez peut-être, c’est qu’ il est tout à fait possible, sans connaissance informatique particulière et sans vous priver d’une vie active en ligne, de garder le contrôle de vos données personnelles et de la sécurité de votre ordinateur.
Vous ne trouverez pas dans ce livre de grands débats idéologiques sur les dangers d’Internet, sur le grand méchant Google ou sur la nécessité de retourner à l’âge de pierre pour vivre en sécurité. Internet nous est devenu quasi indispensable et il est inutile de se demander si l’on se porterait mieux sans lui. En revanche, il est grand temps que chaque citoyen utilise Internet en connaissance de cause, c’est-à-dire en comprenant ce qui se passe lorsqu’il remplit un formulaire, lorsqu’il achète un produit ou lorsqu’il effectue une recherche sur un moteur.
Pour cela, les chapitres qui suivent sont destinés à vous expliquer de quoi il retourne, de quoi il faut s’inquiéter vraiment, et à vous donner des con seils et des astuces pour naviguer en toute tranquillité !
Enfin, certains considèrent qu’il est également nécessaire de comprendre le fonctionnement mécanique d’une voiture dans les détails pour l’utiliser sereinement. Pour ceux-là, des annexes abordent quelques aspects plus techniques du fonctionnement du réseau et des moteurs de recherche, toujours de façon très accessible.

B ON À SAVOIR Le choix du navigateur
Certains conseils et certaines astuces de ce livre s’appliquent au navigateur Firefox seulement. Encore une fois, il ne s’agit pas d’un choix idéologique, mais il s’avère que certaines solutions simples ne sont proposées qu’avec ce navigateur. Nous vous conseillons donc de l’utiliser, non pas parce qu’il s’agit d’un logiciel libre * , parce qu’il est gratuit ou parce qu’il n’est pas produit par Microsoft, mais tout simplement parce qu’il est le plus facile à sécuriser.
Cela étant dit, l’énorme majorité des indications et des conseils que nous vous fournirons sont aussi valables pour Internet Explorer, Google Chrome et pour tous les autres navigateurs.

P OUR EN SAVOIR PLUS La version électronique
Vous trouverez tous les liens fournis dans ce livre, ainsi que des démonstrations et des informations supplémentaires, sur le site :
► http://www.limsi.fr/~xtannier/internet/

B ON À SAVOIR Glossaire
Tout au long du livre, l’astérisque suivant certains termes signifie que ce terme est expliqué plus en détail dans le glossaire, à l’annexe D.

1 . Sondage Ipsos pour la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil).
2 . Baromètre Caisse des dépôts/ACSEL.
Table des matières 1. L’ ILLUSION DU GRATUIT 1 Les sites gratuits et leurs revenus 2 Les moteurs de recherche 2 Les sites informationnels ou culturels 4 Les différents types de publicité ciblée 6 2. V OS DONNÉES PERSONNELLES SUR LE W EB 13 Les mille et une façons de collecter des informations sur vous 14 Les informations que vous donnez sans le savoir 17 Les informations que l’on vous prend 18 Vous tracer par les cookies 18 Surveiller vos moindres mouvements 19 Comment garder le contrôle sans renoncer à la vie en ligne 20 Les précautions de base 20 Multipliez vos identités 20 Réduisez le débit 23 Gérez vos cookies 25 Et puis... restez vigilant ! 27 Pour les paranos 27 Cryptez vos données 28 Fermez le robinet ! 28 Surfez anonymement 30 L’identité numérique 32 Que comprend l’identité numérique ? 32 L’usurpation d’identité numérique 33 3. C E QUE G OOGLE SAIT DE VOUS 37 Google, ce géant 38 Mieux vous connaître... 40 Mieux vous vendre... 42 Mieux exploiter votre activité... 45 Que faut-il vraiment penser de Google ? 48 4. F ACEBOOK, GARDEZ LE CONTRÔLE 53 Facebook, la jungle des données personnelles 54 Savoir à qui vous parlez 54 Qui parle de vous sur Facebook ? 57 Comment Facebook utilise vos données personnelles 58 Les paramètres de confidentialité 61 Informations de base 62 Partage sur Facebook 63 Applications et sites web 64 OpenGraph et Facebook Connect 66 Les réseaux sociaux et vos enfants 68 5. V OTRE VIE PRIVÉE, CHEZ VOUS ET AU TRAVAIL 73 Utiliser le Web au travail 74 Quelques chiffres 74 Les moyens de contrôle de l’employeur 75 Votre messagerie professionnelle 77 Internet nuit-il à votre productivité ? 78 Un outil à deux faces 79 Des enquêtes contradictoires 79 Votre vie privée à la maison 80 6. L’ INFORMATION EN TOUTE CONFIANCE 87 À la recherche des informations sûres 88 Rumeurs et propagande 90 Internet et la rumeur 91 Ne propageons pas les hoax ! 93 Wikipédia ou le piège de la facilité 97 Un petit test... 101 Du côté des enfants 102 Affûter l’esprit critique de ses enfants 102 Le contrôle parental 104 Les risques liés à la pédopornographie 107 7. L ES MOTEURS DE RECHERCHE, LE MIROIR DE NOUS-MÊME 113 Une mémoire d’éléphant 114 Ce que vous préféreriez oublier, Internet s’en souvient quand même 114 L’e-réputation 116 Se chercher soi-même 117 Le principe de neutralité technologique 120 Quelques exemples de polémiques 120 Les algorithmes sont neutres 122 Garder l’esprit critique face aux résultats de nos recherches 123 8. P RODUIRE DU CONTENU SUR LE W EB 127 Apposer sa patte sur le réseau mondial, mais respecter les règles ! 128 Ce que dit la loi 128 La vie privée 128 Les activités illégales 129 Les droits d’auteur 129 Ce que dit la " nétiquette " 131 Forums, blogs, sites persos... Réfléchissez avant de publier ! 133 Raconter sa vie professionnelle 135 Exhiber sa vie privée 135 Exhiber la vie privée des autres 136 Les dix conseils de la Cnil et d’Internet sans crainte pour la publication 137 9. S PAM, HAMEÇONS, ARNAQUES ET AUTRES ESPIONS 143 Le spam, comment l’éviter 144 L’hameçonnage, qu’est-ce que c’est ? Apprendre à s’en méfier 147 Les arnaques sur Internet 150 Le scam nigérian 150 Les formules miracles pour gagner au jeu 150 La loterie 151 Les casinos en ligne 151 Les logiciels espions ou malveillants 152 Éviter les logiciels malveillants ou espions 152 Piratage du navigateur 153 10. E TL’AVENIR? 157 Internet change-t-il les hommes ? 158 La vie privée, une notion has been ? 158 Non, Internet n’est pas une poubelle ! 160 Quand le Web rend plus intelligent 161 Vérifier les faits : un état d’esprit, un métier 162 Nouvelles technologies, nouvelles habitudes, nouvelles précautions 164 L’Internet des objets 164 L’Internet mobile et la géolocalisation 166 Et si ça ne marchait plus ? 168 Un trafic trop important 168 Un problème d’architecture 169 Des failles béantes 170 La cyberguerre 170 A NNEXES A. I NTERNET, COMMENT ÇA MARCHE ? 173 Qu’est-ce qu’Internet ? 174 De l’URL à l’adresse IP 175 De l’adresse IP à la page web 176 Le Web, une application d’Internet parmi d’autres 177 Pages statiques, pages dynamiques 177 Historique et gouvernance 180 Historique d’Internet et du Web 180 La gouvernance d’Internet 182 B. À L’INTÉRIEUR D’UN MOTEUR DE RECHERCHE 185 Rechercher dans les documents textuels 187 Les documents vus comme un sac de mots 187 Les mots ne sont pas égaux devant le moteur de recherche 189 Faire le lien entre la requête et les documents 190 Le PageRank, la formule qui a révolutionné la recherche sur le Web 191 C. L A DÉMARCHE DE RECHERCHE D’INFORMATIONS 197 Trouver un bon restaurant végétarien à Toulouse 199 Quels sont les acteurs qui ont reçu un césar ? 201 Recherche sur les Jeux olympiques 2010 203 Faut-il sortir de l’euro ? 204 Comment gérer les paramètres de confidentialité de Facebook ? 208 D. G LOSSAIRE 211 I NDEX 215
chapitre 1


L’illusion du gratuit
Malgré quelques leurres, l’univers
magique de la liberté et de la gratuité a
bel et bien laissé sa place à un Internet
mercantile et intéressé. Décryptage.
S OMMAIRE
► Les moteurs de recherche, du gratuit qui se paie !
► Les sites d’information, la gratuité en sursis
► Les différents types de publicité ciblée
Pour le grand public, Internet est un moyen d’accéder à des informations (actualités ou connaissances diverses) de façon rapide et surtout gratuite, ou d’acheter des biens de consommation souvent moins chers sans sortir de chez soi. Il est important de comprendre que tout cela est loin d’être magique, et que passées les premières années où Internet était effectivement encore peu atteint par les contraintes économiques, de nouveaux modèles se sont développés. Certains services initialement gratuits sont devenus payants lorsqu’il est apparu que les internautes étaient finalement prêts à payer pour les obtenir (par exemple, les sonneries pour portables ou les sites pornographiques). Dans d’autres cas, des moyens détournés ont été utilisés, tout en maintenant les utilisateurs finaux dans l’illusion du gratuit. Nos activités en ligne peuvent rapporter gros, et les précieuses informations vous concernant sont l’objet d’un marché de collecte et de revente qui fait vivre une bonne partie du Web.
Voici un aperçu des différentes façons d’offrir un service gratuit sur le Web tout en gagnant de l’argent.
Les sites gratuits et leurs revenus
La culture des débuts d’Internet a conduit à la conservation de la gratuité pour certains types de services à but lucratif ; notamment, les moteurs de recherche, les services de messagerie électronique, les sites d’informations et de culture, les réseaux sociaux (ces derniers sont traités de façon plus détaillée dans le chapitre 4 ). Bien sûr, les coûts de production diminuent fortement lorsque l’on échange des données numérisées. Mais puisque l’internaute ne paie pas directement, comment ces sites gagnent-ils de l’argent ?
Les moteurs de recherche
Devenus indispensables à notre vie quotidienne, les moteurs de recherche sont restés totalement gratuits. En apparence, ils ne vendent rien et sont pourtant devenus les plus gros acteurs économiques du Web. Comment génèrent-ils leurs profits colossaux ?
Les principaux moteurs de recherche (Yahoo!, Google, Bing) permettent aux annonceurs d’acheter des mots-clés pour diffuser leurs publicités auprès des internautes effectuant des recherches. C’est le principe de la publicité ciblée . Ainsi, un internaute faisant une recherche sur « lecteur DVD » se verra proposer des publicités d’annonceurs ayant acheté ces mots-clés, par exemple des enseignes proposant des ventes de lecteurs DVD. Ces publicités ou « liens sponsorisés » sont séparées (mais discrètement) des résultats réels de la recherche (voir la copie d’écran). La plupart du temps, les annonceurs ne paient pas à l’affichage de la publicité, mais au clic, c’est-à-dire seulement lorsqu’un internaute est réellement conduit sur leur site par l’intermédiaire de la publicité.


F IGURE 1–1 Débusquer les liens sponsorisés issus de la publicité
Google, qui génère la quasi-totalité de ses revenus (97 %) avec la publicité ciblée, utilise ce procédé sur son moteur de recherche, mais également, par exemple, sur son logiciel de messagerie Gmail. C’est alors le contenu de vos propres messages reçus ou envoyés qui sert à cibler les publicités. Google propose également l’outil AdSense, à destination des administrateurs de sites souhaitant rentabiliser facilement leurs pages avec de la publicité, elle aussi ciblée. Le système analyse le contenu des pages et propose des annonces en lien avec le sujet traité 1 .
La page d’accueil de Yahoo! est également un portail conduisant vers de nombreux sites et comportant des pages de publicité classique. Le moteur français Exalead propose des sites publics gratuits, mais s’est également spécialisé dans la vente de logiciels de recherche d’informations pour les entreprises (dans leur intranet, leur documentation ou sur le Web, pour des besoins très spécifiques).

C AS D’ÉTUDE Combien valent mes amis ?
« Notre vie privée est devenue une monnaie », selon Daniel Lyons. Nous ne payons pas un service avec de l’argent, mais avec nos données personnelles et celles de nos amis. La différence, c’est que nous savons tous ce que vaut un euro, et cet euro vaut la même chose pour vous et pour votre commerçant... Par contre, nous n’avons aucune idée de ce que valent nos données ! Alors que Facebook et autres Google ne le savent que trop bien... Vous faites-vous arnaquer ? Comme le dit D. Lyons, « si votre liste d’amis ne vaut pas grand-chose, vous faites probablement l’affaire du siècle sur Facebook. Dans le cas contraire, vous vous faites avoir ! (...) De toute façon, le fait qu’ils préfèrent nos données à notre argent est déjà une réponse... »
► http://www.newsweek.com/id/233773
Les sites informationnels ou culturels
La grande majorité des journaux ou des magazines culturels proposent désormais une version électronique, avec des contenus différents et actualisés en temps réel. D’autres sites se sont également créés sans avoir de version papier au préalable.
Si certains, et même de plus en plus, ont fait le choix du modèle payant (abonnement ou consultation à la carte), nombreux sont les sites informationnels ou culturels qui considèrent que l’internaute n’est pas prêt à payer pour du contenu de ce type et qui cherchent donc à rentabiliser un modèle gratuit.

APRÈS RÉFLEXION... Le Web gratuit et altruiste existe encore !
Si de nombreux sites gratuits ont un but lucratif, bon nombre de personnes sont encore prêtes à consacrer du temps à l’information ou l’éducation des internautes. Les blogs gratuits et sans publicité restent fréquents, tandis que d’autres n’utilisent la publicité que pour amortir leurs coûts de production du contenu (achat du nom de domaine, maintenance, etc.). Les contributeurs des wikis * (comme pour Wikipédia) ajoutent de la connaissance sans rien attendre en retour, puisqu’ils sont bénévoles et anonymes. Les membres actifs des forums donnent des conseils ou des informations de façon désintéressée. Vous avez peut-être déjà, vous aussi, ajouté un commentaire sur un restaurant que vous aimez sur un site comparatif ou donné la réponse à une question posée sur un forum. C’est la beauté du Web à l’image de l’être humain : à la fois cynique et généreux !
Pour résumer, trois options principales s’offrent à un tel acteur du Web souhaitant gagner de l’argent avec un site à contenu gratuit.
• La publicité , qu’elle soit « classique » (bannières, carrés, pop-up * , pop-under * ...) ou personnalisée (voir section suivante).
• Le don des internautes qui profitent du service. C’est la source de la plupart des revenus de la fondation Wikimédia, qui soutient en particulier Wikipédia (voir chapitre 6 ).
• Le freemium , c’est-à-dire l’enrichissement de l’offre gratuite grâce à un produit premium payant, mais proposant plus de fonctionnalités. Par exemple :
– Pour une plateforme de blog ou un site de messagerie, l’offre de base (gratuite) sera limitée en termes d’espace de stockage, de nombres de pages, etc. tandis que l’offre premium permettra à l’utilisateur de s’affranchir de ces limites.
– Un site de nouvelles proposera certains articles gratuitement et d’autres, plus approfondis, dans une version payante.
– Pour un site utilisant la publicité, l’offre payante pourra supprimer ces annonces (c’est le cas du site d’écoute de musique à la demande Deezer).
– Un site gratuit pour les particuliers peut devenir payant pour les entreprises, avec des options dédiées supplémentaires (le logiciel d’aide à l’organisation Doodle, par exemple).
– Certains sites à contenu gratuit sont un simple produit d’appel pour des services payants proposés dans le monde physique (par exemple, le site et le forum du Guide du Routard ).

A PRÈS RÉFLEXION... Tout ce qui compte, c’est que ce soit gratuit, non ?
À vous de voir... mais, dans le domaine de l’information en particulier :
• Gratuité signifie souvent baisse de la qualité. Une information fiable doit être cherchée et vérifiée. Cela implique que des journalistes doivent mener des enquêtes, parfois longues, et se déplacer aux quatre coins du monde pour pouvoir rendre compte des événements de façon fidèle. Tout cela a un coût.
• Gratuité signifie dépendance vis-à-vis des annonceurs. Ces annonceurs, souvent de grandes multinationales, peuvent être impliqués dans des affaires relevant de l’information à traiter par les journalistes. Des pressions peuvent alors empêcher ceux-ci de faire leur travail de façon indépendante.
Ces deux points doivent toutefois être nuancés par le fait que ces situations existent déjà dans le cadre des médias traditionnels. Les télévisions et radios privées sont gratuites, les journaux sérieux sont payants, mais comportent pour la plupart de la publicité.
Enfin, sachez que la grande majorité des sites d’information travaillent à perte. Ils compensent grâce aux subventions ou à d’autres revenus (comme la version papier), mais la gratuité n’est pas pour le moment un modèle économique viable. On peut donc s’attendre à assister à une convergence vers quelque chose de différent, voire totalement nouveau, dans les années à venir. Peut-être devrons-nous nous faire à l’idée de mettre la main au porte-monnaie...
Les différents types de publicité ciblée
La publicité ciblée est une publicité dont le contenu s’adapte à l’internaute en fonction de son profil ou des pages qu’il visite. Le rapport de la Cnil (Commission nationale de l'informatique et des libertés) sur « La publicité ciblée en ligne » distingue les trois types de publicité ciblée suivants :
• La publicité personnalisée « classique » . Cette publicité vous est fournie en fonction d’informations personnelles que vous avez fournies vous-même à un site à un instant donné. C’est le cas lorsque vous vous inscrivez à un service ; typiquement, vous donnez votre nom et votre adresse, ce qui est déjà intéressant pour la publicité locale, mais on vous demande souvent innocemment vos hobbies ou si vous avez un chat. C’est ainsi que le site de réseau social Facebook vous propose des annonces à votre goût grâce aux Social Ads (voir chapitre 4 ).


F IGURE 1–2 Décathlon utilise les intérêts sportifs renseignés lors de votre inscription sur le Web ou lors de l’adhésion à la carte de fidélité pour vous envoyer des publicités personnalisées.
• La publicité contextuelle , générée en fonction du contenu immédiat visualisé par l’internaute. La page consultée est parcourue par le système, les mots-clés principaux (les plus fréquents, les plus visibles ou ceux issus d’une requête de l’utilisateur) en sont extraits et des publicités appropriées sont sélectionnées.
Les moteurs de recherche pratiquent cette technique, et le système AdSense de Google fut le premier gros acteur du marché, mais c’est également le cas d’autres sites, comme par exemple Voyages-sncf.com , qui vous propose une location de voiture et un hôtel à Marseille si vous venez d’acheter un billet Toulouse-Marseille.
La localisation géographique de l’internaute est parfois utilisée pour mieux cibler l’annonce.


F IGURE 1–3 La publicité contextuelle chez Voyages-sncf.com (ici, si vous avez demandé un train vers Marseille)
• La publicité comportementale est le fruit du comportement des utilisateurs dans le temps. Par l’intermédiaire des cookies * (voir chapitre 2 ) ou en vous demandant de vous connecter, il est possible de vous reconnaître et de tracer votre activité sur un ou plusieurs sites pendant une certaine durée, et ainsi de cibler vos intérêts de manière plus précise.
Le site de vente en ligne Amazon présente ainsi des suggestions d’achat à l’internaute en fonction des pages qu’il a visitées et des produits qu’il a déjà acquis (voir l’exemple ci-après).
Encore plus élaboré : la société Phorm s’allie aux opérateurs téléphoniques, qui peuvent avoir accès à tous les sites visités par ses abonnés, pour analyser leur trafic Internet dans son ensemble.


F IGURE 1–4 La publicité comportementale d’Amazon

C AS D'ÉTUDE Quand on peut vendre ses propres données...
À Bracknell Forest, au Royaume-Uni, le chef du conseil a proposé aux 45 000 habitants de vendre aux entreprises intéressées les données personnelles collectées par la municipalité, comme les livres empruntés à la bibliothèque, mais aussi les revenus et les indications familiales, et ce dans le but de diminuer les impôts.
Cela permettrait aux annonceurs de cibler leur publipostage « pour qu’il cesse d’être ennuyeux », a-t-il déclaré, ajoutant : « Le courrier indésirable, s’il est mieux ciblé, n’est plus indésirable. » Seules les données concernant les personnes volontaires seront vendues.
Source : The Register , 4 octobre 2006.
Ainsi, l’économie du Web, et en particulier du Web gratuit, fonctionne en très grande partie grâce à la monétisation de vos propres données personnelles. Comme nos exemples le montreront tout au long de ce livre, vous seul possédez ces informations et personne ne peut vous les soutirer de force. Vous pouvez naviguer sur le Web sans laisser la moindre trace si vous le souhaitez. Vous pouvez également surfer sans paranoïa, mais avec lucidité, et réfléchir à ce que vous y faites et aux conséquences que cela aura.

P OUR EN SAVOIR PLUS Quelques références
L’ensemble des liens hypertextes proposés dans ce livre peuvent être retrouvés sur le site suivant :
► http://www.limsi.fr/~xtannier/internet/
Les sites Internet à contenu gratuit sont-ils un modèle économique viable ?, Jérôme Guyonnet, 2006.
► http://guyonnet.jerome.free.fr/index.php/memoire-les-sitesinternet-a-contenu-gratuit-sont-ils-un-modele-economique-viable
La publicité ciblée en ligne , rapport de la Cnil présenté le 9 février 2009 par M. Peyrat.
► http://www.cnil.fr/fileadmin/documents/La_CNIL/actualite/Publicite_Ciblee_rapport_VD.pdf
Olivier Bomsel, Gratuit ! : Du déploiement de l’économie numérique, Gallimard, 2007.
Djamshid Assadi, Les 7 modèles économiques d’Internet, Gualino Éditeur, 2004.
Anne-Sophie Peron Verloove, Internet dix ans après : où en sommes-nous ? , Éditions de L’Hèbe, mars 2010.

O UTILS Comment se débarrasser des publicités ?
Il est possible d’éviter de nombreuses publicités, ciblées ou pas. Tout d’abord, tous les navigateurs récents ont une option permettant de supprimer les pop-ups, ces fenêtres publicitaires qui apparaissent pendant votre navigation alors que vous n’avez rien demandé. Les autres outils sont plutôt réservés aux utilisateurs du navigateur Firefox.
• L’extension * Adblock Plus la plus utilisée, elle supprime la très grande majorité des publicités classiques.
► https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/1865
• L’extension Boost pour Facebook permet entre autres de supprimer les publicités sur Facebook.
► https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/3120
• L’extension Customize Google supprime les liens sponsorisés et les publicités comportementales de Google.
► https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/743
Pour les autres navigateurs, le logiciel Proxomitron permet de filtrer le trafic et de bloquer tout ce que l’on souhaite. Son utilisation est malheureusement un peu plus complexe.
► http://www.proxomitron.info/

1 . Nous consacrons plus loin un chapitre entier à Google ( chapitre 3 ).
chapitre 2

Vos données personnelles sur le Web
Une introduction aux multiples façons
de tracer vos activités sur le Web.
Comment vous en prémunir.
S OMMAIRE
► Les traces que vous laissez en naviguant
► Les moyens de garder le contrôle
► L’identité numérique
Vous achetez un billet d’avion pour Montréal, au Québec, sur Internet. Deux jours plus tard, en consultant un autre site, une publicité s’affiche, vantant les mérites d’une croisière sur le fleuve Saint-Laurent pour découvrir les baleines.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents