Chant du corbeau

-

Livres
208 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les flux migratoires ont provoqué un peu partout dans le monde occidental la montée du populisme et du nationalisme. L'auteur porte un autre regard sur le réfugié avec ses doutes, ses peurs, ses souffrances, mais surtout avec la flamme d'espoir qui l'anime encore pour un nouveau départ. Il dénonce la domination occidentale, l'exploitation des pays pauvres par leurs anciens colonisateurs, privant la jeunesse de tout espoir d'une vie décente sur sa propre terre.
Un autre monde beaucoup plus juste est-il possible ? Chant du corbeau est un véritable plaidoyer pour réfugié.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 31 janvier 2019
Nombre de visites sur la page 0
EAN13 9782140112119
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0105 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Lumbamba KANYIKI
Chant du corbeau Récit
/ Récits
Rue des Écoles
Rue des Écoles La collection « Rue des Écoles » est dédiée à l’édition de travaux personnels, venus de tous horizons : historique, philosophique, politique, etc. Elle accueille également des œuvres de fiction (romans) et des textes autobiographiques. Déjà parus
Benoit (Jean-Louis),Au sommet de la colline, roman, 2019. Peltier (François),Le club Kierkegaard, roman, 2019. Mallard (Rémy),Manège, nouvelles, 2018. Pittet (Ignace),Promenade d’un rêveur solidaire, récit, 2018. Mathé-Cachia (Marie-Hélène),Le ventre du laboratoire, roman, 2018. Charvet-Bernard (Christiane),y a longtemps que je t’aime Il , roman, 2018. Albaterra (François),Les fausses routes du siècle, roman, 2018. Bitaine de la Fuente (Marie-Thérese),Horizons tremblés, nouvelles, 2018. Kalifa (André),Histoire de Samuel. Entre l’Algérie et la France, récit, 2018. Robène (Laurent),La chambre de derrière. Pechbonnieu 1940-1944, récit, 2018. Astier (Soline),Loukoums sanglants, roman policier, 2018. Abeille (Franck),Chroniques d'un mouzoungou enRépublique démocratique du Congo,récit, 2018. Ces douze derniers titres de la collection sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site www.editions-harmattan.fr
CHANT DU CORBEAU
© L’Harmattan, 2019 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-16587-5 EAN : 9782343165875
Lumbamba Kanyiki Chant du corbeau Récit
Du même auteur
Les Contes du Congo suivis de la chasse aux chacals, éditions AGK, 2017
6
A tous les jeunes du monde qui ont quitté leurs pays pour un nouveau départ ailleurs.
7
1.Rencontre
Gare de Cologne. Quais bondés. Il fait très froid en ce soir de novembre. Dans le vacarme des trains qui entrent en gare et déversent leurs passagers sur les quais, des ronronnements des valises qu’on tire, des sifflets stridents annonçant les départs et des haut-parleurs invisibles sous le toit qui donnent régulièrement diverses informations, les gens attendent impatiemment leur train, les mains dans les poches pour se protéger contre le froid. Le nôtre est annoncé avec cinq minutes de retard. Un vieux monsieur frêle qui vient d’acheter au kiosque un café chaud veut se mettre debout juste à côté de moi, mais, remarquant ma présence, il reprend son sac qu’il avait déjà laissé tomber devant lui et va attendre le train un peu plus loin, en aspirant son café à petites gorgées avec une paille. Pour tuer le temps dans cette atmosphère glaciale, j’ai choisi de regarder les images publicitaires qui se déroulent continuellement sur un panneau géant devant moi, en me balançant d’un pied sur l’autre. Tout à coup, le haut-parleur, quelque part au-dessus de nous, annonce l’entrée imminente de notre train en gare. Presque toutes les têtes se tournent alors automatiquement en direction de l’entrée du quai, là d’où le train va poindre son nez avec ses phares allumés comme les deux gros yeux d’un alligator au repos sur la plage. Il est enfin là, roule tout doucement devant nous, nous dépasse pour s’arrêter un peu plus loin, nous obligeant à trotter pour l’atteindre. Nous nous engouffrons dedans comme pour échapper au froid. L’intérieur est presque vide, mais bien chauffé. Je me trouve un siège libre et m’y installe. Je n’aime pas prendre le train pendant ces heures de pointe, mais j’y suis obligé une fois par mois pour me rendre à la Western Union effectuer des transferts
9