Enfermements, justice et libertés

-

Français
318 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les objectifs de l'enfermement, hier comme aujourd'hui, en France comme ailleurs, sont complexes et ambigus : entre inclusion et exclusion, ordre et insertion, soin et sanction. Dans des lieux aussi divers que les locaux de garde, les centres éducatifs fermés, les prisons, les centres médicaux fermés (etc.), la dignité des personnes peut être mise en cause, leurs droits fondamentaux non respectés, leur état physique et mental menacé.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 septembre 2014
Nombre de lectures 3
EAN13 9782336356211
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
liberté et des disciplines scientiîques des contributeurs, tout en s’en libérant par la
VI. Prisons d’aujourd’hui en France, le soin de conclure étant conîé à Jean-Manuel Larralde, professeur de droit public à l’Université de Caen Basse-Normandie.
dignité – droits de l’homme – enfermement – în de vie – garde à vue – histoire
et Pierre V. Tournier ENFERMEMENTS, JUSTICE ET LIBERTÉS
Aujourd’hui et hier, ici et ailleurs
Sous la direction deChristian Chevandier, Jean-Manuel Larralde et Pierre V. Tournier
Criminologie
ENFERMEMENTS, JUSTICE ET LIBERTÉS
Aujourd’hui et hier, ici et ailleurs
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’École polytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-04198-8 EAN : 9782343041988
Sous la direction de Christian CHEVANDIER, Jean-Manuel LARRALDE et Pierre V. TOURNIER
ENFERMEMENTS, JUSTICE
ET LIBERTÉS
Aujourd’hui et hier, ici et ailleurs
L’Harmattan
Collection Criminologie dirigée par Robert Cario
La criminologie apparaît comme un champ pluri et transdisciplinaire de connaissances, d’investigations, d’expertises et de traitement qui peine à être reconnu en France. Principalement mise en œuvre dans le domaine de la prévention, elle occupe également, au cas d’échec, une place prépondérante dans le procès pénal. Plus largement encore, la criminologie contribue à la restauration psychologique et sociale des protagonistes, dans l’endroit comme dans l’envers du crime.
Dans de nombreux pays, la discipline fait l’objet d’enseignements, de recherches et d’applications à la mesure de la complexité du phénomène criminel qui la nourrit. Dans d’autres encore, la profession de criminologue s’inscrit en totale harmonie avec les métiers de la justice, de la médecine, de la psychologie et du social.
La présente collection ambitionne de rassembler des ouvrages scientifiques et des travaux de terrain, appuyés tant sur les théories dominantes que sur les bonnes pratiques en agressologie ou victimologie, à l’intention de publics variés : étudiants, enseignants, chercheurs, magistrats, praticiens de toutes disciplines confrontés aux problématiques délinquantes, citoyens épris de justice.
Ouvrages parus : S. Abdellaoui (Dir.),L’expertise psycholégaleC. Rossi,Homicide : les proches des victimesM. Herzog-Evans,Le JAP : monsieur Jourdain de la désistance C. Condominas,Sentiment amoureux et conjugalité violente P.V. Tournier (Dir.),Une certaine idée de la criminologie H. Hedhili,XIX-XXè sièclesSciences et pratiques pénitentiaires en France.
Série Champ pénitentiaire dirigée par Paul Mbanzoulou
La série Champ pénitentiaire contribue à la diffusion des connaissances élaborées à partir de l’analyse du champ pénitentiaire dans sa diversité et sa complexité. Les ouvrages individuels ou collectifs proposés par des chercheurs ou des praticiens ont en commun d’affiner la compréhension des dynamiques institutionnelles, des processus de construction des pratiques professionnelles, des politiques de prise en charge des personnes placées sous main de justice et des mécanismes de la privation ou de restriction de liberté.
Ouvrages parus : G. de Coninck, G. Lemire,Etre directeur de prisonP. Mbanzoulou, M. Herzog-Evans, S. Courtine (Dir.),Insertion et désistance des personnes placées sous main de justice. Etat des savoirs et des pratiquesP. Mbanzoulou, F. Dieu (Dir.),Administration pénitentiaire et justice P. Mbanzoulou, F. Dieu (Dir.),Santé et Justice
Auteurs ayant contribué à cet ouvrage : Direction scientifique Christian Chevandier,Professeur d’histoire contemporaine, Université du Havre, ème chercheur associé au Centre d’histoire sociale du XX siècle, Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Jean-Manuel Larralde,Professeur de droit public, Université de Caen Basse-Normandie. Pierre V. Tournier, Directeur de recherches au CNRS, chercheur au Centre ème d’histoire sociale du XX siècle, Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Autres membres du comité scientifique et/ou présidents de séanceOlivier Boitard,Docteur en médecine, psychiatre des hôpitaux, chef de service au Centre hospitalier de Clermont de l'Oise. Lucie Bony, Géographe et sociologue, doctorante à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Alain Cugno, Ancien élève de l'ENS-Saint-Cloud, professeur agrégé de philosophie, docteur d’État ès lettres et sciences humaines, enseignant associé aux facultés jésuites de Paris (Centre Sèvres), ancien professeur en Khâgne au Lycée Lakanal de Sceaux. Pascal Décarpes,Chercheur en criminologie. Pascale Goetschel, Maître de conférences en histoire contemporaine, directrice du ème CHS XX siècle, Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Eric Kania,Docteur en médecine, psychiatre exerçant à la prison des Baumettes, Marseille et en exercice libéral. Olivier Milhaud,Ancien élève de l'ENS-LSH (Lyon), agrégé de géographie, maître de conférences en géographie, Université Paris 4 Sorbonne, lauréat du prix Gabriel Tarde 2011.Julien Morel d’Arleux,Diplômé de l’Institut d’étude politique de Grenoble, titulaire d’un DEA d’histoire contemporaine, directeur des établissements pénitentiaires, sous-directeur des personnes placées sous main de justice. Amélie Nuq,Ancienne élève de l'ENS-LSH, Lyon agrégée d’histoire, maître de conférences à l'Université Pierre-Mendès-France de Grenoble, Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes. Arnaud Philippe,Ancien élève de l’ENS Paris, doctorant en économie, Ecole des hautes études en sciences sociales. Philippe Pottier, Directeur de l’Ecole nationale d’administration pénitentiaire (ENAP). Anne Simon,Docteur en droit pénal comparé, maître de conférences à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Caroline Tourault, Docteur en sociologie, chargée d’études à la Direction de l’administration pénitentiaire.
Contributeurs Nadia Beddiar, Docteur en droit public, chercheur associé au Centre d'études et de recherches administratives, politiques et sociales (CERAPS, UMR 8026, Université de Lille CNRS), enseignant-chercheur à l’Ecole nationale de la protection judiciaire de la jeunesse (ENSPJJ). Aline Chassagne, Doctorante en sociologie et anthropologie, Université de Franche-Comté, Laboratoire de sociologie et d’anthropologie, ingénieure d’étude et de recherche au Centre hospitalier régional universitaire de Besançon. SébastienChevalier, Doctorant en droit public, Université d’Angers, Centre Jean Bodin de recherche juridique et politique, ATER en droit public à Sciences Po Lyon. Chloé Constant, Docteure en sociologie de l'Institut des hautes études de l'Amérique latine, Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle, chercheure associée à l'Institut français d'études andines (UMIFRE 17, CNRS-MAE, USR 337 Amérique latine). Camille Garnier,Docteur en médecine, psychiatre, Université de la Méditerranée, Marseille, exerçant dans le service médico-psychologique régional (SMPR) de la maison d’arrêt des Baumettes. Astrid Garraud, Doctorante en droit pénal, Centre d'études et de recherches en droit des procédures, ATER à l’Université de Nice Sophia Antipolis. Anna Glazewski, Doctorante contractuelle en droit public, Université Paris 2 Panthéon-Assas, Centre de recherche sur les droits de l'homme et le droit humanitaire (CRDH), ancienne élève de l'Ecole normale supérieure, agrégée d'économie-gestion. Fanny Layani, Doctorante à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Centre ème d’histoire sociale du XX siècle, agrégée d’histoire-géographie, enseignante en Seine-Saint-Denis. Benjamin Levy,Ancien élève de l’ENS Paris, doctorant en psychologie clinique, philosophie des sciences, anthropologie de la santé, Université Paris 7 Diderot, Centre de recherche psychanalyse, médecine et société, Université Paris 5 Descartes, Centre de recherche médecine, santé, santé mentale. Adrien Maret, Titulaire d’un master 2 en histoire contemporaine, Université de Rouen.Caroline Mennereau, Doctorante en psychologie, Université de Rennes 2, Centre interdisciplinaire d’analyse des processus humains et sociaux, (CIAPHS), psychologue en centre hospitalier. Céline Riquois-Gouvernet, Docteur en psychologie, Université de Rouen, Laboratoire de psychologie et neurosciences de la cognition et de l'affectivité (PSY-NCA, EA 4306). AnnaRoudot, Doctorante en géographie de la santé, allocataire-moniteur, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Laboratoire architecture, ville, urbanisme, environnement (LAVUE, UMR CNRS 7218).
Thibaut Slingeneyer, Docteur en criminologie, Université catholique de Louvain (Belgique), chargé de cours invité à l’Université catholique de Louvain et assistant à l’Université Saint-Louis- Bruxelles. Aude Ventéjoux,en psychologie, Université de Rennes 2, Centre Doctorante interdisciplinaire d’analyse des processus humains et sociaux, (CIAPHS), ingénieure d'études à l'institut de criminologie et sciences humaines (Université Rennes 2).