Lettres d'un prisonnier de la guerre d'Algérie

-

Livres
194 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ces lettres d'un prisonnier de la guerre d'Algérie sont présentées par sa fille, Samia. Adressées à la mère de celle-ci, elles sont un hymne à l'amour d'une femme mais aussi d'un pays. Les deux se confondent presque et sont indissociables. La douleur du sacrifice n'est supportée que parce qu'il y a ce lien sacré qui le lie à cette femme qu'il aime. Pour sa fille, ces lettres témoignent d'un amour inconditionnel que l'incarcération a révélé au grand jour. Elles sont aussi une manière d'exorciser un lourd passé qui pèse sur les mémoires familiales.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 décembre 2017
Nombre de visites sur la page 12
EAN13 9782140053078
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Derradji B
Lettres d’un prisonnier de la guerre d’Algérie
Les giboulées de mars
Rassemblées et présentées par Samia Z B Lettres d’un prisonnier de la guerre d’Algérie
Lettres d’un prisonnier de la guerre d’Algérie
Derradji BOUHARATILettres d’un prisonnier de la guerre d’Algérie Les giboulées de mars
Rassemblées et présentées par Samia ZIRIATBOUHARATI
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr
ISBN : 978-2-343-12616-6 EAN : 9782343126166
« Si l’on m’apprenait que la fin du monde est pour demain, je planterais quand même un pommier. »
Martin Luther (1483-1546)
À ma petite famille, mon époux, mes enfants : Hanifa, Amine et Nizar, pour leur soutien et leurs encouragements. À la mémoire de mes grands-parents : Bouharati et Adel. À mes parents, mes chers.
À ma sœur et à mon frère défunts : Farida et Mohamed. Paix à leur âme.
À mon frère, mes sœurs.
Aux descendants, mes neveux et mes nièces, à leurs enfants, en particulier, à : Faiz, fils de Hamza, petit-fils de mon frère Kamel. Mohamed-Ali, fils de Badis, petit-fils de mon frère Mohamed.