La sécheresse au Sahel

-

Livres
323 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Gérer la sécheresse, c'est d'abord agir en amont, progresser dans la compréhension des phénomènes afin d'anticiper leurs effets, protéger les bassins versants, améliorer les techniques de production tout en sauvegardant l'environnement, adapter les institutions et la législation à une gestion participative des terres et de l'eau, disposer d'outils de planification et d'aide à la décision.
Après avoir situé le Sahel dans son contexte environnemental et humain, les auteurs décrivent les actions menées en vue de maîtriser et mettre en valeur les ressources en eau : pluies provoquées, techniques alternatives pour la prévention des inondations, recharge artificielle des nappes souterraines… autant d'expérimentations présentant un intérêt vital pour le Sahel. Puis ils exposent les démarches entreprises pour faire face aux besoins des populations et des secteurs de production.
Ils examinent les dispositions adoptées par les États sahéliens afin d'appliquer les principes de gestion intégrée des ressources en eau et proposent enfin une modélisation de la connaissance en développant un prototype de système expert ayant pour but d'aider au choix de solutions en matière d'hydraulique villageoise.
Avant-propos. Introduction. Chapitre 1. Le Sahel, cadre environnemental et humain. Chapitre 2. Mettre en valeur les ressources en eau. Chapitre 3. Faire face aux besoins en eau et en assainissement des populations et des secteurs de production. Chapitre 4. Prendre des dispositions pour le long terme. Chapitre 5. Rassembler et modéliser la connaissance experte : présentation du prototype de système expert BAOBAB. Conclusion. Annexe 1. Guide d'entretien sur les ressources et les besoins en eau et assainissement. Annexe 2. Extrait de la loi n° 1 004 du 27 février 2001 portant charte pastorale en République du Mali. Annexe 3. Tableau des solutions d'aménagement hydraulique et des conditions de leur application dans le système expert BAOBAB. Annexe 4. Tableau des solutions d'aménagement hydraulique et de leurs mesures d'accompagnement dans le système expert BAOBAB. Annexe 5. Tableau des solutions d'aménagement hydraulique et de leurs apports à la qualité de la vie dans le système expert BAOBAB. Bibliographie. Abréviations. Index.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 30 décembre 2010
Nombre de lectures 4
EAN13 9782746241503
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0862€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
La sécheresse au Sahel
© LAVOISIER, 2011 LAVOISIER 11, rue Lavoisier 75008 Paris www.hermes-science.com www.lavoisier.fr ISBN 978-2-7462-3125-2 ISSN 1961-2192 Le Code de la propriété intellectuelle n'autorisant, aux termes de l'article L. 122-5, d'une part, que les "copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective" et, d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, "toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite" (article L. 122-4). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Tous les noms de sociétés ou de produits cités dans cet ouvrage sont utilisés à des fins d’identification et sont des marques de leurs détenteurs respectifs. Printed and bound in England by Antony Rowe Ltd, Chippenham, January 2011.
La sécheresse au Sahelvers une gestion concertée Nathalie Dubus Jean Dubus
Collection Territoires : analyse, modélisation et simulation
dirigée par PIERREDUMOLARD
Accès à l’eau dans les territoires urbains,Yves Saillard et Gundappa Sathyanarayana Sastry, 2010. Les Etats-Unis d’Amérique face au défi du développement durable, Jean-Marc Zaninetti, 2008.
TABLE DES MATIÈRES
Avant-propos. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .13
Introduction15. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Chapitre1.LeSahel,cadreenvironnementalethumain. . . . . . . . . . . . 191.1. Le climat et les apports atmosphériques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 201.1.1. Une pluviosité fluctuante dans l’espace et dans le temps. . . . . . 201.1.2. Des températures pouvant excéder 40 °C . . . . . . . . . . . . . . . 231.1.3. Une évaporation potentielle dépassant 2 m/an . . . . . . . . . . . . 241.2. Le relief et les ressources en eau de surface . . . . . . . . . . . . . . . . . 261.2.1. La subsidence, l’endoréisme et le débit des fleuves sahéliens . . . 261.2.2. Le bassin sénégalo-mauritanien et le fleuve Sénégal . . . . . . . . 271.2.3. Le bassin de Taoudéni et le fleuve Niger . . . . . . . . . . . . . . . 281.2.4. Le bassin du lac Tchad, le Chari, la Komadougou et l’Oued Batha . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 291.3. Le sous-sol et les ressources en eau souterraine . . . . . . . . . . . . . . 301.3.1. Les aquifères discontinus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 311.3.2. Les aquifères continus des formations sédimentaires du paléozoïque . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 321.3.3. Les aquifères continus des formations sédimentaires du mésozoïque et du cénozoïque . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 321.3.3.1. Les aquifères du continental intercalaire, formations sédimentaires du mésozoïque . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 321.3.3.2. Les aquifères du continental terminal, formations sédimentaires de la fin du mésozoïque et du tertiaire. . . 331.3.3.3. Les aquifères du pliocène (fin du tertiaire) . . . . . . . . . . . 341.3.3.4. Les aquifères du pléistocène (quaternaire) . . . . . . . . . . . 35
6 La sécheresse au Sahel
1.4. La végétation et son incidence sur le cycle de l’eau . . . . . . . . . . . . 361.4.1. La steppe à épineux, végétation naturelle du Sahel . . . . . . . . . 361.4.2. L’expansion des terres cultivées et la disparition des jachères . . 361.4.3. La végétation, l’évapotranspiration, le ruissellement et l’infiltration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 371.5. Les populations et leurs moyens de subsistance . . . . . . . . . . . . . . 381.5.1. Un développement humain parmi les plus faibles du monde . . . 381.5.2. Une extrême pauvreté . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 391.5.3. Une croissance démographique et une urbanisation intenses . . . 401.5.4. De nombreuses ethnies aux identités encore marquées . . . . . . . 431.5.5. Des secteurs d’activités en mutation . . . . . . . . . . . . . . . . . . 461.5.5.1. Le secteur primaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 461.5.5.2. Le secteur secondaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 471.5.5.3. Le secteur tertiaire et la décentralisation . . . . . . . . . . . . 471.6. Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49
Chapitre 2. Mettreenvaleurlesressourceseneau51. . . . . . . . . . . . . . . . 2.1. Composer avec la pluie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 512.1.1. D’où vient la pluie ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 512.1.2. Comment varie la pluviosité ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 552.1.3. Peut-on prévoir la pluie ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 592.1.4. Que dire des pluies provoquées ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 602.1.4.1. L’expérience du Burkina Faso . . . . . . . . . . . . . . . . . . 612.1.4.2. L’expérience du Niger . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 622.1.4.3. L’expérience du Mali . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 632.1.4.4. L’expérience du Sénégal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 632.1.4.5. Le programmeAPENS. . . . . . . . . . , initié par le CILSS 642.1.4.6. Les expérimentations et études d’impact menées en Afrique du Sud . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 652.1.4.7. Pluies provoquées, lignes de grains et ressources en eau des bassins versants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 652.1.4.8. Réflexion sur les études d’impact des pluies provoquées . . 652.1.5. Comment se protéger de la pluie ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 662.1.6. Comment bénéficier au mieux de la pluie ? . . . . . . . . . . . . . 672.1.7. A quel niveau intervenir ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 702.2. Maîtriser les écoulements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 722.2.1. Le bilan hydrologique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 722.2.2. Du ruissellement diffus aux inondations catastrophiques . . . . . 752.2.3. Prendre le problème par l’amont . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 782.2.4. Le laminage des crues . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 822.2.5. La construction de petits barrages . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 82
Table des matières 7
2.2.6. La localisation des fuites dans et sous les barrages en terre . . . . 842.3. Renforcer les ressources en eau souterraine . . . . . . . . . . . . . . . . . 892.3.1. L’infiltration des eaux de pluie et l’écoulement superficiel . . . . 892.3.2. La remontée de la nappe phréatique dans la région de Niamey . . 892.3.3. La recharge contrôlée d’une nappe captive au Sine-Saloum . . . . 902.4. Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 91
Chapitre 3. Fairefaceauxbesoinseneauetenassainissementdespopulationsetdessecteursdeproduction93. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3.1. Approvisionner en eau et assainir les villages . . . . . . . . . . . . . . . 933.1.1. La satisfaction des besoins de base des populations rurales . . . . 933.1.1.1. Le dénombrement des populations à desservir et l’estimation des besoins en eau et en assainissement de base . . . 943.1.1.2. Les normes d’équipement adoptées par le Mali pour les villages, centres ruraux et centres semi-urbains. . . . . . . . 953.1.1.3. Les normes d’équipement adoptées par le Niger pour les villages et centres ruraux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 973.1.1.4. Les normes d’équipement adoptées par le Tchad pour les villages et centres ruraux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 983.1.1.5. La participation des populations des villages et des centres ruraux aux investissements et aux charges d’exploitation : le cas du Mali . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 983.1.1.6. La participation des populations des villages et des centres ruraux aux investissements et aux charges d’exploitation : le cas du Niger . . . . . . . . . . . . . 1013.1.1.7. La participation des populations des villages et des centres ruraux aux investissements et aux charges d’exploitation : le cas du Tchad . . . . . . . . . . . . . 1023.1.1.8. La gestion des points d’eau villageois : le cas du Mali . . . . 1033.1.1.9. La gestion des points d’eau villageois : le cas du Niger . . . 1043.1.1.10. La gestion des points d’eau villageois : le cas du Tchad . . 1053.1.2. La prise en compte des besoins réels des villageois . . . . . . . . . 1063.1.2.1. L’implication des populations dans les projets d’alimentation en eau potable . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1063.1.2.2. La standardisation des pompes à motricité humaine : les dispositions prises au Mali . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1073.1.2.3. Le transport de l’eau : une expérience menée au Burkina Faso . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1073.1.2.4. L’aménagement des puits traditionnels : une expérience menée au Burkina Faso. . . . . . . . . . . . . . . . . . 109
8 La sécheresse au Sahel
3.1.2.5. Les activités génératrices de revenus et la prise de conscience de la valeur économique de l’eau . . . . . . 1113.1.3. L’assainissement en milieu rural . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1123.1.3.1. L’assainissement des villages, centres ruraux et centres semi-urbains du Mali . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1123.1.3.2. L’assainissement de base en milieu rural au Niger . . . . . . 1133.1.3.3. L’assainissement en milieu rural au Tchad. . . . . . . . . . . 1143.2. Approvisionner en eau et assainir les agglomérations . . . . . . . . . . . 1153.2.1. L’alimentation en eau potable des villes principales et des centres secondaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 115 3.2.1.1. L’approvisionnement en eau potable des centres urbains du Mali . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1163.2.1.2. La gestion des bornes-fontaines, dispositions prises au Mali . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1183.2.1.3. Les associations d’usagers et les organismes de contrôle des adductions d’eau au Mali. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1183.2.1.4. L’approvisionnement en eau potable des centres urbains du Niger . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1183.2.1.5. L’approvisionnement en eau potable des centres urbains du Tchad . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1203.2.1.6. Les comités de gestion de points d’eau et les associations de quartier au Tchad. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1213.2.1.7. L’approvisionnement en eau potable des centres urbains du Burkina Faso . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1213.2.1.8. L’hydraulique semi-urbaine au Burkina Faso . . . . . . . . . 1233.2.2. Le prix de l’eau dans les villes et à leur périphérie . . . . . . . . . 1233.2.2.1. Le prix de l’eau à Bamako et dans les centres urbains du Mali . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1233.2.2.2. Le prix de l’eau dans les centres urbains du Niger . . . . . . 1243.2.2.3. Le prix de l’eau dans les centres urbains du Tchad . . . . . . 1243.2.2.4. Le prix de l’eau dans les centres urbains du Burkina Faso . 1243.2.2.5. Réflexion sur le prix de l’eau dans les centres urbains . . . . 1253.2.3. L’assainissement en milieu urbain . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1263.2.3.1. L’assainissement des centres urbains du Mali . . . . . . . . . 1263.2.3.2. L’assainissement des centres urbains du Niger . . . . . . . . 1283.2.3.3. L’assainissement des centres urbains du Tchad . . . . . . . . 1303.2.3.4. L’assainissement des centres urbains du Burkina Faso . . . 1323.2.3.5. Réflexion sur l’assainissement dans les centres urbains . . . 1343.3. Fournir de l’eau aux industries et aux mines et traiter leurs effluents . . 1353.3.1. L’approvisionnement en eau et l’assainissement des industries : l’exemple du Mali . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1353.3.2. L’approvisionnement en eau et l’assainissement des mines : l’exemple du Niger . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 136