Les déchets ça suffit

-

Livres
140 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La lecture de ce livre nous fait prendre conscience des dégâts provoqués par les déchets plastiques en mer notamment sur la faune aquatique. Il amène ainsi à de nouveaux comportements à propos de l'achat ou de l'utilisation de produits en plastique. Ce livre salutaire écrit pas un enseignant, doit être transmis aux générations futures pour renouveler les consciences et sauver notre planète.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 avril 2017
Nombre de visites sur la page 8
EAN13 9782140034831
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Jacques EXBALIN
LES DÉCHETS ! ÇA SUFFIT L’ é t a t d e s l i e u x
Préface de Greenpeace, Zero Waste France, Fondation GoodPlanet et Surfrider Foundation Europe
Les déchets ça suffit !
Jacques EXBALINLES DECHETS ÇA SUFFIT! L’état des lieux Préface de Greenpeace, ZeroWaste France, Fondation GoodPlanet et SurfriderFoundation Europe
L’Harmattan
Du même auteur chez L’Harmattan : « Le réchauffement climatique à la portée de tous (2009 et 2011) » et « Le réchauffement climatique et ses impacts ». Tome 1 : le réchauffement climatique global et Tome 2 : le cas de la France en 2014. Photo de première de couverture : Au secours les déchets nous envahissent © Surfrider Europe Foundation Photo de la quatrième de couverture : Peanut est une tortue qui fut trouvée dans le Missouri (Etats-Unis) en 1993. Elle a grandi emprisonnée dans un emballage plastique de canettes de boisson pendant 4 ans et sa carapace s’est développée autour. Puis l’emballage a été enlevé et Peanut, recueillie par le Missouri Department of conservation, se porte bien. © Source: Missouri Department of Conservation © L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-11587-0 EAN : 9782343115870
Sommaire du livre : « Les déchets ça suffit ! » -Préfaces des associations : page 7 -Lettre aux lecteurs : page 11 -Les déchets envahissent la nature : page 13 -Le plastique a conquis la planète : page 16 -Les chiffres du plastique : page 18 -On en retrouve partout : les océans, les plages, les lacs de montagne,…page 21 -Les conséquences sur le milieu marin (poissons, oiseaux, mammifères marins)…page 41  1) L’enchevêtrement dans les débris marins : page 42  2) L’ingestion de déchets : page 48  3) La migration d’espèces vers de nouveaux environne-ments : page 60  4) Le transport des polluants chimiques : page 61  5) Les conséquences sur : page 63 - le plancton et le zooplancton - les poissons - les méduses - les moules -les huîtres  6) Des menaces sur la santé humaine : page 71 -D’où viennent les déchets plastiques : page 77 -Jouer aux billes : page 80 -Des synthétiques pas très sains…page 89 -Des solutions pour lutter contre les plastiques : page 92 -Les pêcheurs dépollueurs : page 98 -De la bière aux plastiques : page 102 -Du miel aux plastiques : page 104 - Des ballons plus très ronds : page 106 -La saga des sacs en plastique en France : page 110 -L’affaire n’est pas dans le sac…en plastique : page 117 -Conclusion : garder espoir…malgré tout : page 123 -Pour en savoir plus : page 127
Les préfaces des associations
Il y a déjà des années, les bateaux de Greenpeace avaient navigué dans l’océan Pacifique pour prendre des images et effectuer des recherches sur les tristement cé-lèbres « continents » de résidus plastiques. Depuis, le phénomène s’est accéléré et aujourd’hui ces déchets sont partout et, constitués de matériaux non biodégradables, persistent et s’accumulent à l’infini dans l’environnement. Les déchets plastiques sont un véritable fléau pour les océans et leur biodiversité. Rien n’est fait, en Europe particulièrement, pour réduire significativement leur utili-sation et règlementer leur production en imposant des matériaux biodégradables. Chaque année, nous épuisons plus tôt l’ensemble des ressources que peut nous fournir la planète. En 2017 et au cours des années à venir, nous devrons redoubler d’efforts pour réduire notre empreinte écologique : manger moins de viande, voire pas du tout, réduire notre consommation de plastique, préférer la marche ou le vélo à la voiture, réparer nos téléphones ou nos vêtements plutôt que de les jeter…. Nous avons tous la possibilité d’agir pour enrayer la dégradation de notre environnement. Rien n’est inéluc-table. Un avenir vert et en paix est à notre portée si nous nous en donnons les moyens. Jean-François (directeur Greenpeace) "Voir, savoir, pouvoir. On pourrait tenter, dans ces quelques mots, de résumer une bonne partie du problème environnemental majeur que traverse la Terre, et nous qui l'habitons. Voilà un livre qui, une fois de plus, donne à voir l'ampleur du problème jusque-là ignoré, et conscientisera utilement le grand public et les décideurs. Espérons qu'il ne pourra qu'amener à la conclusion déjà formulée : l'ac-
7
tion, afin d'endiguer ce fléau que nous commençons tout juste à toucher du doigt. Encore faut-il le vouloir. Thibault, Juriste àZero Waste France
Nous avons toujours su tirer parti des ressources que nous offrait la Terre. Pour nous nourrir, nous vêtir, nous abriter, construire nos villes mais aussi pour nos arts et la transmission de nos savoirs. À mesure que nos connais-sances et que notre maîtrise des éléments constituant ce monde qui nous entoure et dont nous faisons partie inté-grante grandissaient, nous nous sommes mis à changer cette Terre qui nous a vus naître et dont nous sommes si dépendants. Créature créatrice de notre propre bonheur, nous nous laissons emporter par la frénésie de nos nou-velles découvertes. Créature créatrice de notre propre malheur, nous avons privilégié les progrès extérieurs au détriment de notre évolution intérieure. Les distances sont raccourcies, le passé, le présent, le futur se confondent et pourtant, malgré tous ces progrès scientifiques et l’apparente maîtrise des éléments dont nous faisons preuve, nous perdons de vue une chose pourtant si fonda-mentale : nous dépendons de l’environnement dans lequel nous vivons. Comprendre réellement notre responsabilité vis-à-vis de nous-mêmes et de ce monde merveilleux qui nous fait vivre. Voilà ce qui pourrait résumer en substance le message du livre de Jacques qui, je n’en doute pas, saura faire comprendre aux lecteurs que même si d’apparence rien n’est simple, tout reste possible. Le pire mais également le meilleur. Car après tout il suffit sim-plement de choisir et d’agir. Steeve (Fondation GoodPlanet)
Chaque seconde près de 403 kilos de déchets arrivent dans les océans du monde entier. Un phénomène qui ne cesse de prendre de l'ampleur et qui ne pourra être stoppé
8
que si nous agissons. Nous c’est aussi bien les citoyens, les politiques que les industriels. Agir commence aussi par s'informer et prendre conscience de cette situation. Depuis plus de 25 ans, Surfrider lutte contre cette source de pollution massive des océans. Il est important pour nous de soutenir des initiatives positives comme celle de Jacques qui grâce à son livre contribue à sensibiliser les citoyens. Chaque voix compte pour préserver les océans! Emilie (Surfrider Foundation Europe)
Décharge à ciel ouvert, Saint-Domingue, République dominicaine (18°28’ N - 69°53’ O). Photo copyright Yann Arthus-Bertrand
9