Avenir des musulmans en Occident: cas de la Suisse
141 pages
Français

Avenir des musulmans en Occident: cas de la Suisse

-

YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Après une longue présence en Andalousie et en Sicile, les musulmans ont dû quitter ces régions. Malgré les tensions entre les pays occidentaux et leurs minorités musulmanes, il est difficile d'imaginer que ces pays puissent les rapatrier. On retrouve les mêmes tensions entre les mouvements islamistes et les régimes musulmans.Il y a certes des raisons politiques, économiques et sociales derrière ces tensions. Mais on remarque une revendication constante de la part des musulmans impliqués dans ces tensions: le droit d'appliquer leur loi religieuse tant dans les pays musul-mans qu'occidentaux, et leur refus de se soumettre aux lois en vigueur dans ces pays.Cette revendication découle de la conception musulmane de la loi. Et si on veut dé-samorcer les tensions, il est nécessaire de comprendre cette conception. Quelle est donc cette conception? Quel est son impact sur un pays comme la Suisse? Quelles réponses donner aux revendications des musulmans? Ce sont les trois questions auxquelles ce livre veut répondre.L’auteurSami A. Aldeeb Abu-Sahlieh: Chrétien d'origine palestinienne. Citoyen suisse. Docteur en droit. Habilité à diriger des recherches (HDR). Professeur des universités (CNU-France). Responsable du droit arabe et musulman à l'Institut suisse de droit comparé (1980-2009). Professeur invité dans différentes universités en France, en Italie et en Suisse. Directeur du Centre de droit arabe et musulman. Auteur de nombreux ouvrages dont une traduction française, italienne et anglaise du Coran.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 23 novembre 2012
Nombre de lectures 0
EAN13 9781481081948
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

يمسإاو يبرعلا نقلا زكرمCentre de droit arabe et musulman Zentrum für arabisches und islamisches RechtCentro di diritto arabo e musulmano Centre of Arab and Islamic LawAVENIR DES MUSULMANS EN OCCIDENT Cas de la Suisse Sami A. Aldeeb Abu-Sahlieh Ce livre peut être acquis auprès de www.amazon.com e 2 édition, 2012
Le Centre de droit arabe et musulman Fondé en mai 2009, le Centre de droit arabe et musulman offre des consultations juridiques, des conférences, des traductions, des recherches et des cours concernant le droit arabe et musulman, et les relations entre les musulmans et l'Occident. D'autre part, il permet de télécharger gratuitement du site www.sami-aldeeb.com un bon nombre d'écrits. L'auteur Sami A. Aldeeb Abu-Sahlieh: Chrétien d'origine palestinienne. Citoyen suisse. Docteur en droit. Habilité à diriger des recherches (HDR). Professeur des universi-tés (CNU-France). Responsable du droit arabe et musulman à l'Institut suisse de droit comparé (1980-2009). Professeur invité dans différentes universités en France, en Italie et en Suisse. Directeur du Centre de droit arabe et musulman. Au-teur de nombreux ouvrages dont une traduction française, italienne et anglaise du Coran. Éditions Centre de droit arabe et musulman Ochettaz 17 Ch-1025 St-Sulpice Tél. fixe: 0041 [0]21 6916585 Tél. portable: 0041 [0]78 9246196 Site: www.sami-aldeeb.com Email: sami.aldeeb@yahoo.fr © Tous droits réservés
2
"Le laïc [musulman] qui refuse le principe de l'application du droit musulman n'a de l'islam que le nom. Il est un apostat sans aucun doute. Il doit être invité à se repentir, en lui exposant, preuves à l'appui, les points dont il doute. S'il ne se re-pent pas, il est jugé comme apostat, privé de son appartenance à l'islam […], il est séparé de sa femme et de ses enfants, et on lui applique les normes relatives aux apostats récalcitrants, dans cette vie et après sa mort". Al-Qaradawi, Président du Conseil Européen de la Fatwa 1 et de la Recherche "L'hostilité à l'égard des musulmans provient toujours de l'idée qu'une fois qu'ils seront suffisamment nombreux, ils ne vont plus obéir au droit commun et l'on va se retrouver avec deux communautés, vivant l'une à côté de l'autre, avec leurs propres droits, avec leurs propres tribunaux. Et la situation va devenir inextricable d'abord et puis conflictuelle comme en Israël ou au Liban". 2 Neirynck, Professeur et Conseiller national
1  Yusuf Al-Qaradawi: Al-islam wal-'ilmaniyyah wajhan li-wajh, Mu'assasat al-risalah, Beyrouth, 3e éd., 1992, p. 73-74. Ouvrage sur le site d'Al-Qaradawi  http://www.qaradawi.net/site/topics/article.asp?cu_no=2&item_no=772&version=1&template_id =90 &parent_id=1. 2  Jacques Neirynck et Tariq Ramadan: Peut-on vivre avec l'islam? Le choc de la religion musul-mane et des sociétés laïques et chrétiennes, Favre, Lausanne, 1999, p. 208.
3
Sommaire Observations générales ........................................................................................... 7 Introduction ............................................................................................................ 9 Partie 1. Conception musulmane de la loi ............................................................ 11 Chapitre 1 Données dont il faut tenir compte ....................................................... 11 Chapitre 2 Différentes conceptions de la loi ........................................................ 15 Chapitre 3 Application du droit musulman .......................................................... 21 Chapitre 4 Scénario du Parti de libération islamique (HT) .................................. 33 Partie 2. Impact de la conception musulmane sur la Suisse ................................. 55 Chapitre 1 Les musulmans rouvrent le débat religieux ........................................ 55 Chapitre 2 Reconnaissance de l'islam comme religion officielle ......................... 59 Chapitre 3 Application du droit musulman .......................................................... 63 Chapitre 4 Droit de la famille et des successions ................................................. 75 Chapitre 5 Liberté de religion et de culte ............................................................. 87 Chapitre 6 École et religion .................................................................................. 99 Chapitre 7 Abattage rituel .................................................................................. 109 Chapitre 8 Cimetières ......................................................................................... 117 Partie 3. Réponses aux revendications musulmanes........................................... 123 Chapitre 1 Réponses des libéraux musulmans ................................................... 123 Chapitre 2 Réponses attendues des Occidentaux................................................ 127 Annexes .............................................................................................................. 133 Table des matières .............................................................................................. 139
Observations générales Translittération L'alphabet arabe se prête à différentes formes de translittération. J'évite la forme savante trop compliquée pour un lecteur non spécialisé. Je donne ici les équiva-lences de quelques lettres arabes: 'ء + ع ghغkhخ+ w u وdض + د+ y i يdhظ + ذ tط + تshش hح + ـهsص + س jجCitations du Coran Les citations du Coran dans le texte sont prises de ma propre traduction parue aux 1 Éditions de l'Aire, Vevey, 2008 . Les chiffres entre parenthèses dans le texte et dans les notes sans autre mention renvoient à la numérotation du Coran selon l'édi-tion du Caire de 1923, suivie par notre traduction.
1  Sami A. Aldeeb Abu-Sahlieh: Le Coran, texte arabe et traduction française par ordre chronolo-gique selon l'Azhar, avec renvoi aux variantes, aux abrogations et aux écrits juifs et chrétiens, Édi-tions de l'Aire, Vevey, 2008.
Introduction Après une longue présence et domination musulmane en Andalousie (de 711 à 1492) et en Sicile (de 827 à 1071), les musulmans ont dû quitter ces deux régions. Malgré les tensions entre les pays occidentaux et leurs minorités musulmanes, il est difficile d'imaginer que la Suisse et les autres pays occidentaux puissent les rapa-trier de force ou par des incitations économiques. Mais tout semble indiquer que les relations entre ces communautés et les pays occidentaux s'acheminent vers une confrontation de plus en plus hostile. En regardant de l'autre côté de la Méditerranée, on retrouve les mêmes tensions entre les mouvements islamistes et les régimes musulmans, tensions qui débou-chent sur des conflits armés et des actes de violence. Ces conflits et ces actes de violence, dans lesquels sont parfois impliqués des musulmans vivant en Occident, s'étendent progressivement aux pays occidentaux. Il y a certes des raisons politiques, économiques et sociales derrière ces tensions. Mais on remarque une revendication constante de la part des musulmans impliqués dans ces tensions: le droit d'appliquer leur loi religieuse tant dans les pays musul-mans qu'occidentaux, et leur refus de se soumettre aux lois en vigueur dans ces pays. Pensez aux questions du voile, des cimetières, des minarets, de l'abattage rituel, de la mixité entre hommes et femmes, des cours de natation. Et comme le droit musulman couvre tous les aspects de la vie, cette liste est loin d'être close. D'autres questions s'y ajoutent constamment, allant jusqu'à demander l'indépen-dance politique comme au Kosovo, ce qui peut se répéter dans d'autres pays occi-dentaux où vivent des minorités musulmanes importantes. En effet, un des prin-cipes du droit musulman est que le musulman, autant que possible, doit être gou-verné par un musulman, régi par la loi musulmane et jugé par un tribunal musul-man. D'où la demande de créer des tribunaux musulmans, demande soutenue en Grande-Bretagne par l'archevêque de Canterbury Rowan Williams, et en Suisse par le Professeur Christian Giordano et par un membre de laCommission fédérale contre le racisme! On peut en conclure qu'une des raisons des tensions dans les pays musulmans et occidentaux est la conception musulmane de la loi. Et si on veut désamorcer ces tensions, il est nécessaire de comprendre cette conception. Quelle est donc cette conception? Quel est son impact sur un pays comme la Suisse? Quelles réponses donner aux revendications des musulmans? Ce sont les trois questions auxquelles ce livre veut répondre. De la réponse à ces questions dépend l'avenir des rapports entre les musulmans et les pays occidentaux, ainsi que des rapports entre les ré-gimes musulmans et leurs populations musulmanes. Première partie: conception musulmane de la loi. Elle signale l'importance des musulmans et de la religion chez eux, compare la conception juive, chrétienne et musulmane de la loi, expose l'application du droit musulman dans et en dehors des pays musulmans, et présente le scénario proposé par le Parti de libération islamique (Hizb ut-tahir).
Deuxième partie: impact de la conception musulmane sur la Suisse. Elle rappelle les conflits entre catholiques et protestants jusqu'à l'arrivée des musulmans, expose les revendications de ces derniers pour la reconnaissance de l'Islam et l'application du droit musulman, et dresse un tableau des frictions qui existent entre le droit suisse et le droit musulman allant du droit de la famille jusqu'aux cimetières. Troisième partie: réponses aux revendications des musulmans. Elle passe en revue les réponses des libéraux musulmans et les réponses attendues des Occidentaux. L'ouvrage se termine par un modèle de contrat de mariage mixte entre musulmans et non-musulmans afin de prévenir les conflits, et un projet visionnaire de loi fédé-rale du 24 mai 1880 concernant les cimetières pour mettre de l'ordre dans ce do-maine très sensible. Nous espérons que cet ouvrage permettra une meilleure entente entre les diffé-rentes communautés sur la base de la connaissance mutuelle et la franchise.
10
Partie 1. Conception musulmane de la loi Un chauffeur français qui va en Grande-Bretagne conduit à gauche, et un chauffeur britannique qui va en France conduit à droite, sans poser de problèmes. Une famille malienne qui va en France circoncit ses filles bien qu'interdit, et une famille mu-sulmane qui va en France revendique le voile à l'école pour ses filles bien qu'inter-dit. Cette différence de comportement entre les deux chauffeurs et les deux familles découle de la conception qu'ont les uns et les autres de la loi. C'est ce que nous verrons dans cette partie.
Chapitre 1. Données dont il faut tenir compte Il ne suffit d'avoir une position, il faut aussi avoir les moyens pour la réaliser. Il faut donc commencer par les données dont il faut tenir compte dans les rapports avec les musulmans, à savoir leur importance statistique et géopolitique et l'impor-tance de la religion. 1. Importance statistique et géopolitique Les chiffres sont importants en droit. Un parti politique qui compte dix membres a forcément moins de poids qu'un parti qui en compte dix millions. Si dix individus violent la loi, on considère que c'est dans l'ordre des choses; mais lorsque dix mil-lions d'individus refusent de suivre une loi, cela met en question le système juri-dique de la société. Nous donnons ici des estimations concernant le nombre des musulmans dans le monde: Asie 780'000'000 Afrique 380'000'000 Europe 32'000'000 Amérique nord 6'000'000 Amérique latine 13'000'000 Océanie 3'000'000 Total 1'200'000'000 = 20% de la population Les musulmans sont regroupés principalement dans cinquante-sept États qui font partie de l'Organisation de la conférence islamique, créée en 1969. Ce nombre est décisif dans les votes au sein des Nations Unies constituées de 192 États. Certains de ces pays ont une grande importance sur le plan des ressources énergétiques.