L'Ecole pour échouer

-

Livres
210 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Souffrant de nombreux maux, l’école gabonaise offre aujourd’hui l’image d’un système bloqué: échec scolaire, formation insuffisante des enseignants, orientations caduques, sureffectifs d’élèves… Comment en est-on arrivé à détourner et à transformer le projet d’une école au service du développement social, économique, culturel et humain en une "école pour échouer"? L’ouvrage s’attache à décrypter les conditions historiques, sociales, politiques, économiques, institutionnelles et les logiques d’acteurs en présence pour comprendre les conséquences qui en résultent et qui témoignent sans complaisance d’une crise durable du système d’enseignement gabonais. Sans chercher à déréaliser ou à dramatiser, Gilbert Nguema Endamne propose une analyse sociohistorique et contextuelle du système scolaire gabonais et apporte une autre facette aux missions sociales de l’école. Engagée et pertinente, sa réflexion vient notamment pointer du doigt l’échec d’un modèle hérité du colonialisme.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 73
EAN13 9782748360462
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,009 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
L’École pour échouer
Gilbert Nguema Endamne L’École pour échouer Une école en danger. Crise du système d’enseignement gabonais Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0115651.000.R.P.2010.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2011
Préface Une lecture iconoclaste du système d’enseignement au Gabon. L’auteur de cet essai, sur « L’école pour échouer. Une école en danger. Crise du système d’enseignement gabonais », se fixe pour objectif d’apporter une autre facette aux missions sociales de l’école, sans chercher à « déréaliser ou à dramatiser ». Au-delà du souci de méthode, Nguema Endamne Gilbert tente de se dédouaner par avance du crime de lèse-école qui pourrait lui être imputable à la lecture du titre de son ouvrage : « Une école pour échouer. » Certes, l’auteur reconnaît le caractère un tantinet impertinent, voire provocateur du titre, mais il s’en défend, en soulignant que le dessein de l’ouvrage ne subsume aucune charge subversive : il ne s’agit pas de renforcer « l’idée d’un dérèglement des mœurs », comme le supposerait une lecture imprudente, mais de revisiter les fondamentaux de l’enseignement au Gabon, en procédant par l’érosion « d’une tradition répandue, celle d’une école prométhéenne ». Une approche iconoclaste qui prend ainsi à fronts renversés l’image d’Épinal d’une école dont « la mission était de corriger des inégalités que le système d’enseignement colonial avait introduites, en jouant le rôle d’une institution régulatrice de tensions sociales ».
9
Ces inégalités perdurent bien après le système colonial, non seulement parce que l’époque postcoloniale a largement contribué, par mimétisme, à les reproduire, mais encore parce que la mission fondamentale de l’école n’est pas de niveler les inégalités sociales. L’école serait cet appareil idéologique d’État (AIE) que pointe Althusser, qui contribuerait, volens nolens, à la reproduction des inégalités sociales, soutient l’auteur, qui reprend ici la grande leçon de Bourdieu. Pour asseoir sa démonstration, Nguema. Endamne Gilbert, à partir d’une analyse « sociohistorique et contextuelle de l’école gabonaise » tente de déconstruire les conditions historiques, sociales, politiques, économiques, institutionnelles et les logiques des acteurs en présence, justiciables de la crise durable du système d’enseignement gabonais. La crise rend compte de l’inversion des finalités de l’école au Gabon; une inversion qui tisse la trame discursive de ce brillant essai, à partir de la question de départ : « Comment en est-on arrivé à détourner et à transformer le projet d’une école au service du développement social, économique, culturel et humain en une « école pour échouer» ? Pour répondre à cette question nodale, toujours actuelle, l’auteur propose une analyse qui se déploie sur deux axes structurants : 1) une lecture critique de l’échec de l’école au Gabon dont les finalités et les objectifs renvoient aux impératifs de la notion d’orientation ; 2) des propositions pour la création d’une école nouvelle fondée sur la notion de projet éducatif. Dans une contextualisation rétrospective sur l’évolution des conceptions et des objectifs de l’école au Gabon, l’auteur montre comment l’histoire de la colonie se structure à partir des confessions religieuses dont les
10