Faire appel à un chasseur immobilier
2 pages
Français

Faire appel à un chasseur immobilier

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP

Description

Faire appel à un chasseur immobilier La profession de chasseur immobilier n'est pas si dangereuse que le laisse supposer sa dénomination. Apparu aux États-Unis dans les années 60, le métier fait, depuis les années 2000, une percée remarquée en France. Le concept est simple, plutôt que de dépenser de l'énergie et de l'argent dans de longues recherches de logement en solitaire, le chasseur se charge de trouver la bonne affaire pour vous. Concrètement, il y a certains aspects à connaître avant d'avoir recours à ce genre de services. «Argent & Patrimoine» vous guide. Quels avantages ?Quels avantages ? Tous ceux qui manquent de temps ou de connaissances pour trouver le logement de leurs rêves sont généralement ravis de faire appel à cette profession. Le chasseur immobilier est un agent indépendant ou membre d'un réseau, qui est parfaitement au fait de la situation du marché de l'immobilier. Ainsi, il est plus à même de repérer les offres d'exception et les bonnes affaires et de vous en faire profiter. C'est donc une aide de conseil et d'assistance très efficace. L'élément essentiel permettant de le distinguer d'une agence immobilière, c'est qu'il n'est aucunement soumis aux intérêts du vendeur. Sa mission professionnelle ne le lie qu'à son unique client qui est l'acheteur, il est donc libre de vous donner son avis et ses impressions sur un logement.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 05 septembre 2011
Nombre de lectures 25
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Faire appel à un chasseur immobilier

La profession de chasseur immobilier n'est pas si dangereuse que le laisse supposer sa dénomination. Apparu aux États-Unis dans les années 60, le métier fait, depuis les années 2000, une percée remarquée en France. Le concept est simple, plutôt que de dépenser de l'énergie et de l'argent dans de longues recherches de logement en solitaire, le chasseur se charge de trouver la bonne affaire pour vous. Concrètement, il y a certains aspects à connaître avant d'avoir recours à ce genre de services. «Argent & Patrimoine» vous guide.

Quels avantages ?

Tous ceux qui manquent de temps ou de connaissances pour trouver le logement de leurs rêves sont généralement ravis de faire appel à cette profession. Le chasseur immobilier est un agent indépendant ou membre d'un réseau, qui est parfaitement au fait de la situation du marché de l'immobilier. Ainsi, il est plus à même de repérer les offres d'exception et les bonnes affaires et de vous en faire profiter. C'est donc une aide de conseil et d'assistance très efficace.

L'élément essentiel permettant de le distinguer d'une agence immobilière, c'est qu'il n'est aucunement soumis aux intérêts du vendeur. Sa mission professionnelle ne le lie qu'à son unique client qui est l'acheteur, il est donc libre de vous donner son avis et ses impressions sur un logement.

Dès qu'il repère quelque chose susceptible de vous intéresser, il effectue des visites et prend des photos, qu'il vous transmet accompagnées d'un compte rendu (description précise du bien, bilan des avantages et des inconvénients...). Si un logement vous intéresse parmi la sélection, vous effectuez une visite. En règle générale, l'acquéreur effectue en moyenne 3 visites. Il vous accompagne ensuite jusqu'à la signature du contrat de vente notarié et parfois même jusqu'à l'emménagement.

Quels tarifs ?

Le mode de rémunération d'un chasseur immobilier est très avantageux pour le particulier. En effet, en vertu de la loi Hoguet, il est juridiquement considéré comme un agent immobilier, il ne peut donc pas toucher son salaire avant la réussite de sa mission, c'est-à-dire la signature du contrat de vente en présence d'un notaire. S'il ne parvient pas à remplir le contrat de recherche signé avec le client au préalable, alors il ne peut percevoir ses indemnités. Cela augmente les chances pour le client de trouver l'appartement de ses rêves, car le professionnel est tenu à cette promesse de résultats, mais c'est aussi un gage de sérieux et d'honnêteté. Si vous faites appel à lui, vous n'avez donc aucune «avance» à verser.

Les honoraires sont spécifiés dans le mandat de recherche qui est dressé en amont de la quête. C'est sur ce même document que figurent vos critères de recherche, il est donc important d'y être attentif pour ne pas avoir de surprises même si la révision du montant reste possible en cas de changement dans vos attentes. Le salaire du chasseur prend la forme d'une commission, comprise entre 3 et 6% du budget de l'acquisition. Ce taux est dégressif selon le montant de l'achat, c'est-à-dire que plus le prix est élevé, plus la commission sera faible. À noter que cette rétribution se révèle moins onéreuse que celle due à une agence, qui atteint généralement les 7%, voire plus. Dans des cas plus rares, il peut arriver que le paiement intervienne sous forme forfaitaire. Prudence alors, même si il n'y a rien d'illégal, c'est à vous de calculer pour voir si le système par taux revient moins cher.

Des professionnels sur toute la France

La plupart des chasseurs immobiliers sont spécialisés sur une zone géographique bien précise. Pensez donc à vous renseigner. En attendant, voici quelques noms d'agences et de réseaux reconnus. Côté Acheteur : 0.805.400.855 ou www.coteacheteur.com Domicilium : 05.62.27.22.60 ou www.domicilium.fr Enterimmo : 04.42.24.97.15 ou www.enterimmo.com Interface Patrimoine : www.interfacepatrimoine.com Mandat de recherche : 01.45.89.20.20 ou www.mandat2recherche.com

Précautions à prendre

Vous avez compris que ce corps de métier présente des avantages certains pour les particuliers recherchant un logement, seulement, là encore, il faut vous prémunir de quelques risques. À l'arrivée des chasseurs immobiliers en France dans les années 2000, le flou qui régnait autour de la profession laissait la porte ouverte aux arnaques. Aujourd'hui, les choses ont bien changé, mais pensez quand même à : - exiger la présentation de la carte professionnelle, la carte T (transactions), délivrée par la préfecture ; - vérifier son appartenance à l'un des deux syndicats du métier : la Fédération française des chasseurs immobiliers (FFCI) et la Fédération nationale des chasseurs immobiliers (FNCI). C'est un gage de sérieux.

À savoir : il est très courant que le chasseur immobilier s'invite au domicile de son client pour le premier rendez-vous. Cela lui permet de mieux cerner les besoins de la personne. Pas de crainte à avoir concernant un «chasseur peu scrupuleux», il vous aura présenté sa carte professionnelle au préalable.