Il n
2 pages
Français

Il n'a plus le monopole des semelles rouges !

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

Description

Il n'a plus le monopole des semelles rouges ! La guerre des semelles bat son plein ! Christian Louboutin a été débouté mercredi 10 août par la justice américaine après avoir accusé Yves Saint Laurent de plagiat.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 20 septembre 2011
Nombre de lectures 8
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Il n'a plus le monopole des semelles rouges !

La guerre des semelles bat son plein ! Christian Louboutin a été débouté mercredi 10 août par la justice américaine après avoir accusé Yves Saint Laurent de plagiat. Le chausseur français n'a pas, selon les tribunaux outre-Atlantique, l'exclusivité des semelles rouges. Un sacré coup de pied aux fesses pour le célèbre créateur adulé par les stars du monde entier qui avait accusé Yves Saint Laurent de « concurrence déloyale » et « violation de marque commerciale ». La raison : la maison de couture française avait mis en vitrine dans ses boutiques de Manhattan, à New York, des chaussures pour femmes à semelle rouge. Le tribunal fédéral new-yorkais a finalement débouté Louboutin, qui réclamait le retrait des vitrines des modèles concurrents ainsi qu'un million de dollars de dommages et intérêts. La justice américaine estime en effet que la semelle rouge ne peut être considérée comme étant une « marque déposée » à son seul usage : « Compte tenu du fait que dans l'industrie de la mode, la couleur a des fonctions esthétiques et ornementales décisives pour alimenter la compétition, le tribunal estime donc qu'il est difficile pour Louboutin de prouver que ses semelles rouges jouissent de la protection d'une marque déposée », a expliqué le juge fédéral Victor Marrero. Une déception palpable chez Louboutin, d'autant plus que les États-Unis avaient reconnu ce signe distinctif comme une marque déposée en 2008. Harley Lewin, l'un des avocats du chausseur, a confié : « Bien que le juge soit d'accord avec le fait que la semelle rouge de Louboutin est célèbre et largement connue, il semble avoir estimé de son propre gré que dans le secteur de la mode, il est préférable de ne pas utiliser une seule couleur comme marque déposée. » L'avocat a également précisé que l'Office de l'harmonisation dans le marché intérieur de l'Union européenne avait récemment reconnu le droit de Louboutin à « déposer la marque » des chaussures à talons et à semelle rouge. Rappelons que cette fameuse couleur a été lancée en 1992 et a fait le succès du créateur de luxe. En quelques années, Christian Louboutin est devenu le chouchou de ces dames. De Paris Hilton à Eva Longoria en passant par Carla Bruni-Sarkozy, le monde des people ne peut plus se passer des fameux souliers aux semelles rouges ! Jennifer Lopez a même sorti une chanson hommage au célèbre créateur parisien. Même s'il nous faudra désormais un peu plus de temps pour distinguer sur les tapis rouges les escarpins Louboutin des autres, les stars ne sont pas près de bouder ces magnifiques souliers ! Et qui sait, d'ici quelques mois, le chausseur de luxe aura peut-être trouvé une idée pour se distinguer des autres griffes et s'imposer de nouveau comme un innovateur dans le milieu de la mode. Après tout, Christian Louboutin peut se vanter d'être copié par les plus grandes maisons de luxe !