Ils veulent tous en être !
3 pages
Français

Ils veulent tous en être !

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

Description

Ils veulent tous en être ! Champion olympique en 2008, Nadal entend conserver son bien. Le tennis était inscrit au programme des Jeux Olympiques de l'ère moderne initiés par Pierre de Coubertin dès 1896 à Athènes avec un simple hommes remporté par le Britannique John Pius Bollan qui s'était également imposé en double avec l'Allemand Friedrich Traun. Quatre ans plus tard, le tennis féminin faisait son apparition aux Jeux de Paris. Mais le tennis allait disparaître du rendez-vous olympique à l'issue des Jeux de Paris en 1924. Sport de démonstration aux Jeux de 1968 à Mexico, puis aux Jeux de 1984 à Los Angeles, ce n'est qu'en 1988 à Séoul que le tennis est revenu pleinement dans le giron olympique. En 2012 à Londres, avec les simples et doubles (dames et messieurs), il y aura même un cinquième titre olympique qui sera décerné avec le double mixte qui effectue son grand retour depuis 1924. L'autre particularité sera la surface du tournoi olympique qui se déroulera sur le gazon du All England Lawn Tennis and Croquet Club de Wimbledon (là-même où les Jeux de Londres en 1908 s'étaient déroulés). Ce qui devrait réduire d'emblée les chances des purs spécialistes de la terre battue... Si le tennis est d'abord et avant tout un sport individuel, les champions d'aujourd'hui savent se fondre dans un collectif quand ils jouent en double et surtout quand ils disputent la Coupe Davis ou la Fed Cup.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 21 janvier 2012
Nombre de lectures 27
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Ils veulent tous en être ! Champion olympique en 2008, Nadal entend conserver son bien.

Le tennis était inscrit au programme des Jeux Olympiques de l'ère moderne initiés par Pierre de Coubertin dès 1896 à Athènes avec un simple hommes remporté par le Britannique John Pius Bollan qui s'était également imposé en double avec l'Allemand Friedrich Traun. Quatre ans plus tard, le tennis féminin faisait son apparition aux Jeux de Paris. Mais le tennis allait disparaître du rendez-vous olympique à l'issue des Jeux de Paris en 1924. Sport de démonstration aux Jeux de 1968 à Mexico, puis aux Jeux de 1984 à Los Angeles, ce n'est qu'en 1988 à Séoul que le tennis est revenu pleinement dans le giron olympique. En 2012 à Londres, avec les simples et doubles (dames et messieurs), il y aura même un cinquième titre olympique qui sera décerné avec le double mixte qui effectue son grand retour depuis 1924. L'autre particularité sera la surface du tournoi olympique qui se déroulera sur le gazon du All England Lawn Tennis and Croquet Club de Wimbledon (là-même où les Jeux de Londres en 1908 s'étaient déroulés). Ce qui devrait réduire d'emblée les chances des purs spécialistes de la terre battue... Si le tennis est d'abord et avant tout un sport individuel, les champions d'aujourd'hui savent se fondre dans un collectif quand ils jouent en double et surtout quand ils disputent la Coupe Davis ou la Fed Cup. Les Jeux Olympiques où ils représentent leur nation sont devenus un rendez-vous incontournable qui compte beaucoup pour eux et qu'ils ne veulent pas manquer, surtout quand ils y ont déjà participé. C'est ainsi que Roger Federer, malgré ses 69 titres dont 16 du Grand Chelem, espère bien remporter le simple qui lui échappe depuis sa première participation en 2000 à Sydney où il avait d'ailleurs été battu pour la médaille de bronze par le Français Arnaud Di Pasquale.

Nadal veut défendre son titre

En 2008, avec Stanislas Wawrinka, le Suisse a quand même gagné le titre en double face à la paire suédoise composée de Simon Aspelin et Thomas Johansson. "C'est un moment très fort dans ma carrière. J'ai fait mon programme autour des Jeux pour être en forme ici. Ça a payé en double. Je suis vraiment très fier d'avoir remporté cette médaille pour la Suisse, pour moi, pour Stan. C'est quelque chose qui restera pendant très longtemps" avait alors déclaré celui qui était aussi le porte-drapeau de son pays. Mais le Bâlois ne disputera pas le double mixte à Londres avec Martina Hingis comme il en était question depuis un certain temps. La championne suisse aurait pu sortir de sa retraite, elle qui est aujourd'hui consultante au sein de l'Académie Mouratoglou, pour former un duo de choc. L'affaire ne se fera pas car après avoir discuté ensemble, il s'avère que le programme olympique de Federer est apparu bien trop chargé avec onze rencontres en neuf jours s'il atteignait déjà les finales du simple et du double messieurs. "C'est l'un des principaux objectifs de ma saison" a tenu à souligner Roger Federer en évoquant les Jeux de Londres. La motivation est la même pour Rafael Nadal, champion olympique en titre depuis sa victoire à Pékin face au Chilien Fernando Gonzalez. Le Majorquin a d'ailleurs déjà annoncé qu'il ne pouvait participer à la Coupe Davis en 2012 en raison d'un calendrier où viennent s'ajouter cette année les Jeux Olympiques. Son compatriote David Ferrer a pris la même décision, ce qui en dit long sur les motivations des deux intéressés... "Pour Indian Wells, Wimbledon et les Jeux Olympiques de Londres, je dois récupérer mon meilleur niveau" a annoncé Nadal dans un entretien au quotidien El Pais alors qu'il dressait le bilan de sa saison. Le numéro un mondial Novak Djokovic, médaillé de bronze à Pékin, n'a jamais caché qu'il avait le tournoi olympique dans le viseur. A la mi-novembre, alors qu'il était à Londres pour la Masters Cup, il a livré le fond de sa pensée. "Je n'ai que l'or olympique à l'esprit. C'est le rêve ultime de tout athlète. J'ai toujours été très ambitieux avec des buts élevés à atteindre. J'ai gagné Wimbledon, cela me donne une raison suffisante de croire que je peux le faire". Andy Murray qui jouera à domicile à Londres est sur la même longueur d'ondes. "C'est une chance énorme d'avoir des Jeux Olympiques à la maison durant ma carrière et en plus cela se passe à Wimbledon" a commenté récemment l'Ecossais qui voudrait bien connaître la consécration devant son public. "Pour chaque joueur, jouer à Wimbledon a toujours une saveur particulière, mais si en plus c'est dans le cadre des Jeux Olympiques de Londres, alors la magie est encore plus grande". Sur herbe, Andy Murray sait qu'il a une carte à jouer...

Le palmarès des Jeux de Pékin

Simple messieurs : Or : Rafael Nadal (Espagne). Argent : Fernando Gonzalez (Chili). Bronze : Novak Djokovic (Serbie) Simple dames : Or : Elena Dementieva (Russie). Argent : Dinara Safina (Russie). Bronze : Vera Zvonareva (Russie) Double messieurs : Or : Federer-Wawrinka (Suisse). Argent : Aspelin-Johansson (Suède). Bronze : Bob et Mike Bryan (Etats-Unis). Double dames : Or : Serena et Venus Williams (Etats-Unis). Argent : Medina Garrigues-Ruano Pascual (Espagne). Bronze : Zi-Jie (Chine)

JO mode d'emploi

La compétition aux Jeux de Londres 2012 comportera donc cinq épreuves (simples dames et messieurs, doubles dames et messieurs, double mixte) que se disputeront 172 participants (86 hommes et 86 femmes). Toutes les rencontres se joueront au meilleur des trois sets, à l'exception de la finale du simple messieurs qui se jouera au meilleur des cinq manches. Tous les matches de double mixte se disputeront sur un tie-break au premier à 10 points, en cas d'égalité à un set partout. Les cinq finales se disputeront bien sûr sur le court central (double hommes et simple dames le 4 août, simple hommes, double dames et double mixte le 5 août). A noter qu'une dérogation à la règle de la tenue blanche obligatoire toujours de rigueur lors du tournoi de Wimbledon a été appliquée au tournoi olympique. Les organisateurs des Jeux en ont en effet obtenu l'autorisation de la part du All England Club et de son directeur exécutif Ian Ritchie !

Safina, Dementieva et Zvoraneva, les Russes avaient trusté les trois premières places il y a quatre ans.

L'ambition des soeurs Williams

Serena et Venus Williams - également championne olympique en simple en 2000 à Sydney - qui ont remporté le double en 2000 et 2008 entendent bien défendre leur titre à Londres en dépit de la maladie de Sjogren qui affecte Venus et qui entraîne une fatigue générale (elle n'a participé qu'à quatre tournois en 2011). "Nous sommes les championnes en titre, nous voulons défendre notre titre et je ne vois pas pourquoi nous ne le ferions pas" a récemment déclaré Serena. De même, l'ancien numéro un mondiale Kim Clijsters rêve de remporter les Jeux Olympiques de Londres en 2012. "J'ai fixé mon calendrier en fonction des Jeux Olympiques. C'est le dernier grand tournoi sur lequel je vais me concentrer" a précisé la joueuse belge qui devrait mettre un terme à sa carrière à la fin 2012. Mais le rendez-vous olympique ne sera pas son ultime compétition. "Je choisirai sûrement un tournoi plus petit, plus personnel, où je pourrai m'amuser avec ma famille, mes amis et mes entraîneurs" a-telle confié. Maria Sharapova qui veut succéder à sa compatriote Elena Dementieva championne olympique à Pékin a décidé de participer au 1er tour de la Fed Cup contre l'Espagne début février à Moscou afin de respecter, avec deux participations en deux ans, les règles de l'ITF (Fédération internationale de tennis). Marion Bartoli qui, elle, n'a pris part à aucun match de Fed Cup depuis quatre ans - elle est toujours en conflit avec la Fédération française à propos de son père et entraîneur qu'elle souhaite avoir à ses côtés - espère participer aux Jeux de Londres en obtenant une wild card de la part de l'ITF. Une demande qui s'engage mal dans la mesure où la Fédération internationale a rappelé que "tout joueur souhaitant participer aux J-O doit être en bons termes avec sa Fédération. Chaque sélection doit être approuvée par la Fédération et le Comité national olympique". Mais la meilleure chance française sera sans aucun doute Jo-Wilfried Tsonga auteur d'une remarquable saison 2011 qui a déjà démontré qu'il pouvait bousculer les meilleurs sur le gazon londonien.

Deux médaillés français depuis 1988

Depuis le retour du tennis au programme des Jeux, les Français ont obtenu deux médailles. Arnaud Di Pasquale (aujourd'hui coordinateur du haut niveau à la DTN de la Fédération française de tennis) a décroché la médaille de bronze en battant Roger Federer à Sydney en 2000. Amélie Mauresmo (en photo) qui s'est inclinée en finale à Athènes (2004) devant Justine Henin a ramené la médaille d'argent. A Pékin, le double Arnaud Clément-Michaël Llodra a perdu son match pour la médaille de bronze face aux jumeaux américains Bob et Mike Bryan.