L

L'automobile, variations sur un thème

-

Livres
146 pages

Description

S'il est une inclination propre à l'homme contemporain, ne serait-ce pas celle d'indépendance ? Il ne s'agit pas pour autant de vivre solitaire au fond des bois. Il lui faut vivre avec ses semblables. Mais aussi ne jamais rencontrer le désir de son semblable comme un obstacle à son propre désir. Il cherche une paradoxale indépendance en société. Nous la considérerons dans son rapport avec l'automobile, reflet des valeurs d'une époque. Sur ce thème, deux variations. La première prend appui sur les évolutions technologiques contemporaines et invite à considérer en quoi elles sont une solution à ce problème, et partant un enjeu majeur pour les constructeurs automobiles. La seconde propose d'examiner les types de rapports à autrui susceptibles d'approcher plus ou moins l'idéal recherché, et d'en étudier l'impact sur les objets et services de mobilité.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 02 mai 2019
Nombre de visites sur la page 4
EAN13 9782140120589
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
variaIons sur un thème
intelligence arIficielle, rapport à autrui
emporain, e que nous omme, de n ruisseau. i ne jamais cle sur le chemin de la satisfaction de son propre désir. C’est finalement e paradoxaleciétée à établir. port avec l’automobile, reflet, s’il en est, des valeurs dominant une époque. a première poraines e solution jeur pour ’examiner approcher pact sur la e mobilité. e émerger e compte de s concrètes.
règle
e Enrègle,
nault.
nne), t à la
erne, 2019.
règle
Éric Enrègle
L’automobile, variaIons sur un thème
Voiture autonome, intelligence arIficielle, rapport à autrui
L’automobile, variaIons sur un thème
L’automobile, variations sur un thème
Voiture autonome, intelligence artificielle, rapport à autrui
CollectionDes Hauts et Débats, dirigée par Pascal LARDELLIER, Professeur à l’Université de Bourgogne Contact : pascal.lardellier@u-bourgogne.fr Titres parus (sélection) ou à paraître : Serge Chaumier,L’inculture pour tous. La nouvelle Utopie des politiques culturelles(2010) Arnaud Sabatier,Critique de la rationalité administrative. Pour une pensée de l’accueil(2011) Claude Javeau,Trois éloges à contre-courant(2011) Christophe Dargère,Inconcevable critique du travail(2012) Elise Müller,Une anthropologie du tatouagecontemporain. Parcours de porteurs d’encre(2013) Alexandre Eyriès, La communication politique, ou le mentir-vrai (2013) Richard Delaye, Pascal Lardellier (co-dir),L’Engagement, de la société aux organisations(2013) Stéphane Héas, Christophe Dargère (co-dir),Les porteurs de stigmates. Entre expériences intimes, contraintes institutionnelles et expressions collectives, (2014) Odile Riondet,Enquête sur la Communication comme science(2015) Pascal Lardellier (dir.),Erving Goffman, de l’interaction à l’institution(2015) Loïc Drouallière,Orthographe en chute, orthographe en chiffres. Deux expériences édifiantes(2015) Alexandre Eyriès,Lectures critiques en communication(2015) Kathleen Tamisier,Les surdoués passent-ils le bac ? Une enquête sociologique dans l’univers des enfants précoces(2016). Alexander Frame, Gilles Brachotte et alii,L’université à l’heure des réseaux sociaux : logiques, relations, communautés(2017) Laurence Lagarde-Piron,Corps à corps infirmiers(2018) Alain Javeau,L’homme, revu et corrigé(2018) Kathleen Tamisier,La famille en révolution(2019)
Éric Enrègle
L’automobile, variations surun thème
Voiture autonome, intelligence artificielle, rapport à autrui
© L’Harmattan, 2019 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-17307-8 EAN : 9782343173078
PRÉSENTATION S’il est une aspiration fondamentale qui anime l’homme contemporain, ne serait-ce pas celle d’indépendance? Indépendance à l’égard d’autrui, aussi bien qu’à l’égard des choses (c’est l’abondance matérielle). Et dans un monde largement économique, précisément construit pour cheminer vers l’abondance matérielle, un monde où par conséquent les individus sont plus que jamais attachés les uns aux autres, interdépendants, ce que cet homme cherche à obtenir, ce n’est pas seulement l’indépendance,mais l’indépendanceen société, qui, eu égard au rapport à autrui, ne serait pas mal nommée solitude en société. Cette quête semble conduire, sur le plan métaphysique, à une forme d’achèvement de la révolution copernicienne: l’homme ne cherche pas à se mettre en harmonie avec le monde, mais à faire que le monde se règle sur ses désirs. Il s’agit d’être au centre d’un monde qui tourne autour de soi.C’estnotamment dans cette perspective que les technologies contemporaines, parmi lesquelles l’intelligence artificielle ou encore les technologies de conduite autonome, semblent être mises au point. C’est, de manière tout à fait fondamentale, cette aspiration à l’indépendance qu’elles cherchent, entre autres, à contenter. Qu’il s’agisse de la contenter réellement ou, quand le réel résiste, de plonger dans l’illusion qu’il ne résiste guère, dans l’illusion d’indépendance, en prenant appui sur les technologies en question. Voici que se dessine un bouleversement du rapport de l’homme au monde, au temps, à l’espace, aux autres, à soi, à ses propres facultés, à son propre corps : dépassement des limites, efficience décuplée, immédiateté, ubiquité, toute-puissance, éternité. Nous en étudierons les conséquences sur le plan de la conception automobile. C’est encore cette quête d’indépendanceen société qui, du point de vue du rapport à autrui au sein d’unecollectivité quelle qu’elle soit, conduit à l’émergence de solutions multiples,
7
approchant plus ou moins parfaitement l’idéal recherché: sécurisation des relations interindividuelles par l’intervention d’un arbitre, quitte à ce que cela soit au prix de la liberté; préservation de la liberté par l’intervention d’un régulateur établissant un système équilibré d’interdépendance ; indépendance plus radicale par fusion ou par harmonisation des désirs individuels. Autant de manières de concevoir le rapport à autrui, qui impactent directement la conception des objets automobiles et des services de mobilité.  Mais parallèlement à ce désir d’indépendance, ou pour ainsi dire sous-jacent à lui, comme une dimension anthropologique enfouie maisfondamentale, présente à la manière d’une basse continue, demeure une quête de participation chez un homme qui alors ne se pense pas commeun tout parfait et solitaire, selon l’expression rousseauiste, mais comme partie. Il nous reviendra, là encore, d’entirer les conséquences sur le plan de la conception automobile. * * *
8
Chapitre I - Les lois cachées du véhicule autonome: un idéal d’absence de médiationComment rendre compte de l’attraita prioripour le véhicule autonome ?C’est de cette question que nous proposons de partir, souhaitant nous attacher, dans ce premier temps de réflexion (qui nous apparaîtra bientôt comme une première marche menant à un objet de réflexion plus vaste), à comprendre ce qui fonde cet attrait,c’est-à-dire à comprendre les raisons qui, au-delà d’éléments simplement contingents, suscitent le désir d’un tel véhicule.  A cet égard, il apparaît que, parmi les logiques qui traversent la modernité, et en particulier l’époque contemporaine, l’une d’entre elles, déterminante, peut être appeléephilosophie de l’absence de médiation ouphilosophie de l’immédiateté. Pour tenterd’apporter une réponse à notre question, nous ferons donc un détour par la philosophie. Premièrement, il s’agira de définir ce qu’on peut appeler laphilosophie de la médiation. Deuxièmement, nous définirons, par contraste, la philosophie de l’immédiateté.A cette occasion, nous nous attacherons à définir l’idéecentrale d’indépendance, indépendance à laquelle aspire tout individu dès lors qu’il ne se pense plus comme partie, mais se considère comme un tout ; et nous chercherons à montrer comment cet individu, vivant pourtant avec ses semblables, n’a de cesse de vouloir fonder ce que l’on pourrait appeler lasolitude en société; toutes choses qui constituent le cœur de la philosophie de l’immédiateté.L’intérêt de cette approche théorique est double. Sur la base de cet individu littéralement intolérant à la médiation et à la dépendance, nous tenterons en effet de montrer deux choses. D’abord que les technologies contemporaines, parmi lesquelles le véhicule autonome, constituent des outils puissants permettant de nourrir l’illusion d’indépendance. Ensuite, que le véhicule autonome soulève un problème clé: celui de l’inversion des rôles
9