Le cinéma, accessible aux particuliers ?

Le cinéma, accessible aux particuliers ?

Livres
2 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Le cinéma, accessible aux particuliers ? Investir dans l'industrie cinématographique, voilà une démarche méconnue mais accessible à tous ! Les particuliers peuvent ainsi devenir des (co)-producteurs en plaçant leur argent dans les Sofica. De quoi s'agit-il ?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 03 juillet 2012
Nombre de visites sur la page 80
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Le cinéma, accessible aux particuliers ?

Les particuliers peuvent ainsi devenir des (co)-producteurs en plaçant leur argent dans les Sofica. De quoi s'agit-il ? « Les Sociétés de financement de l'industrie cinématographique et de l'audiovisuel (Sofica) ont été créées par la loi du 11 juillet 1985. Elles constituent des outils de financement destinés à la collecte de fonds privés consacrés au financement de la production cinématographique et audiovisuelle. Elles sont créées soit par des professionnels du cinéma et de l'audiovisuel, soit des opérateurs du secteur bancaire et financier », explicite le CNC (Centre national du cinéma et de l'image animée), qui distribue les agréments Sofica chaque année en partenariat avec le ministère du Budget.

Une réduction d'impôt

« Les particuliers ayant souscrit des parts de Sofica peuvent bénéficier d'une réduction plafonnée d'impôt sur le revenu de 36% du montant souscrit à condition de conserver leurs parts 5 ans », détaille le CNC. Mais depuis, les Sofica ont subi un coup de rabot fiscal. Pour les investissements en 2012, la réduction sera de 30%. Mais elle peut être majorée à 36% « si la Sofica investit au moins 10% de sa collecte dans le capital de sociétés de réalisation non adossées afin de les inciter à participer essentiellement au développement de leurs projets de films » avant le 31 décembre de l'année de souscription.

L'allègement n'est pas extensible à l'infini car plafonné à 25% de votre revenu net global, dans la limite de 18.000 €. La réduction maximale se chiffre à 6.480 € par foyer fiscal. À savoir : vous devez indiquer sur votre déclaration de revenus le montant des souscriptions réalisées et conserver les titres acquis jusqu'au 31 décembre de la 5ème année suivant celle du versement de la souscription. En cas de sortie anticipée, l'abattement d'impôt peut être remis en cause...

Rentabilité relative

Mieux vaut s'assurer de cette défiscalisation car l'investissement dans ces sociétés n'apporte qu'exceptionnellement des plus-values. Il est même fréquent que les Sofica ne vous restituent pas 100% de votre placement, c'est pourquoi l'État maintient ce système de défiscalisation pour booster l'industrie cinématographique.

Quelles contraintes ?

Pour investir dans une société cinématographique, deux biais s'offrent à vous : souscrire au capital initial d'une Sofica ou participer à l'augmentation de capital d'une ou plusieurs Sofica agréées par le ministère du Budget et par le CNC et ayant obtenu un visa de l'AMF.

Reste à investir à temps... Car les collectes de fonds s'ouvrent courant octobre ou dès septembre pour se clôturer au 31 décembre. Par ailleurs, les places sont chères puisqu'il n'est pas rare qu'une ou plusieurs Sofica agréées soient déjà «complètes» très tôt. L'agrément Sofica comprend en effet un montant limite (de 2.500.000 à 9.070.000 € en 2011). Pour la levée de cet automne 2012, rendez-vous sur le site Internet CNC.fr, dans la rubrique «aides et commissions» avant de cliquer sur «les Sofica».