Le phénomène Kournikova
1 page
Français

Le phénomène Kournikova

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

Description

Le phénomène Kournikova Elle restera à jamais la fille très jolie qui gagne très rarement. En son temps, Anna Kournikova était une star d'abord pour son physique avant de l'être pour son talent.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 21 janvier 2012
Nombre de lectures 16
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Le phénomène Kournikova

Elle restera à jamais la fille très jolie qui gagne très rarement. En son temps, Anna Kournikova était une star d'abord pour son physique avant de l'être pour son talent. Avec zéro titre à son compteur et seulement une demi-finale à Wimbledon, la Russe a rapidement mis entre parenthèses sa carrière sans avoir inscrit son nom à un palmarès d'un tournoi. Depuis, elle a su fructifier sa réputation en mettant en avant son physique pour faire parler d'elle comme mannequin ou actrice. En son temps, Chris Evert a fait chavirer beaucoup de coeurs. Pas seulement pour son talent, mais également pour son charme. C'était également le cas de Gabriela Sabatini qui a su se faire une place dans l'histoire de son sport à la fin des années 80 et le début des 90. La joueuse argentine a pourtant mis fin à sa carrière à seulement 26 ans en 1996 alors qu'elle aurait pu encore continuer. A 30 ans, Elena Dementieva a décidé d'arrêter sa carrière pour se consacrer à sa vie de femme. Ces dernières années, la Russe faisait partie des plus beaux sourires de la WTA.

Golovin, la belle venue de l'Est

En France, l'une des plus belles joueuses du circuit était Tatiana Golovin. Contrainte de stopper sa carrière à cause de problèmes de dos récurrents, la belle originaire de Russie a permis à la France de se faire également connaître pour la beauté de ses femmes. Sur le circuit WTA, elle n'est pas la seule à avoir été admirée pour son visage, son sourire, son charme et son physique. On peut penser à la Bulgare Manuela Maleeva (1982-1994), à l'Australienne Hana Mandlikova (1978-1990), à l'Américaine Jennifer Capriati (1990-2004), à l'Allemande Hanke Huber (1989-2001), à l'Israëlienne Anna Smashnova (1991-2007), à la Suissesse Patty Schnyder (1994-2011), à l'Américaine Ashley Harkleroad (2000-2008, 2010), à la Russe, vainqueur à Roland-Garros en 2004, Anastasia Myskina (1998-2007), ou encore l'Américaine Tracy Austin (1978-1994). Sans oublier les anciennes numéros 1 que sont Steffi Graf, Monica Seles et Martina Hingis. La preuve que le talent et la beauté ne sont pas incompatibles dans le sport de haut niveau.