Les Mooks

-

Livres
225 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Contraction des mots magazine et book), les mooks semblent symptomatiques d'un modèle journalistique en reconversion. Le retour du format long, du récit qui prend son temps, conquiert un public grandissant. Les mooks constituent-ils une seconde voie pour des pratiques journalistiques exclues de la presse d'information ? Que nous disent-ils des représentations sociales de la littérature, de l'écriture, du journalisme d'aujourd'hui ?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 août 2017
Nombre de visites sur la page 3
EAN13 9782336795980
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Communication et Civilisation Collection dirigée par Nicolas Pélissier
La collectionCommunication et Civilisation, créée en septembre 1996, s’est Ponné un Pouble objectif. D’une part, promouvoir Pes recherches originales menées sur l’information et la communication en France, en publiant notamment les travaux Pe jeunes chercheurs Pont les Pécouvertes gagnent à connaître une Piffusion plus large. D’autre part, valoriser les étuPes portant sur l’internationalisation Pe la communication et ses interactions avec les cultures locales. Information et communication sont ici envisagées Pans leur acception la plus large, celle qui motive le statut P’interPiscipline Pes sciences qui les étuPient. Que l’on se réfère à l’anthropologie, aux technosciences, à la philosophie ou à l’histoire, il s’agit Pe révéler la très granPe Piversité Pe l’approche communicationnelle Pes phénomènes humains. CepenPant, ni l’information, ni la communication ne Poivent être envisagées comme Pes objets autonomes et autosuffisants.
Dernières parutions
Anne-Marie LAULAN (Pir.),La coopération à l’ère du numérique, 2017. Alain KIYINDOU, Etienne DAMOME (Pir),Terminaux et environnements numériques mobiles dans l’espace francophone,2016 Eric DACHEUX,Sans les citoyens, l’Europe n’est rien. Pour une nouvelle communication publique au service de la démocratie, 2016. Alain KIYINDOU,Les sciences de l’information et de la communication. Par-delà les frontières, 2016. Fabienne MARTIN-JUCHAT et APrian STAII (Pir.),L’industrialisation des émotions. Vers une radicalisation de la modernité ?,2016. Nicolas OLIVERI,Apprendre en ligne, Quel avenir pour le phénomène MOOC ?,2016. Alain KIYINDOU, Francis BARBEY, Laurence CORROY-LABARDENS,De l’éducation par les médias à l’éducation aux médias, 2015. Daniela ROVENTA-FRUMUSANI, Nicolas ELISSIER et Ioan DRAGAN (Pir.),Journalisme et transformations sociales : des anciens aux nouveaux médias,2015 hilippe J. MAAREK (Pir),La communication politique des Européennes de 2014 : pour ou contre l’Europe? 2015 Cristina BOGDAN, Béatrice FLEURY, Jacques WALTER (Pir.),Patrimoine, création, culture. A l’intersection des dispositifs et des publics,2015. Catherine GHOSN,Médiation télévisuelle et représentation de la diversité,2015.
Sous la direction de Audrey Alvès et Marieke Stein LESMOOKS
Espaces de renouveau du journalisme littéraire
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.editions-harmattan.fr
EAN Epub : 978-2-336-79598-0
Couverture
4e de couverture
Communication et Civilisation
Titre
Copyright
Introduction Audrey Alvès et Marieke Stein
Sommaire
CHAPITRE I : À L’ORIGINE DES MOOKS
Du feuilleton aumook: généalogie du journalisme littéraire français Marie-Ève Thérenty
Des périodiques modernistes auxmooks:Le Tigre, Le Majeur/Badabing, L’Impossible Alexia Xalantzis
Feuilleton et Long Cours, deux manières de produire un mook Inès Freyssinet
« Information is beautiful », ou commentXXIa pris l’époque à bras-le-corps Valérie Nahon
« Ce qui a commencé comme un blog peut devenir n’im porte quelle autre chose » : spécificités et pratiques éditoriales de la revue -livreOrsai Nicolás Rodríguez Galvis
CHAPITRE II : POÉTIQUE DES MOOKS
DeVu à XXI.Coup d’œil dans le rétroviseur du reportage Myriam Boucharenc
Lemookou la mise en scène d’un journalisme alternatif Ambre Abid-Dalençon
XXI,une construction éditoriale qui promet d’élucider le réel Sylvie Périneau
France Culture Papiers: un étrange hybride, une revue-livre issue de la radio Annick Batard
Le journalisme sur mesure oule reportage dont vous seriez le héros: la conjoncture desmookset la métaphore tout terrain Ivan Gros
Le titre, fer de lance des revues-livres ? Patricia Ehl
Lesmooks,nouvel espace narratif du journalisme ? Étude de la prise en charge énonciative dans la revue XXI Marie Chagnoux
Identités énonciatives et contrats d’énonciation de smooks :approche comparative d’Usbek & Rica, We demain et XXI Justine Simon
CHAPITRE III : ESTHÉTIQUE DESMOOKS
Le retour du dessin Catherine Saouter
La Revue Dessinée. Quand le dessein de la rupture d’avec le journalisme passe par l’éditorialisation et le dessin collaboratifs Pauline Escande-Gauquié et Valérie Jeanne-Perrier
Revue-livre et bande dessinée : Les usages du forma t mook et leurs logiques Jean-Matthieu Méon
e La Revue Dessinée: singularités d’un objet historique du XXI siècle Julien Baudry
Les modalités d’expérimentation d’un photojournalis me de récit dans la revue-livre6Mois. Eric Pedon
CONCLUSION
Lenarrative journalismpour enrayer le déclin de la presse papier Marc Lits et Marie Vanoost
TABLES RONDES Par Marie-Hélène Caroff
Produire unmook,réactions et inventions
Lemook, retour à un journalisme au long cours
LISTE DES AUTEURS
Communication et Médias aux éditions L’Harmattan
Adresse
Introduction
Audrey ALVÈS et Marieke STEIN
En réaction à un journalisme transformé par l’accél ération de l’information, par la fragmentation de l’écriture et par l’essoufflement de la presse papier sous la concurrence du numérique, les années 2000 ont vu ap paraître dans le domaine de la presse écrite de nouveaux objets hybrides : livres- témoignages de journalistes et de grands reporters (Florence Aubenas, Éric Fottorino, Jean Hatzfeld, pour ne citer qu’eux) qui, s’étant tournés vers le support livre, remportent des distinctions littéraires pour des entreprises touchant aux fictions du réel, au grand reportage social, aux œuvres-témoignages ; création et multiplication de revues-livres, aussi appelées « mooks » (contraction de « magazine » et « book ») , autres objets hybrides qui réinterrogent les frontières du journalistique et d u littéraire. Même si ces initiatives sont minoritaires dans un paysage journalistique qui res te hyper factuel, on peut presque parler d’un phénomène, tant l’essor de ces revues n ouvelles a été rapide. C’est en janvier 2008 que paraît en France le premiermook, la revueXXI. On découvre alors un curieux objet journalistique : une revue de 198 pag es, luxueuse, originale par son graphisme et par le format horizontal de sa couvert ure, richement illustrée et aux articles longs, qui se distingue surtout par son pr ojet éditorial, ainsi expliqué par ses deux fondateurs, le journaliste Patrick de Saint-Ex upéry (ancien reporter transfuge du Figaroions Les Arènes) :) et l’éditeur Laurent Beccaria (fondateur des édit « L’information s’est multipliée, et notre regard s ’est rétréci. Prendre le temps, se décaler, redonner des couleurs au monde, de l’épais seur aux choses, de la présence aux gens, aller voir, rendre compte : telle est la volonté deXXI. En France, ce journalisme s’est tari, faute d’espace : formats ré duits, écriture blanche, enquêtes trop rares. Aussi, l’énergie du journalisme de terrain s ’est déplacée, irriguant les livres, les écrans ou le Web. » Face à ce constat, les deux fon dateurs proposent « un triple pari. Le pari du grand format. […]. Le pari du reportage. […] Le pari du mélange des 1 approches . » Ce pari, en réalité, n’est pas complètement neuf. D ans les pays anglo-saxons, des revues semblables existent depuis longtemps :Granta, le magazine trimestriel du journalisme de récit, né en 1889, est l’ancêtre bri tannique deXXI, et laisse commeXXI la première place au reportage. Cet exemple a été s uivi parThe New Yorker,The New-York Times Magazine,Harper’s Magazine,Vanity Fair… En France, la publication de XXI n’en par la presse comme uneapparaît pas moins comme un événement, salué initiative courageuse, audacieuse, parfois comme un pari hasardeux ; en tout cas, digne d’éloges et d’encouragements. Très vite, l’ob jet trouve ses lecteurs – entre 45 000 et 65 000, selon les numéros – et fait des émul es, au point d’être suivi par toute une série de publications nouvelles. Entre 2008 et 2015, les créations se succèdent : Muze (2010),Feuilleton (2011),Schnock (2011),6Moissemestriel lancé par (2011), l’équipe même deXXI et consacré au photoreportage,Long Cours (2012),Desports (2013)… Au total, une trentaine de titres voit le jour en quelques années. Certaines de ces revues sont des réussites, et parv iennent même à trouver leur équilibre financier tout en se passant de ressource s publicitaires, commeXXI (qui dépasse toujours les 20 000 exemplaires, son seuil de rentabilité),France Culture Papiers(35 000 exemplaires),L’Éléphant(jolie et éclectique revue de culture générale née en 2013, dont le premier numéro a été tiré à 25 000 exemplaires) ouFeuilleton