Mission Appollonio

Mission Appollonio

Livres
2 pages
Lire
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP

Description

Mission Appollonio Solidement pourvue en sprinteurs d'avenir (Viviani, Guardini,...), l'Italie est moins bien dotée en ce qui concerne les puncheurs. Davide Appollonio est un de ceux qui pourraient combler ce vide. Rien d'étonnant donc à ce que le Toscan soit comparé à Paolo Bettini, par ailleurs son idole. "J'ai entendu pas mal de personnes dire que j'étais le nouveau Bettini... Je pense que tout le monde est différent, confiait-il sur le site cyclismactu en novembre dernier. On ne peut pas coller un nom connu à quelqu'un d'autre. Mais je suis content et honoré parce que ça signifie que j'ai fait bonne impression. Cela ne me met pas de pression. Au contraire, ça me motive encore plus." Ses caractéristiques se rapprochent de celle du Grillon. Mais sa trajectoire diffère. Bettini n'a quitté l'Italie qu'aux abords de la trentaine (29 ans). Appollonio a franchi le pas dès 21 ans en passant professionnel chez Cervélo. Un changement d'environnement brutal, pour le moins original s'agissant d'un Transalpin. Lui affirme avoir beaucoup appris. Une nouvelle langue, d'abord, mais aussi une autre approche. D'abord cantonné aux basses oeuvres, l'Italien s'est contenté d'apprendre aux côtés de Théo Bos ou Marcel Wyss notamment. Mais très vite, "Appojet" a trouvé le moyen de se distinguer et sortir de sa condition de simple gregario. Un premier indice en a été donné sur la 3ème étape du Tour de Grande-Bretagne 2009.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 03 mai 2011
Nombre de lectures 6
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Mission Appollonio

Solidement pourvue en sprinteurs d'avenir (Viviani, Guardini,...), l'Italie est moins bien dotée en ce qui concerne les puncheurs. Davide Appollonio est un de ceux qui pourraient combler ce vide. Rien d'étonnant donc à ce que le Toscan soit comparé à Paolo Bettini, par ailleurs son idole. "J'ai entendu pas mal de personnes dire que j'étais le nouveau Bettini... Je pense que tout le monde est différent, confiait-il sur le site cyclismactu en novembre dernier. On ne peut pas coller un nom connu à quelqu'un d'autre. Mais je suis content et honoré parce que ça signifie que j'ai fait bonne impression. Cela ne me met pas de pression. Au contraire, ça me motive encore plus." Ses caractéristiques se rapprochent de celle du Grillon. Mais sa trajectoire diffère. Bettini n'a quitté l'Italie qu'aux abords de la trentaine (29 ans). Appollonio a franchi le pas dès 21 ans en passant professionnel chez Cervélo. Un changement d'environnement brutal, pour le moins original s'agissant d'un Transalpin. Lui affirme avoir beaucoup appris. Une nouvelle langue, d'abord, mais aussi une autre approche. D'abord cantonné aux basses oeuvres, l'Italien s'est contenté d'apprendre aux côtés de Théo Bos ou Marcel Wyss notamment. Mais très vite, "Appojet" a trouvé le moyen de se distinguer et sortir de sa condition de simple gregario.

Un premier indice en a été donné sur la 3ème étape du Tour de Grande-Bretagne 2009. Pour la première fois, l'Italien s'immisçait dans un emballage massif où figuraient quelques coureurs confirmés (Hagen, Sutton, Napolitano). Grâce à quelques accessits intéressants, sa saison 2010 sera la suite logique de la précédente. Son nom fait régulièrement son apparition dans les classements. Le fait marquant : une 5ème place sur la Clasica d'Almeria obtenue après avoir fait le travail pour le vainqueur Théo Bos. Ensuite, il lui faudra attendre six longs mois, marqués par une 10ème place au GP Pino Cerami, une 12ème en Romandie et une 13ème au Dauphiné, avant de toucher au but : un premier bouquet chez les pros. Il interviendra en France sur le Tour du Limousin. Anticipant le sprint, Appollonio précède Joaquin Rojas et Samuel Dumoulin sur la ligne tracée à Limoges. Sur sa lancée, il prendra une part du leadership de l'équipe Cervélo durant les deux derniers mois de la saison. Avec une certaine réussite. Il manque de peu le Top 10 (11ème) sur le Grand Prix de Plouay, épreuve Pro Tour, puis la victoire au Grand Prix de Fourmies, où Romain Feillu le devance, et au Tour de Vendée.

Enfin, sur la difficile Coppa Sabatini, il parvient à accrocher le groupe de tête (Ricco, Visconti, Pozzovivo...) et termine 7ème. Encore juste au-delà de 200 kilomètres - il n'a finit aucune des deux classiques auxquelles il a pris part (Amstel Gold Race et Tour de Lombardie) -, l'Italien n'en reste pas moins dans les temps de passage pour un jeune de son âge. Sky n'a d'ailleurs pas tergiversé longtemps avant de l'engager au terme de la saison 2010, laquelle a vu la structure Cervélo fusionner avec celle de Garmin. Entraîneur de l'équipe britannique, Dave Brailsford voit en lui "un grand talent" ayant laissé derrière lui "de superbes promesses". Espoirs matérialisés dès ses premières heures passées sous le maillot noir. Mais si son Tour Méditerranéen fut en tout point convaincant, Appollonio s'est trouvé une bête noire. Son nom ? Romain Feillu. Tout proche de la gagne sur les 2ème et 4ème étapes, l'Italien se fait chiper la victoire par le sprinteur français. C'est la troisième fois en moins de deux ans que ce scénario se reproduit. Encore trop court en vitesse pure face à un Feillu, l'Italien a d'autres cordes à son arc.

Son atout majeur réside d'ailleurs dans sa faculté à s'adapter aux parcours vallonnés. "Je suis d'abord un sprinteur, résume-t-il sur le site de l'équipe, mais j'adore les classiques. D'ailleurs, j'essaie de courir le plus souvent possible en Belgique mais Milan-San Remo reste mon monument préféré." Italien expatrié et confronté à la culture anglo-saxonne, Davide Appollonio conserve quand même quelques références bien de chez lui.

Romain Feillu, sa bête noire

FICHE COUREUR DAVIDE APPOLLONIO Né le 2 juin 1989 à Vitolini (Italie) 1m70-76 kg Nombre de victoires : 1 Débuts pro : 2010 Equipes : Cervélo (2009-2010), Team Sky (depuis 2011) Palmarès : 4ème étape du Tour du Limousin (2010)