Que sont DEVENUS les héros de 98 ?
2 pages
Français

Que sont DEVENUS les héros de 98 ?

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Que sont DEVENUS les héros de 98 ? Un soir de juillet 1998, trois buts, deux de Zinédine Zidane et un d'Emmanuel Petit, permettaient à la France de devenir championne du monde. Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts et les acteurs de la plus belle page de l'histoire du football français ont connu des trajectoires diverses. Après cinq années passées sur le banc, en club ou en sélection, Laurent Blanc s'est placé en retrait. Depuis son départ de l'équipe de France, l'ancien sélectionneur se fait volontiers discret. On ne lui connaît aucune fonction officielle. Il a juste été aperçu lors d'un match du Variétés Club de France aux côtés de Zidane. Souhaitant rester dans le football, Blanc a refusé des propositions de consultant. En tant qu'entraîneur, le "Président" entame donc bel et bien une année sabbatique. Ce ne sera pas le cas de son ami Didier Deschamps qui a pris sa succession à la tête des Bleus. Après avoir été champion d'Europe avec Marseille en tant que joueur, il a conduit le club au dou-blé coupe- championnat en 2010 dans le costume du coach. HENRY, TREZEGUET ET PIRÈS COURENT TOUJOURS La digestion de ces titres fut plus délicate. Moins glorieuse que celle de Blanc et Deschamps, la trajectoire de Bernard Lama a croisé l'équipe nationale du Kenya que l'ancien portier du PSG a dirigée durant deux mois. Depuis, il passe le plus clair de son temps à s'occuper de l'Académie Diambars. Ancien adjoint de Laurent Blanc (2010-2012).

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 décembre 2012
Nombre de lectures 19
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Que sont DEVENUS les héros de 98 ?

Un soir de juillet 1998, trois buts, deux de Zinédine Zidane et un d'Emmanuel Petit, permettaient à la France de devenir championne du monde. Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts et les acteurs de la plus belle page de l'histoire du football français ont connu des trajectoires diverses. Après cinq années passées sur le banc, en club ou en sélection, Laurent Blanc s'est placé en retrait. Depuis son départ de l'équipe de France, l'ancien sélectionneur se fait volontiers discret. On ne lui connaît aucune fonction officielle. Il a juste été aperçu lors d'un match du Variétés Club de France aux côtés de Zidane. Souhaitant rester dans le football, Blanc a refusé des propositions de consultant. En tant qu'entraîneur, le "Président" entame donc bel et bien une année sabbatique. Ce ne sera pas le cas de son ami Didier Deschamps qui a pris sa succession à la tête des Bleus. Après avoir été champion d'Europe avec Marseille en tant que joueur, il a conduit le club au dou-blé coupe-championnat en 2010 dans le costume du coach.

HENRY, TREZEGUET ET PIRÈS COURENT TOUJOURS

La digestion de ces titres fut plus délicate. Moins glorieuse que celle de Blanc et Deschamps, la trajectoire de Bernard Lama a croisé l'équipe nationale du Kenya que l'ancien portier du PSG a dirigée durant deux mois. Depuis, il passe le plus clair de son temps à s'occuper de l'Académie Diambars. Ancien adjoint de Laurent Blanc (2010-2012).

Alain Boghossian a failli s'asseoir sur le banc d'Evian après le départ de Pablo Correa, mais les dirigeants savoyards en ont décidé autrement. Directeur sportif du Real Madrid depuis l'été 2011.

Zinédine Zidane a lui quitté ses fonctions pour se rapprocher du terrain (il intervient toujours auprès de l'équipe réserve). Actuellement en pleine préparation du diplôme de manager sportif qu'il prépare à Limoges, "Zizou" potasse également ses cours afin de devenir entraîneur. Où ira le magicien des Bleus ? A Bordeaux, Marseille, Turin ou carrément sur le banc du Real ? Affaire à suivre.

Frank Leboeuf est probablement le champion du monde au parcours le plus original. Dé-sormais comédien et producteur, Leboeuf a récemment été à l'affiche de la pièce de Bruno Druart, "Ma belle mère et moi". Exilé à Los Angeles, l'Américain d'adoption n'est pas totalement sorti du milieu pour autant : il commente encore des rencontres. Plusieurs anciens champions du monde ont d'ailleurs axé leur après-carrière vers le commentaire.

Christophe Dugarry, Bixente Lizarazu et Emmanuel Petit sont les plus en vue. Grâce à son franc-parler et son aisance devant la caméra, le premier d'entre eux est devenu en quelques années le consultant vedette de Canal+. Be IN Sport a bien tenté de le débaucher, mais le Bordelais est resté fidèle à la chaîne cryptée. Très médiatique également, Lizarazu a opté pour la télévision et la... radio, où il anime une émission hebdomadaire sur les ondes de RTL, Le Club Liza. Diplômé en communication et relations publiques (il a passé son Master 1 à l'université de Reims), le Basque forme avec Christian Jeanpierre et Arsène Wenger, le trio vedette de TF1 lors des rencontres de l'équipe de France. "Liza" intervient également une semaine sur deux sur Téléfoot. Consultant principal de France Télévisions pour les matches de coupes et sur TV5 Monde pour les rencontres des Bleus, Petit est lui aussi devenu un homme de télé. Personnage atypique, l'ancien Gunner n'a jamais hésité à critiquer des icônes telles que Zidane ou Blanc, quitte à être marginalisé. L'autre facette (méconnue) du natif de Dieppe est celle d'entrepreneur. Après avoir été propriétaire d'un magasin Sport 2000, Petit s'est recentré sur l'investissement dans des start-up, tels que Netcosport (développeur d'applications mobiles sportives) et Kentaro (spécialisée dans les droits télé). Partenaire du salon Planète PME, Petit réfléchit à se lancer dans l'immobilier. Lionel Charbonnier est également à l'antenne, mais sa présence est plus anecdotique. Surtout, il a connu d'autres expériences, dont une l'a particulièrement marqué : l'ancien champion du monde fut entraîneur du FC Bleid-Gaume (3ème division belge). Rien à voir avec ses précédentes destinations exotiques (Tahiti, Indonésie). Eleveur de chevaux, Charbonnier est actuellement sans club. Quoi de plus normal que de retrouver les deux plus jeunes joueurs du groupe de 98 encore sur les terrains ? En 2012, David Trezeguet et Thierry Henry tâtent toujours le cuir et n'ont pas encore mis un terme à leur carrière. Seul joueur français à avoir disputé quatre Coupes du monde, Henry dispute cette année sa 4ème saison sous les couleurs des Red Bulls de New York. Un peu plus au sud, son ami et ancien partenaire en équipe de France, David Trezeguet, démontre qu'il reste un attaquant à part.

Le meilleur buteur étranger de l'histoire de la Juventus fait les beaux jours de River Plate après des expériences à Hercules Alicante et Bani Yas (Abou Dabi). En juin dernier, Trezeguet a même permis au mythique club argentin de remonter en première division. A un niveau moindre, on constate que Robert Pirès est encore sur le qui-vive. Recruté aux enchères par le club d'Howrah (Inde), le Rémois n'a pas disputé une seule rencontre dans le championnat indien, pour la bonne et simple raison que celui-ci n'a pas eu lieu ! Pirès se cherche donc un point de chute, mais ce ne sera pas en Europe. Aujourd'hui vendeur de piscines et de produits de balnéothérapie en Bretagne, Stéphane Guivarc'h n'a pas pour autant coupé tous les ponts avec le milieu du foot. Entraîneur de l'US Trégunc (DSE Bretagne), l'ancien attaquant d'Auxerre a permis à son club de monter de trois divisions. Courant septembre, Christian Karembeu en personne est venu soutenir son ancien coéquipier en parrainant le challenge Stéphane Guivarc'h. En dehors de son actualité people et de quelques participations à des oeuvres de charité, le Kanak est l'ambassadeur de la tournée du Trophée de la Ligue des Champions. Ancien consultant pour Orange Sport, Youri Djorkaeff, qui a créé sa fondation (The Djorkaeff Foundation) et a fait partie du jury de Master Chef, l'émission de M6, envisage un retour au Grenoble Foot 38, "soit en tant que consultant (...) ou alors à 2000% au quotidien" pour s'occuper "de A à Z" du club. Encore impliqué à Manchester City, Patrick Vieira a été nommé responsable du développement du football et de la formation du club mancunien. Vincent Candela s'est lui reconverti en tant qu'agent de joueurs. L'ancien défenseur de la Roma détient également un restaurant, "Le Phare", situé à Palavas-les-Flots. Intervenant au Centre de Droit et d'E-conomie du Sport (CDES) de Limoges, Bernard Diomède n'a pas lâché le foot puisqu'il est en train de passer ses diplômes d'entraîneur et que son Académie connaît un franc succès. Marcel Desailly fut tour à tour recruteur pour le Milan AC, en charge du continent africain, membre du comité d'organisation de la CAN 2008 et actuellement ambassadeur de la FFF auprès du football africain. Figure de proue du site de paris sportifs Bet Clic, "The Rock" est également consultant pour différents médias, dont Canal+ et la chaîne anglaise ITV, et livre son expertise sur un site de statistiques. S'il est en train de passer ses diplômes d'entraîneur (via un cursus anglo-saxon), ce n'est absolument pas pour devenir coach, certifie-t-il, mais pour donner encore plus d'ampleur à son rôle d'éducateur, qu'il exerce au sein de son académie au Ghana (Accra Lizzy Sports Complex). A terme, Desailly songe à la sélection ghanéenne, qu'il avait refusée il y a quelques années, faute d'accord avec la fédération. Au coeur de l'actualité pour ses déclarations au sujet d'Hugo Lloris, Fabien Barthez, community manager pour McDonald's France durant l'Euro 2012, brille désormais davantage pour ses exploits motorisés. Engagé dans le championnat de France FFSA-GT depuis 2010, l'ancien conseiller des gardiens de l'équipe de France sous l'ère Laurent Blanc a signé son premier succès sur le Circuit de Navarre début septembre. Son objectif désormais est d'être au départ des 24 Heures du Mans en 2013 ou en 2014. En parallèle, Barthez intervient toujours sur TF1 lors des grandes compétitions internationales. Fondateur avec Pierre Larrouturou, Stéphane Hessel, Edgar Morin ou encore Michel Rocard du "Collectif Roosevelt 2012" dont le but est de soumettre des projets de réforme au monde politique, l'ancien membre du conseil fédéral de la FFF Lilian Thuram s'était plutôt fait discret ces derniers temps. La raison ? Il était plongé dans l'écriture de son dernier livre, Manifeste pour l'égalité (Ed. Autrement, mars 2012).