Savez-vous prendre la vie du bon côté?
4 pages
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement

Savez-vous prendre la vie du bon côté?

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement
4 pages
Français

Description

Savez-vous prendre la vie du bon côté? PRISCILLIA, 28 ans « L'argent ne fait pas tout. On a l'habitude d'envier ce qu'ont les autres, d'être parfois jaloux de leur confort et de leur bonheur apparent, mais à mon avis, ce dernier n'est pas quelque chose qui puisse s'acheter. On peut très bien prendre la vie du bon côté sans dépenser des milles et des cents. Je préfère profiter de tous ses petits plaisirs et mettre en avant des valeurs simples, comme le fait de bien m'entendre avec mes proches, de me rendre utile, de ne pas céder au catastrophisme. Je m'efforce en priorité de jouir du temps présent et des occasions qui se présentent. De même, je cherche à rassembler autour de moi les personnes que j'apprécie et je les entraîne également à prendre du bon temps. Il y a comme une sorte d'émulation collective et positive pour chacun d'entre nous. Cela nous permet d'oublier pour un moment ces bêtises du quotidien qui peuvent nous énerver. Les autres m'apportent autant que je leur donne en retour, et la vie est tout de même bien plus agréable à plusieurs que toute seule. » Inutile d'être riche comme Crésus pour profiter de la vie ! J'essaie de redonner le sourire aux autres. CLÉMENT, 21 ans « Vu que je suis plutôt spécialisé dans la vente et les relations publiques, je m'aperçois que les gens vers lesquels je vais n'ont pas vraiment l'habitude de prendre la vie du bon côté des choses.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 22
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Savez-vous prendre la vie du bon côté?
PRISCILLIA,ans « L'argent ne fait pas tout. On a l'habitude d'envier ce qu'ont les 28 autres, d'être parfois jaloux de leur confort et de leur bonheur apparent, mais à mon avis, ce dernier n'est pas quelque chose qui puisse s'acheter. On peut très bien prendre la vie du bon côté sans dépenser des milles et des cents. Je préfère profiter de tous ses petits plaisirs et mettre en avant des valeurs simples, comme le fait de bien m'entendre avec mes proches, de me rendre utile, de ne pas céder au catastrophisme. Je m'efforce en priorité de jouir du temps présent et des occasions qui se présentent. De même, je cherche à rassembler autour de moi les personnes que j'apprécie et je les entraîne également à prendre du bon temps. Il y a comme une sorte d'émulation collective et positive pour chacun d'entre nous. Cela nous permet d'oublier pour un moment ces bêtises du quotidien qui peuvent nous énerver. Les autres m'apportent autant que je leur donne en retour, et la vie est tout de même bien plus agréable à plusieurs que toute seule. »
Inutile d'être riche comme Crésus pour profiter de la vie ! J'essaie de redonner le sourire aux autres.
CLÉMENT,ans « Vu que je suis plutôt spécialisé dans la vente et les relations 21 publiques, je m'aperçois que les gens vers lesquels je vais n'ont pas vraiment l'habitude de prendre la vie du bon côté des choses. Ils se plaignent tout le temps, et comme ce n'est pas ma philosophie, je me fais peut-être le chantre du bonheur, mais j'essaie de faire en sorte de leur redonner le sourire. Pour moi, c'est en effet dans les rapports avec les autres que je vois le moyen de rester optimiste. Par ailleurs, il ne faut pas laisser les événements du quotidien nous gâcher la vie. Il y a toujours un moyen, quelque soit leur gravité, de les retourner dans le bon sens, d'en tirer profit. Je sais par exemple que je vais pouvoir m'adonner d'ici peu à nouveau à la plongée après une petite pause due à une opération. Je n'ai pas peur d'y retourner, car cette activité est à mon sens le moyen idéal pour se dépenser physiquement, se vider la tête et au bout du compte recharger les batteries et repartir du bon pied. »
Humour et force de caractère aident à aller de l'avant.
Humour et force de caractère aident à aller de l'avant.
JOËLLE, 41 ans « Prendre la vie du bon côté n'est pas vraiment difficile pour moi. Il suffit de rester réaliste et de se dire que, de toutes façons, il y a des jours avec et des jours sans. Pour ce faire, je suis une adepte de la méthode couée, je m'efforce de la mettre en pratique le plus souvent possible. C'est indispensable car autrement, on se sent mal. Un autre élément qui me pousse à profiter de la vie, c'est le fait d'être entourée. J'ai la chance d'être mère de famille et c'est très important pour le moral de sentir l'affection au sein du foyer. Il y a bien sûr des moments où ça ne va pas, mais bon, tant qu'il y a la santé, on fait avec. L'idéal est de pouvoir s'évader comme on peut de la routine, et il y a des plaisirs tous simples pour cela. Pour ma part, le travail me permet d'avoir l'esprit libre tout en étant occupée et pour chasser les idées noires de la journée, je ne connais qu'un remède : une bonne émission comique à la télévision ! Ça change des infos et cela m'apporte une réelle bouffée d'oxygène. »
Il faut savoir saisir les petits plaisirs là où ils sont. je me dit juste possible d'atteindre pourrait se fixer. Par pas une utopie. serait pour moi et se donner les passionne réellement, pleinement. Je suis que j'aime. non pas qu'il je me dit juste qu'il d'atteindre se fixer. Par contre, pas une utopie. pour moi savoir se donner les réellement, ce pleinement. Je suis j'aime. L'instrument non pas qu'il Humour et force de caractère aident à aller de l'avant. y la de profiter justement du pas ce que demain nous donner à fond dès maintenant ! amis, de profiter justement sait pas ce que demain nous donner à fond dès maintenant Quand le corps va, le moral va aussi !
« Pour moi, prendre la vie du bon côté, c'est avant tout lui redonner la valeur qu'elle avait, pour une raison ou pour une autre, perdue. C'est aussi savoir se faire plaisir, peu importe ce qu'il en coûte. Il faut pouvoir se sentir bien dans son corps, dans ses baskets et dans sa tête. Beaucoup attachent de l'importance aux nouvelles pas vraiment gaies de l'actualité, je tente pour ma part de les mettre de côté, sans y prêter toute l'attention qu'elles devraient susciter, pour gâter un tant soit peu, même si cela peut paraître égoïste, ma petite personne. Cela passe par des achats de cosmétiques, par une pratique régulière de sport ou par des séances de massages ou de médecine douce. Prendre soin de soi ne fait pas de mal et quand le physique va, le psychique suit généralement. Et puis, je ne perds jamais une occasion de faire la fête, de sortir entre amis, de profiter justement du bon temps. On ne sait pas ce que demain nous réserve, alors autant se donner à fond dès maintenant ! »
ARMELLE,44 ans « Ce n'est pas toujours forcément évident de prendre la vie du bon côté, surtout lorsqu'on observe ce qui nous entoure. Il y a des embûches que l'on ne peut éviter, la réalité est loin d'être rose et la vie est tout sauf un conte de fées. N'importe qui a des épreuves à surmonter dans des contextes parfois délicats. Une vie sans soucis, ça n'existe pas. Je ne suis pas pessimiste, je me dit juste qu'il n'est humainement pas possible d'atteindre l'ensemble des buts que l'on pourrait se fixer. Par contre, réaliser l'un de ses rêves n'est pas une utopie. Prendre la vie du bon côté, ce serait pour moi savoir prendre son mal en patience et se donner les moyens de faire ce qui nous passionne réellement, ce qui permet de nous épanouir pleinement. Je suis moi-même pianiste et c'est ce que j'aime. L'instrument est à mon sens indispensable, non pas qu'il m'aide à évacuer les soucis de la vie de tous les jours, mais qu'il me permet de me sentir bien et de m'exprimer entièrement. Après, on relativise plus facilement le reste. »
J'ai réalisé mon rêve : je suis dans ce que j'aime.
J'ai réalisé mon rêve : je suis dans ce que j'aime.
J'ai réalisé mon rêve : je suis dans ce que j'aime.
STÉPHANE, 55 ans « On ne dirait pas comme cela, mais je suis ce qu'on pourrait appeler un boute-en-train capable de mordre la vie à pleine dents. Il vaut mieux voir les choses avec humour, voire avec une bonne dose de second degré, pour éviter de déprimer, et c'est cette capacité à plaisanter de tout qui fait la force de mon caractère. Rire, c'est l'arme qui permet de lutter contre la morosité ambiante. Même lorsque la situation n'est pas spécialement positive, il convient de garder à l'esprit qu'il y a plus grave encore et que l'on doit s'estimer heureux d'avoir ce que l'on a. Quand bien même, il y a un problème, il y a forcément une solution, et si les épreuves sont au-dessus de nos forces, on ne peut que réagir en se disant que la vie continue malgré tout. Il faut parfois se donner des coups de pieds au derrière pour rebondir et avancer, tout en pensant aux personnes qui ne sont plus là. Et puis, plus on surmonte d'épreuves, plus on est capable de jouir de la vie de la meilleure manière ensuite ! »