//img.uscri.be/pth/33d7658883dcb51eccd6025ad2dcf24a35ed23ac
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 23,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Après la présidentielle, comment ?

De
294 pages
Bertrand Fessard de Foucault est candidat à l'élection présidentielle. Énarque, ancien ambassadeur, il a longtemps publié dans « Le Monde » et dans « La Croix » notamment. Désirant que cesse l'autisme du pouvoir à son plus haut niveau, il expose dans cet ouvrage pourquoi et comment. L'auteur ne demande donc pas à être élu, mais veut, à travers sa campagne, interpeller les grands et les professionnels le plus directement possible. Finances, Europe, démocratie, il déduit ici beaucoup de l'expérience nationale française, se recommandant alors de ceux qui lui ont transmis le sens politique.
Voir plus Voir moins
BeƌtƌaŶd Fessaƌd pƌĠsïdeŶelle.
de FouĐault est ĐaŶdïdat à l’ĠleĐoŶ
ŶotaŵŵeŶt. Il veut Ƌue Đesse l’ausŵe du pouvoïƌ à soŶ plus haut Ŷïveau : ïl edžpose ïĐï pouƌƋuoï et ĐoŵŵeŶt. Il Ŷe deŵaŶde pas à ġtƌe Ġlu, ŵaïs, aLJaŶt faït ĐaŵpagŶe Đoŵŵe les gƌaŶds et les pƌofessïoŶŶels, à ġtƌe ŵaŶdatĠ pouƌ poƌteƌ Đe Ƌuï ƌïsƋue uŶe foïs de plus de Ŷ’ġtƌe pas eŶteŶdu. CaŵpagŶe oîĐïelle ou pas, des ƌĠseaudž, de l’ĠĐoute, uŶ ĠŶoŶĐĠ et des ïŶdïĐaoŶs totaleŵeŶt lïďƌes ŵaïs ïŶfoƌŵĠes d’edžpĠƌïeŶĐe... et le tƌïďuŶ du peuple, septuagĠŶaïƌe, passeƌa vïte le ƌôle à uŶ ou plusïeuƌs voloŶtaïƌes. À dĠfaut, ïl ĐoŶŶueƌa d’ïŶteƌpelleƌ les gƌaŶds et les pƌofessïoŶŶels le plus dïƌeĐteŵeŶt possïďle. FïŶaŶĐes, Euƌope, dĠŵoĐƌae, vïe ƋuodïeŶŶe, l’auteuƌ dĠduït ïĐï ďeauĐoup de Ŷotƌe edžpĠƌïeŶĐe ŶaoŶale, du legs du gĠŶĠƌal de Gaulle et de soŶ edžpĠƌïeŶĐe faŵïlïale : sa ille a douze aŶs. EŶiŶ, ïl se ƌeĐoŵŵaŶde de ƋuelƋues-uŶs de Đeudž Ƌuï luï oŶt tƌaŶsŵïs le seŶs du polïƋue, et de Đeudž aussï Ƌue Ŷous Ŷe voLJoŶs Ŷï Ŷ’eŶteŶdoŶs. Cela vaut pouƌ ĐeTe ĠleĐoŶ pƌĠsïdeŶelle, à laƋuelle ïl souhaïte ġtƌe ƌeĐoŶŶu ĐaŶdïdat, et Đ’est ŶĠĐessaïƌe plus eŶĐoƌe pouƌ les ĐïŶƋ aŶs à veŶïƌ : du pouvoïƌ, s’ïl edžïste eŶĐoƌe, ĐoŵŵeŶt ġtƌe eŶteŶdus ? tous...
Photos de Đouveƌtuƌe : eŶ ϭ de Đouveƌtuƌe : l’auteuƌ et sa ille. de Đouveƌtuƌe : l’auteuƌ aveĐ, ƌespeĐveŵeŶt, le pƌĠsïdeŶt Moktaƌ Ould Daddah, foŶdateuƌ de la MauƌïtaŶïe ŵodeƌŶe ;ϭϵϳϮͿ, l’AďďĠ Pïeƌƌe au sïleŶĐe à )eƌŵaT ;ϭϵϵϲͿ, MïĐhel Joďeƌt à soŶ ďuƌeau, Ƌuaï BlĠƌïot à Paƌïs ;ϭϵϵϬͿ, FƌaŶçoïs MïTeƌƌaŶd, à l’aĠƌopoƌt de Sao Paulo ;ϭϵϴϱͿ et le pape JeaŶ Paul II ;ϭϵϵϱͿ.
Bertrand Fessard de Foucault
Après la présidentielle, C O M M E N T ?
Après la présidentielle, comment ?
Bertrand Fessard de Foucault Après la présidentielle, comment ?
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr ISBN : 978-2-343-11671-6 EAN : 9782343116716
Pourquoi viens-tu si tard ? au pied du mur notre ordalie pour que notre voix soit entendue surtout après l’élection présidentielle
Cela commence avec vous Barack Obama. Chicago 10 janvier 2017 Ce qui devient ancien et qui vieillit, est près de disparaître Lettre aux Hébreux VIII 13 Aimons la FranceGeorges Clemenceau, dédicaçant à Marguerite Baldensperger un exemplaire desEmbuscades de la vie(1919) J’ai une idée, qui me pousse comme un boulet : je ne veux pas voir la perte de mon pays Georges Clemenceau Hoc sit quod dicitur. Qu’il soit ce qu’il dit être Benoît de Nursie La meilleure façon de réaliser ses rêves, c’est de se réveiller Anonyme d’instagramque me dit notre fille Reprenant notre route, nous aurons à guider ceux qui restent Autobiographie de François Mitterrand (citant son père à la mort de sa mère), composée et lue pour LCP par Frédéric Mitterrand Un cœur pour réfléchir Siracide XVII 6 Il n'est pas de meilleur guide que la volonté et de meilleure inspiration que le souci de son prochain Michel Jobert,Mémoires d'avenir(1974)
inq ansJe commente notre vie nationale depuis cinquante-c : colonnes duMonde1972-1982, dela Croix1972-1997, en correspondance confiante avec François Mitterrand, me recevant et m’invitant à l’accompagne en voyages officiels, en adresses (vaines) à l’Elysée de 2007 à maintenant Ma profession a été d’aider nos entreprises à l’exportation au ministère de l’Economie et des Finances, et dans nos ambassades J’ai ouvert la principale de nos ambassades en Asie centrale quand l’Union soviétique s’est effondrée. J’ai été conseiller municipal en Franche-Comté et en Bretagne. J’aurai soixante-quatorze ans et quatorze jours au premier tour de scrutin. Vie internationale, vie locale, et la vie – marié et heureux d’une fille de douze ans – j’en ai l’expérience précise, personnelle Quand, avec le général de Gaulle, l’élection du président de la République au suffrage universel direct, a été établie par referendum, elle était ouverte à tous moyennant cent signatures d’élus nationaux ou locaux, issus de dix départements au moins, ou aussi de membres du Conseil économique et social – ces signatures restaient secrètes. Aujourd’hui, il en faut au moins cinq cents, elles sont publiées toutes de 1975 à 2016, n’en étaient publiées que cinq cents, tirées au sort, s’il y en avait plus et doivent provenir d’au moins trente départements (le Conseil économique, social et environnemental ne compte plus). Sachez aussi que la relation avec les personnalités habilitées à présenter une candidature est – depuis un décret du 9 Décembre 214 – pratiquement empêchée puisque leur adresse électronique à partir des fichiers nationaux ou départementaux – dit « Répertoire national » est interdite au public Sans machine, sans y consacrer sa vie, peut-on être candidat ? Je vous suis très reconnaissant de me lire, Bien davantage que d’être élu, je souhaiteporter votre parole pendant les cinq ans à venir, directement auprès de l’élu du 7 mai prochain, quel qu’il soit. Notre expérience des récents présidents est que chacun a été très isolé. Porte-parole avec vous si assez de voix se reconnaissent dans ce que me feront dire – librement, sans attache d’aucun parti ni mouvement - le bon sens et les legs que nous tenons de l’histoire, de la géographie et de nos grands hommes et femmes