//img.uscri.be/pth/783d259a341cd203c5c7a8924ff72ea2ca0c7654
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Barack Obama un homme, un peuple, un destin

De
258 pages
La victoire de Barack Obama le 5 novembre 2008 est historique et révolutionnaire. Toutefois, au regard de la situation catastrophique dont il a hérité, peut-on penser qu'Obama soit arrivé quatre ans trop tard à la Maison Blanche, ou alors qu'il ait besoin de plus de temps pour réaliser pleinement son programme politique et économique ? Ce livre propose des pistes de lectures et pose un regard critique sur les Etats-Unis d'Amérique et le monde à partir de l'Afrique.
Voir plus Voir moins
 
un ohm
 
 
Barack Obama :
me, un pe
 
uple, un edstin
 
CollectionDéfense,Stratégie &RelationsInternationales (D.S.R.I) (Dirigée parFrançois Manga-Akoa)  Depuis la chute du Mur de Berlin le 09 novembre 1989 qui a entraîné celle du Bloc socialiste est-européen dirigé et dominé par lUnion soviétique, puis celle de lURSS le 08 décembre 1991, signant ainsi la fin de laffrontement entre les pays du pacte de Varsovie et ceux de lOTAN, la guerre a pris plusieurs formes inédites jusqualors. Le terrorisme international, les guerres asymétriques, la guerre économique se sont exacerbés grâce au développement exponentiel des nouvelles technologies de linformation et de la communication. Par ailleurs, la privatisation de lusage de la force, jusqualors réservé à lEtat, a rendu possible lexternalisation de plusieurs services de lEtat. En effet, plus que jamais, se vérifie ladage de Héraclite qui affirme que la guerre est la mère de toute chose. Tel un veilleur qui attend laurore, la collectionD.S.R.Iscrute lhorizon de ce nouveau siècle, décrypte et prospecte lactualité internationale en ses aspects politiques, diplomatiques, stratégiques et militaires.  Déjà parus  Seddik LARKECHE,Épistémologie du risque, 2011. Sidi Mohamed SIDATY,Mémento des relations diplomatiques, 2010. Alain DE NEVE,L'Agence européenne de défense et la coopération dans le domaine capacitaire, 2010. Jérôme BELINGA,Glossaire raisonné anglais-français du jargon diplomatique, 2010. Abakar TOLLIMI,La résolution des conflits frontaliers en Afrique, 2010. Léon KOUNGOU,Le régime de non-prolifération nucléaire. État des lieux, état du discours, 2010. Léon KOUNGOU,Défense et sécurité nationale en mouvement, 2010. Jean-François MOREL, Alastair CAMERON,LEurope de la Défense, 2009. Jean-François MOREL, Alastair CAMERON,European Defence, 2009. Pierre-Paul DIKA,La politique dimmigration de la nouvelle Afrique du Sud post-apartheid, 2009.
sous la direction de Alphonse Tonyè         Barack Obama : un homme, un peuple, un destin   Enjeux politiques et stratégiques                      
CESPO
 
 
LHARMATTAN 
                                      © L'HARMATTAN, 2011 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris  http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-296-55003-2 EAN : 9782296550032 
AVANT-PROPOS ÉLOGE DE LA DÉMOCRATIE Alphonse TONYÈ Dans la vie des individus, des peuples comme dans celle des nations, il est des événements qui laissent rarement indifférent tant leur portée et leur retentissement sont grands, tant leur avènement et leur survenance sont de nature à influencer la marche du monde. La victoire de Barack Obama à la présidentielle américaine le 5 novembre 2008, est de ces événements-là. À la fois un si ne des tem s, mais aussi une formidable et incro able leçon de démocratie. Cest la raison our la uelle e lace demblée cet avant- ro os sous le si ne de lélo e uon se doit de rendre unanimement à la démocratie américaine. En effet, toute la nuit du 4 au 5 novembre 2008, nous avions suivi entre amis surCNN, minute après minute, lannonce des tendances et des estimations disponibles dans les différents États de lUnion. Aussi, en nous séparant aux environs de quatre heures et demie du matin en heure locale au Cameroun, chacun de nous espérait et attendait-il la confirmation de la victoire du candidat démocrate au même titre que de nombreux autres Africains, Européens, Américains ou Asiatiques... Cest dans ce contexte précis que lidée décrire ce petit livre sest imposée à moi au petit matin de ce fameux 5 novembre 2008 alors quil nétait encore que six heures et trente minutes. Ce matin-là, le discours dacceptation du président élu au Grant Park de Chicago dans lIllinois consacrait la vitalité de la démocratie américaine, elle qui venait dopérer sa propre mue pour redevenir ce quelle naurait jamais dû cesser dêtre. Prenant le peuple américain et le monde à témoin, le Président élu déclare en substance : Si uicon ue ici doute encore ue lAméri ue soit le lieu où tout est ossible, se demande encore si le rêve de nos Pères Fondateurs vit tou ours à notre é o ue, ou sinterro e encore sur la vitalité de notre démocratie, cette soirée lui donne la réponse. Bien plus, il me semblait que lAmérique avait besoin de se réconcilier avec elle-même en exorcisant ses vieux démons parmi lesquels la question raciale.
7
De mon point de vue, ce discours participe bien de cet idéal, en tant quil aura aussi rencontré comme ce fut le cas tout au long de la campagne, les aspirations profondes de la nation américaine dont une majorité écrasante, claire et significative, avait massivement adhéré au projet de société de lactuel locataire de la Maison Blanche. À la vérité, cet homme qui venait de se faire élire par 300 grands électeurs alors quil nen fallait que 270, me fascinait énormément. Cette fascination qui remonte à la lecture en 2007 de son deuxième essaiLAudace despérer. Une nouvelle conception de la politique américaine,ne ma plus quitté, mimposant de longues nuits sans sommeil pour ne pas courir le risque de rater ses moindres prestations, meetings ou apparitions télévisés. À cet égard, la victoire finale et définitive de Barack Obama sur le républicain John Mc Cain, mais aussi lextraordinaire souffle despoir et de changement exponentiellement puissant qui laccompagnait, ont achevé de me convaincre de rédiger un ouvrage sur cette prodigieuse épopée des temps modernes, en ce début 21esiècle. Le plan et largumentaire de ce qui ne devait être quun essai sont esquissés dès le 15 novembre 2008. Ils subiront ensuite quelques amendements pour se stabiliser à la fin du mois de janvier 2009, après la passation de pouvoir entre George W. Bush et Barack Obama et la prestation de serment de la nouvelle coqueluche des Américains sur la Bible dAbraham Lincoln le 20 janvier 2009. Plus de 2 millions de citoyens ont tenu à assister à cette cérémonie d « Inauguration Day », un chiffre record consubstantiel à un taux de participation exceptionnel, puisque plus de 135 millions délecteurs ont pris part au vote contre 120 millions en 2004. Chemin faisant, cet essai sest transformé en un ouvrage collectif qui a finalement nécessité une approche transversale et pluridisciplinaire, au regard des enjeux et des implications que charriait lélection de Barack Obama à la Maison Blanche. Cest la raison pour laquelle on pourra trouver ici et là quelques décalages qui, cependant, nenlèvent rien à la qualité des analyses et surtout des intuitions premières, prémonitoires et véritablement enrichissantes contenues dans cet ouvrage. Entre-temps, mon enthousiasme débordant ne ma pas fait perdre de vue le fait que les réalités de lexercice du pouvoir, les circonstances, les résistances et les intérêts très souvent divergents à défaut dêtre contradictoires, allaient se charger de contrarier, de remettre en cause ou dannihiler les velléités progressistes de notre héros.
8
Toutefois, relativement à cette entreprise, je voulais décrypter les véritables enjeux de cette élection relativement aussi à limmense espoir quelle avait fait naître aux États-Unis et dans le reste du monde ; en particulier, les perspectives de gouvernement de la nouvelle administration dans un contexte de crise financière internationale et de crise économique mondialisée. Incidemment, il mimportait de savoir quel serait à court, moyen ou long terme, le nouveau visage de lAmérique version Barack Obama en relation avec les nombreuses attentes au plan social, et notamment la mise en place du très « ambitieux » projet de la réforme de la santé, celle du système financier, sans compter les réponses à apporter à la crise immobilière et au chômage galopant. Au demeurant, javais la conviction quil ne serait pas inintéressant de scruter du côté de la politique étrangère des États-Unis, principalement, la résolution du conflit israélo-palestinien, le retrait des troupes américaines dIrak, la guerre en Afghanistan, le nucléaire iranien et enfin, les relations avec la Chine, le vieux continent et surtout lAfrique. Cest dailleurs dans cet horizon de pensée que le 27 mai 2009, jai été appelé à animer dans le cadre desMercredis des Grandes Conférences (MGC) de la Faculté des arts, lettres et sciences humaines de lUniversité de Yaoundé I, un débat surLa place de lAfrique dans la politique étrangère des États-Unis. De concert avec les autres orateurs, javais à cette occasion, réaffirmé les grands principes de cette politique pour indiquer quil serait illusoire de penser que le destin de lAfrique serait radicalement différent, quel que soit par ailleurs le degré daffection dObama pour ce continent. Il est et demeure avant tout, le président des États-Unis dAmérique qui aura prioritairement à cur de défendre les intérêts de son pays. Ce qui linscrit vraisemblablement dans une certaine continuité, même sil sagira davantage dune continuité dans la différence. Cest dans ces entrelacs quon pourra situer et apprécier les différentes propositions ou pistes de lecture contenues dans cet ensemble qui na évidemment pas la prétention de répondre à toutes les questions envisagées. En attendant, ce livre pose un regard critique sur les États-Unis dAmérique et le monde à partir de lAfrique.
9