Éducation populaire, culture et animation

-

Français
282 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Jean-Claude Gillet poursuit ici son travail de description et d'analyse sur les apports du Parti socialiste unifié (PSU) dans la vie politique française (1960-1990). Après un ouvrage sur les étudiants de ce parti, un sur les liens entre luttes sociales et combats politiques théorisés par cette organisation, un consacré à la fédération corse du PSU et un à la fédération catalane, l'auteur propose pour la première fois une étude transversale de la praxis du Parti socialiste unifié, de sa pensée et de son action, dans le champ de l'éducation populaire, de la culture et de l'animation socioculturelle.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 février 2015
Nombre de lectures 48
EAN13 9782336370323
Langue Français
Poids de l'ouvrage 6 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Illustration de couverture : Aîche de la fête du PSU à La Courneuve en 1976 (aîche réalisée par Richard Peyzaret, alias F’Murr) © DR
28,50 € : 978-2-343-05416-2
Je a nClaude GI L L ET
ÉDUCATION POPULAIR E, CULTUR E ET ANIMATION Les orientations du Parti socialiste unifié (19601990)
Pré face d e D ominiqu e Wal l o n
L’Institut Tribune Socialiste
Animation et Territoires
01/02/15 20:38
Éducation populaire, culture et animation
Collection « Animation et territoires » Dirigée par Jean-Pierre Augustin et Jean-Claude GilletCette collection, dirigée par Jean-Pierre Augustin, professeur de géographie et d’aménagement, et par Jean-Claude Gillet, professeur émérite en sciences de l’éducation, tous deux à l’Université Michel de Montaigne (Bordeaux), cherche à valoriser les travaux des chercheurs et des praticiens, à partir des questions qui concernent les activités multiformes exercées par des animateurs professionnels et volontaires, bénévoles et militants, que ce soit dans les champs du social, du culturel, de l’éducatif, du tourisme, du patrimoine, de la formation, du sport, tous concernés par les enjeux de la construction des territoires de demain. Déjà parus Jean-Claude GILLET (coord.),L'école bordelaise dans le réseau international de l'animation (2003-2013),2014. Claudia Della CROCE, Joëlle LIBOIS, Rima MAWAD,Animation socioculturelle,Pratiques multiples pour un métier complexe,2011. Abdourahmane NDIAYE (dir.),Économie sociale et solidaire, Animation et dynamiques des territoires,2011.Luc GREFFIER (dir.),Les vacances et l’animation,Espaces de pratiques et représentations sociales,2011.
Jean-Claude GILLET,Morceaux choisis sur l’animation 1972-1995, Analyse critique,2010.Michel HELUWAERT,Jeunesse & Sports, 1936-1986 : du militant au fonctionnaire,2010. Françoise LIOT (coord.),Projets culturels et participation citoyenne, Le rôle de la médiation et de l’animation en question, 2010. Christian FROSSARD, Jeanne LAFON, Frédéric LUCBERNET, Mémoires professionnels, Master animation,2009. Jean-Claude GILLET,Des animateurs parlent. Militance, technique, médiaction,2009. Chantal CRENN, Laurence KOTOBI, et Jean-Claude GILLET (dir.), Lesanimateurs professionnels face à la différence ethnique,2008.
Jean-Claude Gillet Éducation populaire, culture et animation Les orientations du Parti socialiste unifié (1960-1990) Préface de Dominique Wallon
Du même auteur,Sur le même sujet
Le Parti socialiste unifié.Une étoile filante dans l’univers politique de la Catalogne du Nord (1960-1990),Éditions Trabucaire, en collaboration avec les Amis deTribune socialisteet l’InstitutTribune socialiste, Perpignan, 2014.
Le combat nationalitaire du Parti socialiste unifié en Corse (1960-1990),éd. Alain Piazzola en collaboration avec les Amis deTribune Socialisteet l’InstitutTribune Socialiste, Ajaccio, 2013.
Parti et mouvement social. Le chantier ouvert par le PSU, coordonné par Jean-Claude Gillet et Michel Mousel, éd. Les Amis deTribune socialisteet L’Harmattan, Paris, 2011.
Au cœur des luttes des années soixante, les étudiants du PSU. Une utopie porteuse d’avenir ?,collaboration avec Roger Barralis), (en Paris, Publisud, 2010.
contact : http://jeanclaudegillet.free.frL’Institut Tribune Socialiste 40 rue de Malte 75011 PARIS www.institut-tribune-socialiste.fr
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-05416-2 EAN : 9782343054162
Sommaire Préface ............................................................................................................ 9 Introduction .................................................................................................. 19 Chapitre I. Les événements........................................................................... 37 Chapitre II. Les enjeux locaux .................................................................... 145 Chapitre III. Les acteurs.............................................................................. 203 Conclusion ................................................................................................. 237 Bibliographie .............................................................................................. 251 Index des sigles........................................................................................... 257 Annexe iconographique .............................................................................. 261
7
Préface Jean-Claude Gillet signe avec ce livre un ouvrage au sujet important mais délicat. Délicat comme tout travail sur le champ culturel, ses multiples acceptions, ses contenus idéologiques fortement mis en avant ou ignorés. Délicat aussi parce que le PSU a eu beaucoup de difficultés à définir sur le sujet une position cohérente, qu’il a peut-être trouvée plus dans l’action que dans la formulation conceptuelle. Délicate enfin la tâche du préfacier qui a certes été dix ans militant du PSU mais sans, à cette époque, s’intéresser particulièrement au domaine culturel, avant de se retrouver, après avoir quitté le PSU en 1975, totalement engagé comme militant à Grenoble, puis comme responsable au ministère de la Culture ou à la ville de Marseille dans tous les débats sur l’action culturelle et les politiques publiques de la culture. C’est dire que j’ai beaucoup appris à la lecture de ce livre et je crois que beaucoup de lecteurs découvriront avec bonheur une histoire méconnue du PSU. L’introduction de Jean-Claude Gillet pose l’essentiel des questions conceptuelles et théoriques soulevées par un débat sur la culture entendue en son sens le plus large, qui va être le sujet de cette analyse par les textes et les actions de la position du PSU à l’égard du champ de l’éducation populaire, du socioculturel, de la culture. La lecture de la partie principale « Évènements » et de la succession des textes, de statuts très différents, produits par le parti ou autour du parti, a suscité chez le premier lecteur que je fus deux types de réactions. D’abord celle, plutôt critique, de l’ancien responsable de politiques culturelles, étonné du caractère tardif d’un premier engagement, seulement à partir de mai 68. Un peu dérangé aussi par la succession ou la superposition des prises de
9