Gabon Éthique de la résistance face au nihilisme d

Gabon Éthique de la résistance face au nihilisme d'État

-

Livres
214 pages

Description

Cet ouvrage est constitué de chroniques qui analysent sans fard l'instauration au Gabon d'un régime politique assimilable au nihilisme d'État, lequel utilise trois principaux leviers : la menace militaire contre la population, l'annihilation du suffrrage universel à travers des simulacres électoraux et la sujétion des institutions. Ces chroniques participent également de la stratégie de consolidation d'une culture intellectuelle de résistance dont l'enjeu est de combattre, avec des mots justes, les maux qui obstruent les chemins de l'avenir du continent africain.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 26 novembre 2019
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140136207
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
MarcM B V É EK A LE
GA BON ÉTH IQU E DE LA R ÉSISTA NCE FACE AU NIH ILISM E D’ÉTAT
Chroniques sur une décennie d’imposture politique
Modernité A fricaine
Gabon éthique de la résistance face au nihilisme d’Etat
Modernité AfricaineCollection dirigée par Marc Mvé Bekale
 Désormais portée par une dynamique transitionnelle, l’Afrique cherche à rompre l’étau postcolonial en vue d’un repositionnement dans le monde. Face à cet extraordinaire enjeu historique, nous avons créé cette collection afin de penser et de mettre en perspective les nouvelles articulations de la modernité africaine. Espace de réflexions et de débats pluridisciplinaires, la collection est ouverte à tous ceux qui sont déterminés à écrire la grammaire d’une « autre » Afrique.
Déjà parus
Marc Mvé BEKALE,Lettre à la jeunesse gabonaise,2011 Marc Mvé BEKALE,Démocratie et mutations culturelles en Afrique Noire, 2005. Marc Mvé BEKALE,Gabon : la postcolonie en débat, 2003.
Marc MVEBEKALE
GABON ETHIQUE DE LA RESISTANCE FACE AU NIHILISME D’ETAT
Chroniques sur une décennie d’imposture politique
Du même auteur
Méditations senghoriennes : vers une ontologie des ré-gimes esthétiques afro-diasporiques. Etudes universi-taires. Coll. « Etudes Afro-Diasporiques », 2015. Lettre à la jeunesse gabonaise. Pour une intensification de la résistance morale et intellectuelle à la saga despotique des Bongo. Essai, Coll. « Modernité Africaine », 2011. Traite négrière & expérience du temps dans le roman afro-américain.Etudes Afro-universitaires. Coll. «  Etudes Diasporiques », 2007. Démocratie et mutations culturelles en Afrique noire(sous la direction).Essai, Coll. « Modernité Africaine », 2005. Gabon : la postcolonie en débat. Essai, Coll. « Modernité africaine », 2003. Les limbes de l’enfer.»,Roman. Coll. « Encres Noires 2002. Pierre-Claver Zeng et l’art poétique fang. Essai, 2001. Ma part d’aversion. Essai, 1998. © L’Harmattan, 2019 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-18044-1 EAN : 9782343180441
A Pierre-Claver Zeng &André Mba Obame
« Il est des occasions où les hommes sont maîtres de leurs destinées : si nous sommes dans la servitude, cher Brutus, la faute n’est pas imputable à nos étoiles, mais à nous-mêmes. » William Shakespeare.Jules César.Et maintenant il règne, appuyant, ô patrie, Son vil talon fangeux sur [notre] bouche meurtrie ; Voilà ce qu’il a fait ; je n’exagère rien, Et quand, nous indignant de ce galérien, Et de tous les escrocs de cette dictature, Croyant rêver devant cette affreuse aventure Nous disons, de dégoût et d’horreurs soulevés : Citoyens, marchons ! Peuple, aux armes, aux pavés ! A bas ce sabre abject qui n’est même pas un glaive ! Que le jour reparaisse et que le droit se lève !C’est nous, proscrits frappés par ces coquins hardis, Nous les assassins, qui sommes les bandits ! Nous qui voulons le meurtre et les guerres civiles ! Nous qui mettons les torches aux quatre coins des villes ! Victor Hugo, « le parti du crime »,Les châtiments.
A propos du nihilisme d’Etat Dérivé du latin « nihil » qui signifie « rien », le terme nihi-lisme renvoie à toute idéologie, attitude ou doctrine se carac-térisant par la négation radicale des valeurs établies. Il a sou-vent été appliqué à des domaines allant de la philosophie, à la littérature, la politique et l’art. Dans le champ juridique, Natalino Irti emploie ce concept pour définir un droit qui a perdu son centre et qui fonctionne sans vérité donnant lieu à une société aux valeurs éclatées, privée d’adhérence mo-1 rale . Le politologue allemand Günter Maschke évoque, lui aussi, le « nihilisme juridique » à propos de l’hyperpuissance des Etats-Unis, qui pousse ce pays à faire souvent fi du droit international : « Lorsque je possède assez de puissance pour me permettre des interprétations et que j'étaye mes argu-ments par une force militaire crédible, capable de parfaire l'intervention souhaitée, alors je peux imposer partout dans le monde ma volonté politique. Cela nous conduira à terme 2 à unnihilisme juridiqueétonnant. » Cette analyse indique la 1 Natalino Irti.Le nihilisme juridique. Trad. de l’italien par Anne-Marie Bertinotti, Paolo Alvazzi del Frate et Nader Hakim. Paris, Dalloz, 2017. 2  Günter Maschke, « L'Europe vassale des États-Unis ! Entretien avec Günter Maschke »,Nouvelles Synergies Européennes, N°41, juillet-août 1999, p. 3. Le «nihilisme juridiqueétonnant » dont il est question ici a incontestablement défini les politiques postcoloniales des états euro-péens en Afrique. L’exemple le plus récent concerne l’intervention illé-gale et immorale de la coalition franco-américano-anglaise en Lybie (19 mars-31 octobre 2011) ayant abouti à l’assassinat de Mohamad Kadhafi. Les enquêtes du journalMédiapartont démontré que Nicolas Sarkozy a particulièrement œuvré au détournement du mandat des Nations unies pour des raisons personnelles. Une intervention militaire en Lybie devait aboutir à la disparition des traces de ses relations compromettantes avec Kadhafi, principal soutien financier de sa campagne électorale de 2007.