La crise de la chefferie traditionnelle en Afrique au sud du Sahara
168 pages
Français

La crise de la chefferie traditionnelle en Afrique au sud du Sahara

-

168 pages
Français

Description

La chefferie traditionnelle est une institution qui, volontairement ou non, étend son influence à l'espace politique et administratif. Fragilisée par le pouvoir colonial et mise sous sa coupe, elle est entrée, après les indépendances et surtout le retour à la démocratie en 1990, dans la nasse des acteurs institutionnels et non institutionnels avec des effets parfois négatifs. Sur les différents pays étudiés ici, le constat est le même : la mort lente de la chefferie traditionnelle du fait de son alliance avec le politique qui érode sa légitimité traditionnelle sur fond de vénalité des chefs eux-mêmes et de crise sécuritaire.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 08 juillet 2019
Nombre de lectures 13
EAN13 9782140126055
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

La chefferie traditionnelle est une institution qui, volontairement ou non, étend son influence à l’espace politique et administratif. Fragilisée par le pouvoir colonial et mise sous sa coupe, elle est entrée, après les indépendances et surtout le retour à la démocratie en 1990, dans la nasse des acteurs institutionnels et non institutionnels avec des effets parfois négatifs. Cette étude s’étend à un ensemble de pays : Côte d’Ivoire, Togo, Burkina Faso, Niger, Nigeria, Bénin, Tchad et Cameroun. Le constat est le même : la mort lente de la chefferie traditionnelle du fait de son alliance incestueuse avec le politique qui érode sa légitimité traditionnelle sur fond de vénalité des chefs eux-mêmes et de crise sécuritaire du fait du terrorisme et des sécessionnistes anglophones au Cameroun par exemple.
SosthèneNGAEFOUBA
LA CRISE DE LA CHEFFERIE TRADITIONNELLE EN AFRIQUE AU SUD DU SAHARA
-" $3*4& %& -" $)&''&3*& 53"%*5*0//&--& &/ "'3*26& "6 46% %6 4")"3"
6RVWKqQH 1*$ ()28%$
-" $3*4& %& -" $)&''&3*& 53"%*5*0//&--& &/ "'3*26& "6 46% %6 4")"3"


'X PrPH $XWHXU
La crise des ressources humaines et l’échec des SROLWLTXHV SXEOLTXHV DX &DPHURXQ YHUV OD construction d’une administration moderne.
'X &DPHURXQ EULWDQQLTXH j OD FULVH DQJORSKRQH
‹ /¶+DUPDWWDQ   UXH GH O¶eFROH3RO\WHFKQLTXH   3DULV
KWWSZZZOLEUDLULHKDUPDWWDQFRP
,6%1  ($1 
6200$,5( SOMMAIRE .................................................................................6 INTRODUCTION GENERALE ........................................................9
,W/dZ ϭ > ,&&Z/ dZ/d/KEE>> sEd d WEEd > K>KE/^d/KE͘ ͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘ ϭϯ I.Le principe du lignage et les autres éléments dérivés de la société précoloniale……………………………………………………͘͘͘͘…14 II. Lacapturedelachefferietraditionnellepar l’administration coloniale………………………………………………….34
,W/dZ Ϯ > WdhZ  > ,&&Z/ dZ/d/KEE>> WZ > WK>/d/Yh d >^ dhZ^ h :h WK>/d/Yh͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘ ϲϭ I.Le jeu spécifique du politique dans la vie des chefferies traditionnelles…………………………………………………………………..62 II. La balade du trône et les élites dans l’espace politico-administratif……………………………………………………………………107
,W/dZ ϯ > ,&&Z/ dZ/d/KEE>> & hy s/K>E^ ^WZd/^d^ Kh dZZKZ/^d^ ͗ >͛y/'E ΖhE ZdKhZ  > W/y d ΖhE ZdKhZ hy ^KhZ^͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘͘ ϭϮϱ I.Les violencessécessionnistesetterroristesdansles chefferies traditionnelles………………………………………………..125 II. Tentatives de réforme de la chefferie traditionnelle.141
CONCLUSION GENERALE ....................................................... 149 SOURCES ET RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES..................... 153 TABLE DES MATIERES ............................................................ 161
,1752'8&7,21 *(1(5$/( /D UpIOH[LRQ VXU OD FKHIIHULH WUDGLWLRQQHOOH UHYrW WRXMRXUV XQH VDYHXU SDUWLFXOLqUH XQ LQWpUrW JUDQGLVVDQW DX UHJDUG GHV problématiques qu’elle soulève d’une part et de la contribution des travaux consacrés à l’étude de laFKHIIHULH WUDGLWLRQQHOOH SDU des auteurs venant des horizons divers d’autre part. La chefferie WUDGLWLRQQHOOH JDUGH WRXWH VRQ LPSRUWDQFH HOOH UHVWH HW GHPHXUH XQ HVSDFH XQ OLHX GH UHQFRQWUH GHV WUDGLWLRQV DQFHVWUDOHV HW GHV YDOHXUV GH OD VRFLpWp PRGHUQHet postmoderne. Elle est au cœur RX DX FHQWUH GH OD FRQVWUXFWLRQ GH QRV VRFLpWpV GX SRLQW GH YXH anthropologique, historique et sociologique… /D FKHIIHULH WUDGLWLRQQHOOH D pWp XQH YpULWDEOH pFROH TXL devait former, façonner, enseigner l’individu en luiLQFXOTXDQW GHV YDOHXUV IRQGDPHQWDOHV GHYDQW SHUPHWWUH j FHOXLFL GH mieux s’adapter à son écosystème, de le maîtriser, de se défendre et d’être utile à sa famille et à sa communauté, car ces GHX[ HQWLWpV pWDQW GHV OHYLHUV LPSUHQDEOHV GH OD VRFLpWp WUDGLWLRQQHOOH HW QRXV OH SHQVRQV HQFRUH GDQV XQH FHUWDLQH mesure aujourd’hui. 1RWUH HQWUHSULVH LQWHOOHFWXHOOH D SRXU DPELWLRQ SULQFLSDOH d’interroger, de questionner et d’écumer les méandres de la FKHIIHULH WUDGLWLRQQHOOH (W SRXU FHOD FHWWH pWXGH QRXV D FRQGXLW dans la première articulation à faire l’état des lieux du rôle FHQWUDO GH OD FKHIIHULH WUDGLWLRQQHOOH GDQV OHV VRFLpWpV GLWHV SULPLWLYHV RX SUpFRORQLDOHV FDULFDWXUpHV LQMXVWHPHQW SDU OD doctrine sur l’anthropologie et l’histoire de l’Afrique. Durant 
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Livres Livres
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents