La Mauritanie entre le pouvoir civil et le pouvoir militaire

-

Français
250 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La Mauritanie a connu ces 50 dernières années plusieurs changements de pouvoir. Quels sont ces hommes qui ont gouverné le pays depuis 1960, date de son indépendance ? Quelle a été leur politique ? Qu'ont-ils apporté à la démocratie et au développement économique et social d'une manière générale ? Par ailleurs, quelles ont été les conséquences de la guerre du Sahara occidental qui a duré trois années, de 1975 à 1978, et qui a causé de nombreuses victimes ?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 mars 2011
Nombre de lectures 226
EAN13 9782296455610
Langue Français
Poids de l'ouvrage 58 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Mohamed Lemine Ould Meymoun
La Mauritanie entre le pouvoir civil et le pouvoir militaire
La Mauritanie entre le pouvoir civil et le pouvoir militaire
Études Africaines Collection dirigée par Denis Pryen et François Manga Akoa Dernières parutions Marc Adoux PAPE,Les conflits identitaires en « Afrique francophone», 2011. Claudine-Augée ANGOUE,L’indifférence scientifique envers La recherche en sciences sociales au Gabonde Jean Ferdinand Mbah, 2011. B. Y. DIALLO,La Guinée, un demi-siècle de politique, 1945-2008, 2011. Ousseini DIALLO,Oui, le développement est possible en Afrique, 2011. Walter Gérard AMEDZRO ST-HILAIRE, PhD,Gouvernance et politiques industrielles. Des défis aux stratégies des Télécoms d’État africains, 2011.Toavina RALAMBOMAHAY,Madagascar dans une crise interminable, 2011. Badara DIOUBATE,Bonne gouvernance et problématique de la dette en Afrique. Le cas de la Guinée, 2011. Komi DJADE,L’économie informelle en Afrique subsaharienne, 2011.Hifzi TOPUZ,Un Turc au Congo, 2010.Djakalidja COULIBALY,Agriculture et protection de l’environnement dans le Sud-Ouest de la Côte d’Ivoire, 2011. Lofti OULED BEN HAFSIA, Karima BELKACEM,L'avenir du partenariat Chine-Afrique, 2011. Ngimbi KALUMVUEZIKO,Un Pygmée congolais exposé dans un zoo américain, 2011. Essé AMOUZOU,Aide et dépendance de l’Afrique noire, 2010. Pierre N’GAKA,Le Système de protection sociale au Congo-Brazzaville, 2010. Bernard GOURMELEN et Jean-Michel Le Roux,Petits métiers pour grands services dans la ville africaine, avec la collaboration de Mamoutou Touré, 2011. Issakha NDIAYE,Guide de la passation des marchés publics au Sénégal,2010. Xavier DIJON et Marcus NDONGMO,L’Éthique du bien commun en Afrique, Regards croisés,2011.
Mohamed Lemine Ould Meymoun La Mauritanie entre le pouvoir civil et le pouvoir militaire
© L’Harmattan, 2011 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-54171-9 EAN : 9782296541719
DEDICACE Honneur, gloire au Président Moktar, Honneur, gloire aux collaborateurs du Président Moktar. Fraternité, justice à tous ceux qui sont morts ou ont souffert sur cette terre, victimes de l’injustice ou de l’arbitraire.
AVANT-PROPOS La République Islamique de Mauritanie, pays charnière et trait d’union entre l’Afrique noire et l’Afrique blanche, a été administrée sagement de 1960, date de l’indépendance, à fin 1975, date d’entrée dans la guerre du Sahara Occidental. Cette guerre a eu de multiples conséquences dont la première est le coup d’Etat militaire du colonel Moustapha Ould Mohamed Salek qui mit fin au e régime de M Motar Ould Daddah, le père de l’indépendance et le fondateur de la Ière République. Depuis, un droit de succession s’est installé dans le pays les militaires voulant coûte que coûte se succéder à la tête de l’Etat. L’arrivée du Général Mohamed Ould Abdel Aziz en août 2008 à la place du premier président civil, démocratiquement élu, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdellahi et la longue crise institutionnelle dont elle est la résultante sont l’illustration d’une part, de l’instabilité de tout pouvoir, même démocratique, issu d’un coup d’Etat militaire et d’autre part du long chemin qui reste à parcourir afin que le sous-développement cède la place au développement.
9