Les frontières dans le monde arabe

-

Français
194 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Au-delà de leur acception comme marqueurs juridiques de la souveraineté, les frontières apparaissent davantage comme des processus. Ainsi étendues aux limites des groupes politiques en lutte, elles fonctionnent comme des révélateurs de dynamiques locales, régionales ou globales. Les cas d'études rassemblés dans ce volume qui vont du Maghreb au Golfe proposent différents niveaux d'analyse, reviennent sur l'histoire des marges et reformulent une série de questions identitaires, politiques et sociales en partant des frontières.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 novembre 2016
Nombre de lectures 29
EAN13 9782140021763
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
SOus là DIREcTION DEDaniel Meier
4 Année 2016
LeS frontièreS danS Le monde arabeQuEls ENjEux DE pOuvOIRs àux MàRgEs DEs éTàTs ?
OS-N4.indb 1
DIEcTEU E Là éàcTIOn : Pierre Berthelot RéàcTEU En cHEf : David Rigoulet-Roze COOInàTEU éITOIàL : Ata Ayati
C OMITÉ DE RÉDACTION Djamchid ASSADI :Professeur, ESC Dijon Fabrice BALANCHE :Lyon II, HDR MCF, Didier CHAUDET :Visiting Fellow, IPRI ( Islamabad ) Emmanuel DUPUY :Président de l’Institut Prospective et Sécurité en Europe Thomas FLICHY DE LA NEUVILLE :Professeur à St Cyr Leyla FOULADVIND :Chercheure à l’EHESS Michel MAKINSKY :Enseignant à France Business School (Poitiers ) Emel PARLAR DAL :Professeur, Université de Marmara Sébastien WESSER :Consultant en relations internationales
C OMITÉ SCIENTIFIQUE Denis Bauchard:François GÉRÉ : Conseiler Moyen-Orient à l’IFRIPrésident de l’Institut Français d’Analyse Stratégique Marie-Christine CAUCHY-PSAUME : Mathieu GUIDÈRE : Doyen de la Faculté libre de droit, d’économie et de gestion Professeur des Universités Toulouse 2 de Paris ( FACO).KHOSROKHAVAR : Farhad Pascal CHAIGNEAU :Directeur d’études à l’EHESS Professeur des Universités Paris V Recteur Joseph MAÏLA: Dominique de COURCELLES : Professeur à l’ESSEC Directeur de recherche, CNRS Barah MIKAIL : Jean-François DAGUZAN : Directeur de Recherche, FRIDE ( Madrid )Directeur-adjoint de la Fondation pour la recherche Stéphane VALTER : stratégique MCF, Université du Havre, HDR Marwa DAOUDY : Recteur Charles ZORGBIBE : Professeur, Université de Georgetown ( USA ) Professeur émérite, Paris I Panthéon-Sorbonne Recteur Gérard-François DUMONT : Professeur des Universités, Paris IV
Direction de Publication :ATA AYATI ET XAVIER PRYEN
13/10/2016 09:33:33
OS-N4.indb 2
a présene pubcaon rée du cooque qu s’es enu à a Mare de Pars en ocobre  a éé rendu possbe par e souen inancer du Cerce des Cerceurs sur e Moyen-Oren (CCMO) ans que ceu du aboraore PACTE (UMR ) à Grenobe.
© ’Harmaan,  -, rue de ’Écoe Poyecnque ;   Pars p://www.armaan.fr dfuson.armaan@wanadoo.r ïSBN : ---- EAN : 
13/10/2016 09:33:34
OS-N4.indb 3
Éditorial Orients stratégiques PourquoiORIENTSSTRATÉGIQUES?
« ’Oren » au sens arge, demeure pus que jamas « compqué » e dIcemen appréendabe « aec des dées smpes » seon a céèbre ormue, mas peu-êre mons onan qu’ n’y para par es enjeuX que souèen ses acuees conusons. Au coeur des enjeuX nucéares conemporans, des guerres asymérques, épcenre d’un djadsme désormas nernaonasé, abran es prncpaes es sanes du monde, son mporance économque n’es pus à démonrer pusque Proce e Moyen-Oren, par eXempe, abren une par noabe des ressources don nore panèe a mpéraemen beson e c’es édemmen ce qu conère à cee zone, pour e mons nsabe, une dmenson sraégque qu s’mpose à ous, « noens oens ». Mas de que « Oren » es- somme oue queson dès ors que se proie e « po » souaé par es Éas-Uns ers ’EXrême-Oren e ’Ase-e Pacique, noueau cenre de ’économe-monde à ’aube du xxî sèce ? C’es donc ben d’« Orens » mupes e poymorpes don  audra parer ain d’êre en mesure de proposer une approce renoueée de a queson à raers un prsme sraégque aIrmé e reendqué.
13/10/2016 09:33:34
OS-N4.indb4
13/10/2016 09:33:34
OS-N4.indb 5
Sommaire
Dossier dirigé par Daniel Meier
DANIELMEIER Présentation7  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PIERREBERTHELOT L’enjeu hydrique dans la délimitation de la frontière nord de la Palestine mandataire13  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . DANIELMEIER Entre pouvoirs et altérité, la région frontalière du Sud-Liban31  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . DAVIDRIGOULET-ROZE La frontière saoudo-yéménite, une conflictualité renouvelée47  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . RICHARDSCHOFIELD International boundary disputes in the northern Gulf: taking us back to 197561  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . JORDITEJEL De l’usage des frontières : le cas kurde dans le Nord syrien77  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ALIBENSÂAD Crise de l’État, territorialités et fragmentations politiques en Libye89  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . SAMIBENFGUIRA-TAHERDHIFALLAH La ville frontalière de Ben Gardane (tunisie) : contraintes internes et defis externes dans le cadre des révolutions tunisienne et libyenne105  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . DIMAALSAJDEYA Les conséquences socio-économiques de la construction du mur israélien en territoires palestiniens121  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
5
13/10/2016 09:33:34
016 4 -2
6
OS-N4.indb 6
CLÉMENCELEHEC Des graffitis pour franchir les limites de l’espace israélo-palestinien135  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ATAAYATI Le différend anglo-saoudienà propos de l’oasis de Buraïmi147  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Comptes-rendus d’ouvrages175  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . t 3&/"6%(*3 "3%Le Monde en guerre : 50 clefs pour le comprendre, Paris, Carnets Nord/Editions Montparnasse, 2016. Par-RD R AVID IGOULET OZE tHAMÈDFOUL ADVIND,La Perse à travers lacamera obscura occidentaleyush. Préface de Dar Shayegan. L’Harmattan, 2016, 208p.  ParJEAN-FRANÇOISBOUTHORS tAT A AY A T It e MO H S E N MO T T A G H I,F a r h a d Khosrokhavar : un sociologue, une Révolution, l’histoire tourmentée de l’Iran, 2015, L’Harmattan, 316p. ParLEYLAFOULADVIND Comptes-rendus de périodiques183  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . tQUESTIONS INTERNATIONALES,«Le réveil des frontières», mai-août 2016.  ParMANON-NOURTANNOUS
13/10/2016 09:33:34
OS-N4.indb 7
La frontière comme analyseur
Présentation
Depus queques années déjà, au Moyen-Oren, es quesons de ron-ères se son emen rappeées à nous au u d’une acuaé bruae ae d’eXodes e de soufrances e nscran des processus de déques-cence éaque dans a durée. e a ronaer appara dans oue son épasseur socae, poque e géograpque an es enjeuX qu’ arcue son nombreuX dès ors que ’on pense auX « mouemens jadses », à a « soueraneé en pér » des Eas en ae, auX « réugés du caos syren » ou auX « régmes auorares » qu érgen de nouees barrères ronaères.E depus , ’apparon de ’organsaon de ’Éa sa-mque (OEï) mpose bruaemen son mpérum à cea sur deuX Eas, a Syre e ’ïrak, en caman au e or a in d’un ordre mpérase, ceu des accords aujourd’u cenenares de « Sykes-Pco » (). Comme e monre ben ’ourage de James Barr , es accords sgnés enre Mark Sykes e Franços-Georges Pco, respecemen conseer dpomaque auprès du Premer mnsre brannque e dpomae auX Afares érangères rançases, saen à déinr des zones d’nluence e/ou d’admnsraon drece pour cacune des pussances sur es décombres de ’Empre ooman aors auX prses aec a réoe arabe. Cee enene enre pussances marqua du sceau de a rason un décou-page efecué par deers e Cér Hussen, garden des euX Sans de a Mecque e Médne auque a Grande-Breagne aa proms a créaon d’un grand royaume arabe une os ’Empre ooman qudé grâce au souen de ses roupes. À a in de a premère Guerre mondae aors que ’Empre ooman s’efondra, a ogque sao-naonae s’mposa progres-semen, noammen grâce auX mandas que a SDN conia à a France e à a Grande-Breagne, pour asseor eur soueraneé sur eurs zones d’nluence respeces. Or e processus d’éabssemen des Eas, que ’on pare des ronères de a Syre, du ban, de ’ïrak, de a Transjordane ou de a Paesne, prs un emps pus ou mons ong e connu des araons paros mporanes par rappor auX racés de Sykes-Pco. Dès ors, comme e rappea Perre-Jean uzard dans son umneuX ourage , ’OEï ndusa assez argemen en erreur ses audeurs ors de sa
1
2
James Barr,A Line in the Sand. Britain, France and the Struggle that Shaped the Middle East, London, Simon & Shuster, 2011. Pierre-Jean Luizard,Le Piège Daech. L’État islamique ou le retour de l’His-toire, Paris, La Découverte, 2015.
7
13/10/2016 09:33:34
desrucon rès médaque de a ronère syro-rakenne à Yaaroubya : cee ronère n’éa pas e ru de ’mposon de Sykes-Pco mas éa ssue du raacemen de a pronce de Mossou à ’ïrak par une opéraon mare brannque (au grand dam des Franças auXques es accords Sykes-Pco aaen pouran arbué cee régon) après a découere d’ydrocarbures dans e sous so de cee régon. En oure e message de ’OEï éa auan à usage régona qu’nernaona :  enen-da égmer ’enreprse du « caa » en déégman es gouernans arabes qu n’aaen a que raier ces ronères « coonaes » e redess-na de nouees gnes de rons en en appean auX masses musumanes sunnes à ’écee gobae conre es Éas « mpérases ». Quo qu’ en so, ’eXsence même de cee organsaon jadse à cea sur deuX Éas émogne d’un processus d’efondremen de a soueraneé errorae en Syre e en ïrak, déjà acé depus ’auono-msaon du « quas-éa » du Gouernemen régona du Kurdsan au nord es de ’ïrak, e en Syre depus e débu de a réouon, au prn-emps , qu a u des régons enères écapper progressemen au conrôe du régme baasse. e « prnemps arabe » n’es pas e seu eceur de ces ragmenaons comme on e o au Yémen aec es cages ocauX (nord/sud) e regeuX aec e mouemen ouse, d’obédence ce (zadse), combau maremen par ’Arabe Saoude. E a cue de Muammar Kadai en bye a déoé ’nacèemen d’un proces-sus endogène de consrucon de ’Éa-naon byen, mean à jour es raés ocaes e rbaes pour e pus grand proi des mces. Ce ordre para-éaque prédaeur qu ne soufre pas a concurrence sur e errore qu’ domne s’es ans répandu au pon de ransormer cerans Éas en aceurs mcens comme es aures ou parcper auSae buîdîng. Or, dans e cas raken, « e sysème éendu du paronage qu accompagne e souen ’négraon (d’aceurs nddues) dans es mces rempace jusqu’à un ceran pon es srucures ormees de sécuré e, prenan a pace de ’Éa absen, remp es oncons socaes de pouroyeur d’em-pos e d’accès auX serces socauX » . C’es dre s ’anayse des ronères ne peu pus se conener de reser e regard ré sur es démaons nernaonaes mas do arcuer ces nsuons auX muaons néreures. es ronères apparassen ans n° 4-2016 comme des enés beaucoup pus compeXes que de smpes marqueurs
8
OS-N4.indb 8
3
4
5
Denise Natali,The Kurdish Quasi State. Development and Dependency in Post-Gulf War Iraq, New York, Syracuse University Press, 2010. Cf. George Corm, « Liban : hégémonie milicienne et problème du rétablis-sement de l’État »,Maghreb-Machrek, nº 131, 1991, pp. 13-25. NORIA, « Iraq from the ground. Two years after the fall of Mosul », disponible à l’adresse : http://www.noria-research.com/iraq-after-fall-mosul/ (Consulté le 19 juillet 2016).
13/10/2016 09:33:34
OS-N4.indb 9
jurdques de a soueraneé. Éendues auX mes des groupes po-ques en ue, ees apparassen daanage comme des rééaeurs de dynamques ocaes, régonaes ou gobaes. Ans, de a gne on passe au processus, du néare sao-naona on passe à a ronère mobe , lucuane. ’efacemen ou a mupcaon des ronères émognen de nouees aégeances nra ou supra-éaques mas surou crsasen un paradoXe, ceu d’êre à a os « un pon de iXaon nsuonne des denés poques e e pon où ces mêmes denés redeennen nceranes » . a perspece anayque par a ronère es donc une pore ouere ers une concepuasaon pus audaceuse pour a régon Moyen-Oren où es noons de mse en ronères (borderîng) ou régon ronaère (borderand) prennen un sens opéraore qu dépasse de on a pure ecure géograpque. C’es à parr de cee son que cee rason d’Orîens Sraégîquesenend reenr sur ce obje poymorpe qu’es a ronère en posan d’em-bée qu’ s’ag à d’une arcuaon enre denés (socaes, poques, communauares, rbaes, ec.) e espaces. Perre Bereo oure ans e oume aec un eXe oué sur ’enjeu ydrque comme éémen cé de a démaon des ronères de a Paesne mandaare. ï rese aors non seuemen es négocaons e racaons enre grandes pussances e es Sonses mas me égaemen en aan es cacus e nérês auan que es croyances e représenaons de ces aceurs. Ce asan,  monre de açon conancane que a ronère es aan ou un processus (borderîng) qu conna des lucuaons mas qu dépend donc des magnares à ’œure parm es aceurs nluens. Dane Meer poursu sur cee dée de ron-ère comme processus à raers ’éude de a rajecore sorque du Sud ban comme espace de conronaon depus a in des années soXane. De ’époque de a réssance paesnenne à cee du Hezboa,  me en aan ’mbrcaon des dmensons poques e denares comme consubsanees à cee de ronère. C’es égaemen cee arcuaon enre enjeuX poque e aceurs denares qu srucure e propos de Dad Rgoue-Roze qu se pence u sur a ronère saoudo-yéméne. Ben qu’ s’agsse à d’un cas assez rare de non-ngérence coonae dans ’émergence de cee ronère, ee n’en recèe pas mons un or poene begène en rason même de ’nsabé des ros pronces saoudennes du Sud-oues anneXées par Ryad en . es boueersemens régonauX (efondremen du pouor yéméne, menace jadse) ennen aors
6
7
Anne-Laure Amilhat-Szary,Qu’est-ce qu’une frontière aujourd’hui ?, Paris, PUF, 2015. Étienne Balibar, « qu’est-ce qu’une frontière ? »,inE. Balibar (dir.)La crainte des masses. Politique et philosophie avant et après Marx, Paris, Galilée, 1996, pp. 371-380.
D. Meier : Présentation
9
13/10/2016 09:33:34