Les gouvernements du Tchad

-

Livres
312 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce livre, en plus de la nomenclature des différents gouvernements tchadiens, présente une vue d'ensemble de l'évolution politique du Tchad depuis 1957 jusqu'à nos jours, à travers les différents régimes qui se sont succédé, les hommes qui les ont animés et les événements qui les ont marqués. Derrière tout cela se cache la question cruciale du pouvoir - de son contrôle ou de son partage - qui est la vraie cause des déchirements tragiques qui ont jalonné l'histoire récente de ce pays.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juin 2011
Nombre de visites sur la page 140
EAN13 9782296813724
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
LES GOUVERNEMENTS DU TCHAD
Arnaud DINGAMMADJI DEPARSAMBA
LES GOUVERNEMENTS DU TCHAD
De Gabriel Lisette à Idriss Déby Itno
(1957 - 2010)
Préface de Hourmadji Moussa Doumngor
Du même auteur Aux Éditions L’Harmattan Ngarta Tombalbaye : parcours et rôle dans la vie politique du Tchad, 1959-1975historique, 2007, Etude Aux Éditions Al Mouna Cahiers d’Histoire11, « Le peuple daye et la tragédie oubliée de n° Bouna de 1929 » septembre-octobre 2007 De nombreux articles sur l’histoire du Tchad dans les revuesCarrefouret Cahiers d’Histoire, 2004-2008 Aux Éditions Sao Sur les ruines du Tchad. Lol Mahamat Choua. 120 jours à la tête d’un Etat néant,Étude historique, 2009 L’or noir du Tchad : une histoire mouvementée (1952-2003),2010 Centre Culturel Al Mouna © L’Harmattan, 2011 BP 456 N’Djaména – Tchad 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Tel. 00 235 66 52 34 02 Paris centrealmouna@yahoo.fr http://www.librairieharmattan.com  diffusion.harmattan@wanadoo.fr  harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 2-915815-07-8 ISBN : 978-2-296-55382-8 EAN: 9782915815078 EAN : 9782296553828
PREFACE
Cet ouvrage vient à point nommé pour nourrir le récurrent débat à la base des crises qui secouent le Tchad depuis son entrée dans le concert des Nations en tant qu’Etat souverain. A la base de la contestation des cadres ressortissants du Nord, de culture arabo-musulmane, était la sous-représentation des gens du Nord dans les premiers gouvernements lesquels auraient été dominés par des politiciens originaires des régions méridionales, à majorité animiste et /ou chrétienne. L’analyse faite dans ce livre, chiffres à l’appui, peut donner raison aux uns et aux autres. Elle illustre aussi l’ambition d'individus assoiffés de pouvoir qui, prétextant de la géopolitique, se sont emparés de l’Etat et ont fait pire que leurs prédécesseurs. La comparaison entre les gouvernements, dirigés successivement par les présidents sudistes dès l’indépendance et nordistes du Frolinat, se passe de commentaires quant à la représentation ou à la représentativité régionale dans les différents gouvernements.
Les Gouvernements du Tchad : de Gabriel Lisette à Idriss Déby Itno (1957-2010)une source inépuisable de réflexion sur notre histoire est politique. C’est une base de données pour qui veut élaborer un projet de société pour un Tchad nouveau. Le pays n’a pratiquement pas connu de paix pendant la période considérée. On retiendra de ce répertoire que, collectivement, tous les gouvernements se sont succédés sont responsables du sang qui a coulé, des divisions qui se sont incrustées dans notre subconscient et du retard pris par le pays pour son développement économique et social. Il faut en tirer des leçons pour trouver la voie du salut. Aujourd’hui encore, quand un gouvernement se forme, la plupart des citoyens ne se posent pas de questions sur son programme politique ou sur la compétence et l’intégrité de ses membres. Chaque région, chaque clan, chaque communauté fait plutôt le compte des siens pour le comparer à celui des autres composantes nationales. Il en découle un réflexe de recours systématique aux armes pour les uns, un aveu d’impuissance et de repli sur soi pour d’autres; toutes attitudes préjudiciables à l’émergence d’une véritable nation, au renforcement de l’Etat et à l’unité du peuple tchadien.
7
Les Tchadiens parviendront-ils un jour à voir en un membre du gouvernement un dirigeant national plutôt que le représentant d’une tribu invitée au partage du gâteau national? S’ils n’y parviennent pas, ce sera le retour au modèle libanais de fixation des parts de pouvoir entre les différentes communautés nationales. Cette règle s’imposera si on veut arrêter définitivement l’esprit permanent de conflit au sujet de la représentation gouvernementale.
Après ses trois livres sur le premier Président, Ngarta Tombalbaye , sur l’éphémère Président de Transition, Lol Mahamat Choua et sur l’histoire de la recherche pétrolière au Tchad, Arnaud Dingammadji fait œuvre utile en rafraîchissant notre mémoire parLes Gouvernements du Tchad : de Gabriel Lisette à Idrisss Déby Itno (1957-2010). C’est un jeune qui s’empare de la sagesse pour éclairer sur l’avenir du Tchad. Qu’il en soit tout simplement félicité au nom de tous ceux dont ses livres auront éclairé la lanterne sur un Tchad nouveau, guéri des affres du passé et qui se sera définitivement réconcilié avec lui-même.
8
HOURMADJI MOUSSA DOUMNGOR Ancien ministre, auteur tchadien
« Si le Tchad mérite d’être mieux connu à l’étranger, il revient aux Tchadiens- et tout particulièrement aux jeunes Tchadiens- de fournir les efforts nécessaires pour faire connaître ses mérites réels. C’est ainsi que les Nations acquièrent leur lustre et leur éclat. Personne au monde ne pourra durablement s’attacher à notre pays si nous, ses propres fils, sommes les derniers à reconnaître et à apprécier sa beauté et sa richesse. »
Maurice Adoum Helbongo, Introduction àHistoire et légendes du Tchad, Fort-Lamy, 1961, p.5.