Les institutions provinciales face au défi du développement de la RDC
330 pages
Français

Les institutions provinciales face au défi du développement de la RDC

-

Description

Ce livre rend compte de l'effectivité du fonctionnement des institutions provinciales issues de la Constitution du 16 février 2006 en République démocratique du Congo et des résultats engrangés par leur mise en oeuvre. L'auteur part de l'histoire des institutions provinciales depuis l'indépendance, à travers les diverses constitutions du Congo-Kinshasa. Il explique les conditions sociohistoriques qui ont influencé la production de ses constitutions et leurs répercussions sur la marche des entités provinciales.Il propose des mesures correctionnelles portant sur les textes, l'organisation et les hommes.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 24 octobre 2018
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140103650
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

face au déi du développement de la RDC
EMMANUELRAMAZANISHADARYMULANDA
Les înstîtutîons provîncîales face au déi du développement de la RDC
Préface de Faustin Mulambu Mvuluya Postface de Jean Kambayi Bwatshia
face au déi du développement de la RDC
LES INSTITUTIONS PROVINCIALES
FACE AU DÉFI DU DÉVELOPPEMENT
DE LA RDC
Emmanuel Ramazani Shadary Mu Landa
LES INSTITUTIONS PROVINCIALES FACE AU DÉFI DU DÉVELOPPEMENT DE LA RDC
Préface de Faustin Mulambu Mvuluya
Postface de Jean Kambayi Bwatshia
© L’Harmattan, 2018 5-7, rue de l’École-Polytechnique ‒ 75005 Paris
www.editions-harmattan.fr
ISBN : 978-2-343-15807-5 EAN : 9782343158075
5-7, rue de l’École-Polytechnique ‒ 75005 Paris
DÉDICACE
À ma très chère épouse, Wivine PAIPO NGWELI et à tous mes enfants : Nancy, Collette, Paul, Charly, Baudouin, Ernest, Modeste et Exaucé. À tous mes compatriotes.
REMERCIEMENTS
Cet ouvrage a été rédigé dans le cadre du mémoire pour l’obtention du diplôme d’Études Supérieures en Sciences Politiques et Administratives. Nous ne pouvons nous passer d’un agréable devoir, celui d’exprimer de tout cœur nos vifs remerciements à tous ceux dont le concours nous a été précieux pour la réalisation de ce travail scientique. Nous exprimons d’abord notre reconnaissance à l’Éternel, notre Dieu Suprême, qui ne cesse de nous gratier de sa présence et qui nous a toujours assistés pendant les moments d’allégresse et d’infortune. C’est lui qui nous a donné la force spirituelle et physique nécessaire pour mener à terme cette étude. Nous tenons à témoigner notre profonde gratitude au professeur Faustin MULAMBU MVULUYA qui a bien voulu accepter la direction de cette dissertation. Il nous a prodigué des conseils avec des avis éclairés et des remarques très pertinentes. Son expérience sur la question examinée nous a été d’un secours précieux et nous avons admiré ses compétences scienti-ques étendues, ses qualités humaines, sa grande disponibilité, sa ténacité et sa rigueur dans la recherche scientique. Grande est aussi notre reconnaissance à l’égard des professeurs André BOLA NTOTELE et Célestin MUSAO KALOMBO (Chef de département des SPA) qui ont accepté de codiriger ce travail et qui, par leurs observa-tions pertinentes et fort remarquables, ont eu le mérite de nous accompa-gner jusqu’à l’achèvement de ce travail. Leurs critiques et suggestions ont apporté à la présente étude, une immense amélioration et nous a permis de rectier des aspects importants de la dissertation. Nous éprouvons également une grande gratitude envers tous les professeurs et chefs de travaux du Département des Sciences Politiques et Administratives de l’Université de Kinshasa pour leur encadrement durant nos études de troisième cycle. Il s’agit plus particulièrement des Professeurs MUKOKA N’SENDA François, ABEMBA BULAIMU Jean, EPEE GAMBWA et NSAMAN O LUTU. Nous adressons également nos sincères remerciements à tous les professeurs, amis et connaissances qui ne se sont jamais lassés de nous
9