Les trajectoires de l'Etat au Mali

-

Livres
578 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Héritiers de grands empires soudanais, le Mali était présenté comme un exemple réussi de transition démocratique. Après quelques alertes tenant à la nature profonde de l'Etat et à ses faiblesses intrinsèques, c'est ensuite l'installation de groupes armés dans le Nord du pays qui a accéléré le renversement du régime et la partition du pays. Cet ouvrage se place dans la perspective du temps long pour nous permettre une compréhension approfondie.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 janvier 2016
Nombre de lectures 37
EAN13 9782336401256
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
QRXYHDX[ Gp¿V FRPPH UpFHPPHQW VXLWH DX UHQYHUVHPHQW GX UpJLPH
Etudes africaines
Série Politique
VIrgInIe Baudais
LES TRAJECTOIRES DE L’ÉTAT AU MALI
Les trajectoires de l’État au Mali
Collection « Études africaines » dirigée par Denis Pryen et son équipe
Forte de plus de mille titres publiés à ce jour, la collection « Études africaines » fait peau neuve. Elle présentera toujours les essais généraux qui ont fait son succès, mais se déclinera désormais également par séries thématiques : droit, économie, politique, sociologie, etc.
Dernières parutions
BAUDAIS (Virginie),Les trajectoires de l’État au Mali, 2015 NDZANA BILOA (Alain Symphorien),La fiscalité, levier pour l’émergence des pays africains de la zone franc. Le cas du Cameroun, 2015. MAMA DEBOUROU (Djibril),La résistance des Baatombu face à la pénétration française dans le Haut-Dahomey (1895-1915), Saka Yerima ou l’injuste oubli, 2015. EKANZA (Simon-Pierre),L’historien dans la cité, 2015. GODEFROY (Christine),Éthique musulmane et développement. Territoire et pouvoir religieux au Sénégal, 2015. TAMBWA N. NKULU K., GHOANYS K., MWANACHILONGWE K., MPYANA K., BUKASA K.,Le développement du Katanga méridional, 2015. FODOUOP (Kengne) (dir.),Le Cameroun. Jardin sacré de la débrouillardise, 2015. DJILA KOUAYI KEMAJOU (Rose),Le droit pénal des affaires au Cameroun, 2015. ATTISSO (Fulbert Sassou),Le mal togolais. Quelle solution ?, 2015. PUEPI (Bernard),Les gouvernances foncières et leur impact sur le processus de développement, 2015. OLOMBI (Jean-Claude),: leçons de l’intervention de l’ONU enGuerre et paix République Démocratique du Congo, 2015 MOSSOA (Lambert),Où va la Centrafrique? 2015 AMBOULOU (Hygin Didace),La déjudiciarisation et les procédures non contentieuses en Afrique, 2015.BOUOPDA (Pierre Kamé),L’indépendance du Cameroun, Gloire et naufrages politiques de l’UPC, 2015.
Virginie Baudais Les trajectoires de l’État au Mali
Réalisation graphique Sandrine Duvillier
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08020-8 EAN : 9782343080208
préface
La question de l’État en Afrique est un sujet récurrent de la science politique. Il s’agit d’une thématique qui alimente toujours les interrogations les plus audacieuses et des recherches fort intéressantes. Et on peut se réjouir des nou-veaux travaux qu’il suscite sur la base de terrains jusque là peu investigués par les chercheurs en sciences sociales.
Le livre de Virginie Baudais s’inscrit dans cette dynamique de recherche. En effet, de prime abord, en traitant de l’État au Mali, il peut paraître comme portant un sujet d’actualité brûlante sur le continent africain, secoué comme on le sait par des crises multiformes. Pourtant les ambitions de ce livre sont bien plus profondes puisqu’il nous introduit à une prise en charge plus com-plexe de l’étude de l’État à travers ses trajectoires multiples et imbriquées. Il privilégie une approche sur la longue durée, allant de la période précolo-niale dans ses différentes congurations et ses diversités, à la période colo-niale qui marque véritablement le début de l’institutionnalisation du pouvoir d’État tel qu’il essaie de l’enraciner dans les sociétés maliennes. Nous sommes par conséquent loin d’être en présence d’un processus achevé et irréversible. À cet égard, l’histoire récente du continent est riche d’enseignements sur les incertitudes qui continuent de planer sur les processus d’étatisation qui se sont progressivement mis en place au l de la colonisation et de la décolonisation. Le travail dont ce livre est issu découle d’un parcours universitaire solide qui a conduit l’auteur à produire une thèse de doctorat sur l’État en Afrique à partir des exemples du Mali et du Niger. Elle connaît ces deux pays qu’elle a côtoyés au cours de ses recherches de terrain et nombreuses missions qu’elle y a effectuées dans le cadre de l’Organisation des Nations Unies.
7
lestrajectoiresdelétataumali
Ses travaux lui permettent de déboucher sur une véritable sociologie histo-rique de l’État en Afrique qu’elle met bien évidence à travers le cas malien exposé dans son livre. Nous avons donc affaire ici à un travail de recherche fouillé et bien documenté qui permet de mieux contextualiser la crise malienne en y apportant des éclairages politiques et socio-historiques sur ses antécé-dents et ses substrats en dressant avec précision et rigueur sa toile de fond.
À vrai dire, la découverte de cette histoire au moment où l’auteur rédigeait sa thèse ne préjugeait en rien qu’une crise, de nature à remettre en cause l’inté-grité de l’État malien, couvait sur ce vaste territoire. Il est vrai que les rébel-lions des années 90 dans ce pays et le retour des combattants de Libye, après la chute de Kadha, pouvait le présager. Mais, l’État malien était partout reconnu comme un exemple de bonne gouvernance et de transition démocra-tique « réussie », à même de gérer les situations politiques les plus complexes. Virginie Baudais n’emboîte pas le pas à ces analyses. Ses recherches montrent plutôt que sur la durée, l’État malien s’est construit progressivement en pre-nant forme dans des congurations variées, qui se sédimentent jusqu’à lui donner sa forme actuelle. Il s’est doté d’institutions politiques qui ont fonc-tionné et se sont construites au l de l’histoire du jeune État. Dans ce che-minement, rien ne pouvait laissé imaginer qu’un coup fatal lui serait porté avec un succès relatif et qui mettrait à jour le délabrement de son armée, la faiblesse et parfois même l’inexistence de son administration territoriale sur des vastes pans du pays.
De façon plus générale, on a constaté un réel décit par l’État malien du monopole de la violence sur son territoire. En effet, l’État malien a perdu le monopole de la violence sur la partie Nord de son territoire si tant est qu’il l’ait vraiment eu un jour. Et nous voilà bien au cœur de la problématique de l’État et des dynamiques de sa construction marquée, à cette étape précise, par la prévalence des forces politiques centripètes et l’intrusion des forces exogènes qui ont trouvé un territoire affaibli sur lequel elles peuvent s’établir de façon durable et asseoir de nouveaux monopoles étatiques. On se rend alors compte que ces forces externes, en partie responsables de cet effondre-ment, ont su proter de la faiblesse des structures politiques, économiques et sociales de l’État malien alors que, paradoxalement, le « modèle malien » restait ofciellement une référence sur cette partie du continent.
8
préface
Il est intéressant de noter que dans les trajectoires de l’État au Mali, la crise récente n’a ni remis en cause les institutions politiques, ni leur équilibre. L’en-jeu a été de faire fonctionner ces institutions, de les réanimer dans un contexte où elles ont été fragilisées par le comportement des acteurs politiques. De ce fait, la réalité étatique s’impose aux acteurs et aux populations, les institu-tions dégageant une force propre, intimement liée au processus d’institution-nalisation, que l’action des acteurs peut fragiliser ou renforcer, nous plaçant ainsi au cœur des contraintes, internes et externes, du processus de construc-tion de l’État. Finalement, la situation malienne nous replonge au cœur de l’État dans sa genèse. Comment rendre effective une souveraineté territoriale proclamée ? Et comment la conforter sur la durée ? Tels nous paraissent être les dés auxquels le Mali est confronté depuis la chute du Président Toumani Touré.
Le Livre de Virginie Baudais offre les bases solides pour de telles réexions et pour orienter l’action des nouveaux dirigeants dans leur quête et dans leurs actions pour la reconstruction d’un État qui a fortement ressenti les soubresauts d’une crise dont il ne faut pas oublier la dimension régionale et dont l’épilogue se fait attendre en dépit des engagements multiformes qu’on observe sur ce territoire.
Mahaman Tidjani Alou Professeur de science politiQue, Université Abdou Moumouni de Niamey, Chercheur au LASDEL.
9