Qui sont les terroristes ?
76 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Qui sont les terroristes ?

-

76 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Il n'y a pas un terrorisme, mais des terrorismes. Certains sont le fait des États, d'autres de groupuscules politiques, révolutionnaires ou nationalistes, d'autres enfin de groupes de "fanatiques", religieux notamment. Avec le 11 septembre 2001, le XXIesiècle s'annonce comme le siècle des terrorismes. Face à ce phénomène, l'auteur propose un décryptage nécessaire pour vaincre ces politiques du pire.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 avril 2010
Nombre de lectures 13
EAN13 9782748509687
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Philippe Godard
Qui sont les terroristes ?
Déclarations et documents inédits
Collection Les documents Syros Dirigée par Philippe Godard
Conception graphique : Pépito Lopez, assisté de Colin Phu Couverture illustrée par Killoffer © Syros, 2009
Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse
« Cette œuvre est protégée par le droit d’auteur et strictement réservée à l’usage privé du client. Toute reproduction ou diffusion au profit de tiers, à titre gratuit ou onéreux, de tout ou partie de cette œuvre, est strictement interdite et constitue une contrefaçon prévue par les articles L 335-2 et suivants du Code de la Propriété Intellectuelle. L’éditeur se réserve le droit de poursuivre toute atteinte à ses droits de propriété intellectuelle devant les juridictions civiles ou pénales. »
EAN : 978-2-74-850968-7
Sommaire
Couverture
Sommaire
Bienvenue dans le siècle du terrorisme !
Chapitre 1 - La naissance du terrorisme moderne : la Révolution française et la Terreur (1793-1794)
Chapitre 2 - Amérique Latine : terrorisme d’État et lutte armée révolutionnaire (1970-2000)
L’exemple des Tupamaros uruguayens
Guerre de basse intensité et doctrine de sécurité nationale
Le cas du Guatemala
Des dictatures à la démocratie
Chapitre 3 - Terrorisme et libération nationale (depuis 1945)
Le terrorisme est-il justifiable politiquement ?
La lutte des Palestiniens pour leur libération
Chapitre 4 - Les démocraties face au terrorisme
De la propagande par le fait à la lutte armée
Le choix de l’illégalité
La démocratie malade de l’antiterrorisme
« Guérilla urbaine » ou terrorisme ?
La fascination du « militaire »
Chapitre 5 - Terrorismes et fondamentalismes (depuis les années 1990)
L’échec de la guerre contre le terrorisme
Le rôle ambigu des médias
Chapitre 6 - Quelques opinions à propos du terrorisme
Reste-t-il une autre voie de révolte que le terrorisme ?
Documents, bibliographie et filmographie
Document original
Livres
Revues
Films
Sites Internet
Bienvenue dans le siècle du terrorisme !
La civilisation com m ence par une m agnifique m atéria lisation du projet hum ain ; elle s’achève par un m atérialism e dénué de tout pro jet. Un triom phe vain, qui révolte m êm e le m oi qui l’a c réé. Lewis M um ford, Les transform ations de l’hom m e, 1956.
La seule voie pour lim iter – il serait naïf de dire « éradiquer » – le terrorism e est de regarder le m onstre dans le m iroir. Nous som m es à la croisée des chem ins. L’un des pann eaux indique « Justice », l’autre « Guerre civile ». Il n’y a pas de troisièm e panneau, et il n’est pas possible de revenir en arrière. Choisissez. Arundhati Roy, « The m onster in the m irror », Outlook, 15 décem bre 2008.
Quand on évoque le terrorism e, la cause sem ble ente ndue : les terroristes sont coupables, archicoupabl es. Tous les « terroristes » ? Durant l’Occupation, alors que la Gestapo allem ande fait régner la terreur en France, les résistants s ont accusés d’être des « terroristes » par les organes de propagande n azis et par le gouvernem ent du m aréchal Pétain, alo rs qu’eux seuls représentent la France en lutte contre la barbarie nationale-socialiste. L’accusation de « terrorism e » a donc un sens en fonction du point de vue que l’on adopte. Un gouver nem ent illégitim e, voire « terroriste », peut bien accuser ses ennem is d’être des « terroristes », cela ne prouve rien. Le seul vrai terroriste est-il alors celui qui com b at un pouvoir légitim e, notam m ent dém ocratique, ave c les arm es de la terreur, ou alors celui qui se m aintient au pouvoir en exerçant la terreur ? La réalité est plus com pl exe, et le but de cet ouvrage est de donner quelques m oyens de se forger une opinion qui puisse échapper le plus possible au x m anipulations, tant de la part des terroristes que des États, des m édia s ou encore des adeptes de la « théorie du com plot » qui voient partout la m anipulation des lobbies. Si nous rem ontons à l’ère de la dém ocratie m oderne, née en 1789 avec la Révolution française, nous con statons que le terrorism e est m is en œuvre par les plus farouches partisans de la dém ocratie et de la République ! C’ est en effet au nom de la dém ocratie que les révolutionnaires de 1793 instaur ent le prem ier systèm e terroriste de l’époque m oder ne, dont les fondem ents théoriques sont largem ent copiés par la suite. À partir de ce m om ent fondateur, le terroris m e se diversifie. Le terrorism e d’État ensanglante l’Am érique latine dur ant des décennies, et l’on peut considérer que son spectre n’est toujours pas annihilé. Le terrorism e est l’une des arm es qu’ utilisent les nationalistes de nom breuses régions d u « tiers-m onde », sur la route de leur libération nationale. Les dém ocraties les plus développées elles-m êm es ne sont pas à l’a bri de form es diverses de terrorism e ; ce sont sans doute celles-là qui po sent les problèm es politiques les plus com plexes, c ar les m ilitants qui veulent développer des actions de lutte arm ée dériv ent parfois vers des actions de type terroriste. En fin, le terrorism e « fondam entaliste », tel que pratiqué par les islam istes de la nébuleuse Al-Qaïda, est le dernier-né d e cette longue généalogie. Le 11 septem bre 2001, l’attentat spectaculaire cont re les deux tours du World Trade Center, à New York , m ontre qu’un phénom ène m arginal sur le plan des forces politique s représentées (le groupe d’Oussam a Ben Laden n’est pas significatif en term es politiques à l’échelle m ondiale) et encore p lus m arginal par le petit nom bre de m oyens hum ains engagés (le détournem ent des avions est accom pli par une poigné e d’individus) peut servir de déclencheur à une int ense cam pagne de propagande d’envergure planétaire. Celle-ci aboutit en quelques sem aines à faire croire à la nécessité d’une guerre globale contre le terrorism e. Le côté spectaculaire de l’ac tion y est pour beaucoup, m ais il ne peut à lui seu l expliquer l’am pleur de la réponse, ni les m anipulations de l’opinion qui se p roduisent après l’attentat. Ainsi, les États-Unis a ttaquent l’Irak, censé être le centre m ondial du terrorism e, parce que ce pays pos séderait des arm es de destruction m assive, m ais le président am éricain George W. Bush (2000-2008) et le Prem ier m inistre b ritannique Tony Blair (1997-2007) avouent publiquem ent, après coup, qu’ils savaient que l’Irak ne détenait pas de telle s arm es. C’est d’ailleurs la conclusion à laquelle est parvenue la com m ission d’enquête dépêchée en Irak m êm e par les Nations uni es en 2002 et dirigée par Hans Blix, avant le décle nchem ent de l’offensive « antiterroriste ».
Pour com prendre le terrorism e, il est indispensable de dém asquer la propagande, d’où qu’elle vienne, e t de s’en tenir aux docum ents originaux. Nous présentons ici de nom breu x docum ents ou textes traduits et publiés pour la p rem ière fois en français (M ouvem ent révolutionnaire Tupac-Am aru du Pérou, Tupam aros uruguayens, Com m ission pour la vér ité historique du Guatem ala, un docum ent des Brigades rouges itali ennes, notam m ent). Ces docum ents sont enrichis par des entretiens inform els avec des dirigeants politiques ou de sim p les m ilitants européens et latino-am éricains. Enfin, des textes et diverses sources provenant d’organism es internationaux ou ét atiques com plètent la docum entation utilisée ici. Le tableau qui apparaît ainsi perm et de réfuter tot alem ent l’idée qu’il existe une nébuleuse terrorist e internationale qui vise à subvertir l’ordre dém ocratique, idée pourtan t propagée par de nom breux chefs d’État et m édias d ans les pays dém ocratiques. Il n’existe pas « un terrorism e », m ais bel et bien « des terrorism es », aux pratiques et aux objectifs extrêm em ent divers, le plus souvent sans lien entre eux.