Régime parlementaire
23 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Régime parlementaire

-

23 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Partez à la découverte du régime parlementaire avec ce Grand Article Universalis !

On peut recenser dans le monde des régimes politiques qui se proclament parlementaires ; mais les conditions de leur fonctionnement réel présentent une telle diversité qu'il paraît difficile de les ranger sous le même vocable. Il n'est donc pas surprenant que des discussions passionnées aient eu lieu sur ...

Un ouvrage spécialement conçu pour le numérique afin d’en savoir plus sur le régime parlementaire

À PROPOS DES GRANDS ARTICLES D’UNIVERSALIS

La collection des Grands Articles d’Universalis rassemble, dans tous les domaines du savoir, des articles écrits par des spécialistes reconnus mondialement et édités selon les critères professionnels les plus exigeants.
Une sélection thématique, effectuée parmi les nombreux articles qui composent l’Encyclopaedia Universalis, permet au lecteur curieux d'en savoir plus sur un sujet précis et d’en faire le tour grâce à des ouvrages conçus pour une lecture en numérique.

À PROPOS DE L’ENCYCLOPAEDIA UNIVERSALIS

Écrite par plus de 7 400 auteurs spécialistes de renommée internationale et riche de près de 30 000 médias (vidéos, photos, cartes, dessins…), Encyclopaedia Universalis offre des réponses d’une grande qualité dans toutes les disciplines et sur tous les grands domaines de la connaissance. Elle est la référence encyclopédique du monde francophone.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 10 avril 2017
Nombre de lectures 1
EAN13 9782341011426
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Universalis, une gamme complète de resssources numériques pour la recherche documentaire et l’enseignement.
ISBN : 9782341011426
© Encyclopædia Universalis France, 2019. Tous droits réservés.
Photo de couverture : © Symbiot/Shutterstock
Retrouvez notre catalogue sur www.boutique.universalis.fr
Pour tout problème relatif aux ebooks Universalis, merci de nous contacter directement sur notre site internet : http://www.universalis.fr/assistance/espace-contact/contact
Bienvenue dans ce Grand Article publié par Encyclopædia Universalis.
La collection des Grands Articles rassemble, dans tous les domaines du savoir, des articles : · écrits par des spécialistes reconnus ; · édités selon les critères professionnels les plus exigeants.
Afin de consulter dans les meilleures conditions cet ouvrage, nous vous conseillons d'utiliser, parmi les polices de caractères que propose votre tablette ou votre liseuse, une fonte adaptée aux ouvrages de référence. À défaut, vous risquez de voir certains caractères spéciaux remplacés par des carrés vides (□).
Régime parlementaire
Introduction
On peut recenser dans le monde des régimes politiques qui se proclament parlementaires ; mais les conditions de leur fonctionnement réel présentent une telle diversité qu’il paraît difficile de les ranger sous le même vocable. Il n’est donc pas surprenant que des discussions passionnées aient eu lieu sur la recherche du « vrai » régime parlementaire. Le problème est d’autant plus complexe que l’on ne peut pas découvrir un critère juridique sûr du régime parlementaire. La séparation des pouvoirs et le bicamérisme se rencontrent dans d’autres types de démocraties libérales (régime présidentiel américain). Le droit de dissolution n’existe pas dans tous les régimes parlementaires et n’en constitue nullement un élément indispensable. Même la responsabilité politique du gouvernement devant le parlement n’a pas, à cet égard, une valeur absolue. Il y a longtemps qu’elle fonctionne fort peu dans certains régimes indiscutablement parlementaires (Grande-Bretagne) ; et elle a pu en revanche se trouver dans les régimes conventionnels ou socialistes. Certes cette responsabilité politique est toujours la condition nécessaire de l’existence d’un régime parlementaire. Elle n’en est plus – et n’en a peut-être jamais été – la condition suffisante. De ce fait, il ne manque pas de théoriciens pour mettre en cause la notion même de régime parlementaire, et pour soutenir qu’il est absolument artificiel de ranger dans la même catégorie des régimes aussi divers que celui de la Grande-Bretagne et celui de l’Italie. Et pourtant, entre ces régimes, l’unité existe, au-delà des variantes constitutionnelles, et des différences, parfois profondes, dans les mécanismes politiques. Et il convient, à cet égard, de ne pas se laisser aveugler par la comparaison entre la stabilité des gouvernements britanniques et la fragilité des ministères belges ou italiens. En réalité, ce dernier phénomène est spectaculaire, mais superficiel. Il ne met pas en cause la nature profonde d’un régime, car celle-ci est la même pour les différents régimes habituellement appelés parlementaires, qui constituent bien une catégorie autonome. Seulement, celle-ci est beaucoup moins juridique que sociopolitique. Et il faut rechercher ce que recouvre la notion de régime parlementaire à travers l’histoire de ces régimes et le contexte dans lequel ils sont nés, en considérant, dès l’abord, que ce n’est pas fortuitement que l’avènement du parlementarisme a coïncidé, géographiquement et historiquement, avec la naissance du capitalisme industriel.
Il reste le problème posé par le régime français actuel, non inclus ici dans la catégorie des régimes parlementaires. La V e   République, semble-t-il, n’en est pas un. Ses institutions, surtout depuis la réforme constitutionnelle de 1962, en font un régime mixte, mi-parlementaire, mi-présidentiel, dont on trouve d’ailleurs d’autres exemples en Europe (Autriche, Finlande, République d’Irlande), et dont il existe un précédent français : la Constitution de 1848. De plus, son fonctionnement l’a éloignée de plus en plus du modèle parlementaire. Sans doute la France peut-elle revenir à des pratiques parlementaires quand l’évolution politique oblige le président de la République à s’effacer derrière son gouvernement. Mais cette évolution est peu durable. Un autre type de régime politique s’est constitué en France, correspondant à une double logique. Cette précision donnée, il est possible de dégager les caractères généraux des régimes parlementaires, avant d’analyser les principaux régimes parlementaires contemporains.
1. Caractéristiques du régime parlementaire
À sa naissance, au sein des régimes monarchiques européens, le parlementarisme visait à limiter le pouvoir royal ; le régime parlementaire est ainsi avant tout un produit de l’histoire européenne, et la caractéristique profonde de ce régime a été son évolution constante en fonction des transformations du contexte politique et social de chacun des pays où il était implanté.
• Une création de l’histoire européenne
Le berceau du parlementarisme a été l’Angleterre ; l’évolution historique qui conduisit au régime actuel a commencé dès le XIV e  siècle, lors de l’institution d’un parlement auprès du souverain ; trois siècles plus tard, les conflits incessants entre le roi et le parlement aboutirent au succès de ce dernier. À partir du début du XIX e  siècle, la même expérience parlementaire s’est renouvelée dans les pays continentaux, soit d’une manière spontanée (Suède), soit par imitation (France, Belgique, Hollande, Norvège).
Dans tous ces pays, le régime parlementaire a connu les mêmes phases d’évolution.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Livres Livres
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents