Relations internationales du Brésil, Les chemins de la Puissance (Volume II)

-

Français
429 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le Brésil, autrefois "grand pays du futur", puissance émergente, apparaît au XXIe siècle comme une puissance du présent. La visibilité du pays a exceptionnellement augmenté, y compris via une forte présence sous bannière internationale. Pendant ses deux mandats présidentiels, le Président Lula a largement su imposer son pays en tant qu'acteur global, soutenu pas une économie et un marché intérieur en plein essor. (Articles en français ou en anglais).

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 novembre 2010
Nombre de lectures 732
EAN13 9782296447769
Langue Français
Poids de l'ouvrage 5 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
RELATIONS INTERNATIONALES DU BRÉSIL LES CHEMINS DE LA PUISSANCE BRAZIL’SINTERNATIONAL RELATIONS PATHS TO POWERVOLUME 2 ASPECTS RÉGIONAUX ET THÉMATIQUES REGIONAL AND THEMATIC FOCUS
Remerciements à L’Ambassade du Brésil en France,L’Ambassade du Brésil auprès de l’Union européenne,L’Ambassade de France au Brésil et le personnel de la Maison de France à Rio de Janeiro,La CAPES, Le CNPQ, Le Comité français d’évaluation de la coopération avec le Brésil (COFECUB-MAE-Paris 13), Le Commissariat français de l’Année de la France au Brésil,Les Éditions L’Harmattan,La Fédération de recherche «L’Europe en mutation», Université de Strasbourg, Le Groupe de Recherche Frontières, Acteurs et Représentations de l’Europe (FARE), IEP-UdS, L’Institutd’études politiques de Strasbourg, UdS,L’Institut d’études politiques de Paris (dans le cadre de l’Année de la France au Brésil),L’Instituto de Relações Internacionais (IREL-UnB), L’Institut Universitaire de France,Les Éditions L’Harmattan,LaRevista Brasileira da Politica Internacional(RBPI), L’Université de Brasília (UnB),L’Universidade Estadual do Rio de Janeiro (UERJ),L’Université de Strasbourg (UdS).Isabel Lavina, accompagnatrice artistique de toutes mes aventures éditoriales, Joëlle Chassin sans qui ces lignes auraient peu de sens, Chantal Hmae et Chantal Hamreras (IEP) pour leur disponibilité pendant le colloque de Strasbourg (08-2010), Aurélie Kraft (UDS), Miriam Saraiva (UERJ), Neonyla Vylcou (UDS), Thérèse de Ravel, Claudia Drucker (UFSC) et Marie-Josée Ferreira dos Santos (Sciences Po-Poitiers) pour sa contribution à l’ouvrage,Amado Luiz Cervo (UnB), mon introducteur aux relations internationales du Brésil, José Carlos Feiteirinha et son prédécesseur (UDS), Paulo Knauss (UFF) pour son amitié et son indispensable accueil toujours renouvelé, Antonio Carlos Lessa (UnB) avec qui le séminaire au cœur de la préparation de ce livre puis ce livre ont été organisés, Yves Saint-Geours (Commissariat français, Année de la France au Brésil), Sylvain Schirmann (IEP-UDS), José Flavio Sombra Saraiva (UnB), Yves Strickler (UdS), Elsa, Anne-Solène, Françoise et François-Xavier, pour leur patience, aide et soutien. .
___________________________________________________________________ Équipe de rechercheFrontières, Acteurs et Représentations de l’EuropeFédération de rechercheL’Europe en mutationInstitut d’études politiques de StrasbourgUniversité de Strasbourg
Instituto de Relações Internacionais (IREL)
,
Institut Universitaire de France
'HQLV 5ROODQG $QWRQLR &DUORV /HVVD FRRUG 5(/$7,216 ,17(51$7,21$/(6 '8 %5e6,/ /(6 &+(0,16 '( /$ 38,66$1&( %5$=,/·6 ,17(51$7,21$/ 5(/$7,216 3$7+6 72 32:(592/80(  $63(&76 5e*,21$8; (7 7+e0$7,48(6 5(*,21$/ $1' 7+(0$7,& )2&86
Ce livre est publié en hommage chaleureux et reconnaissant à notre ami Amado Luiz Cervo, Professeur émérite à l’Université de Brasília, Initiateur et médiateur toujours essentiel de l’étude des relations internationales au Brésil et du Brésil. Constitution de l’appareil documentaire, organisation et mise en page de l’ouvrage : Denis Rolland(qui, de ce fait, assume seul les imperfections liées au montage très rapide de cet ouvrage).© L'HARMATTAN, 2010 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-13210-8 EAN : 9782296132108
SOMMAIRE / SUMMARY e Introduction: la construction d’une jeune puissance du XXI 9siècle. ...... 1.L’AGENDA CONTINENTAL/CONTINENTAL AGENDA...........................15 The Brazil-Argentine Axis during the Lula da Silva governments......................................17 -Commerce du Brésil avec l’Argentine, 1989-2008 (tableau)..........................................................34- Le Brésil et le Mercosud : évolution du commerce 1989-2008 (tableau)..........................................35Le Brésil de Lula et l’intégration régionale..............................................................................37 Brazil in South America: Lula and the quest for “international respect”..........................51 -Overview of Brazil’s Economic Importance in South America (fiche)..............................................66Les relations Washington-Brasília entre bipolarité conflictuelle et « rivalité cordiale »...69 Brazil and the United States: Bilateral Relations Prospects (1989/2010) ..........................83 - US-Brazilian Relations : State Department’sPresentation (document)....................................... 100- The White House and Brazil (documents).................................................................................. 102-The American people cannot blindly cede global leadership on critical issues”(document)........... 1132.L’EUROPE ET LE«PARTENARIAT STRATÉGIQUE» EUROPE AND« STRATEGIC PARTNERSHIP117» .......................................... Le Brésil entre l’Union européenne et l’Amérique du Sud: les limites d’une relation triangulaire ..................................................................................................................... 119 - European Union and Brazil: Trade and Foreign Direct investment (2003-2005) (document) ....129- Towards an EU-Brazil Strategic Partnership, 2007 (document) ................................................130- Interview collective accordée par le président de la République, Luiz Inácio Lula da Silva, après la session plénière du Sommet Union Européenne-Brésil, 2007 (document) .................132-Le Brésil, dixième partenaire commercial de l’Union européenne (2008) (document)....................138- Remarks by Herman Van Rompuy, at the press conference after the EU-Brazil Summit (2010) (doc.)....142Les projets commerciaux du Brésil dans le cadre du MERCOSUR avec l’Union européenneet les pays en développement : un même contexte, des perspectives différentes .....145 e Le Brésil au XXI siècle et le partenariat stratégique avec la France ............................... 161 - Les relations franco-brésiliennes vues par le ministère français des Affaires étrangères (document). 172 -"Alliance for Change", Nicolas Sarkozy, Luiz Inácio Lula da Silva (document)....................... 175 Une relance des relations France-Brésil ? ............................................................................. 177 -Germany and Brazil: Brazil’s representation of bilateral relations (document)............................. 190 -Brazil-United Kingdom: Brazilian official perspective (document)................................................ 192 -Brazil-United Kingdom: Bilateral Trade 2009 (document)........................................................................... 194-Russia and Brazil: BRIC and “StrategicAlliance” (documents)................................................ 1953.LEBRÉSIL ET LESUD/BRAZIL AND THESOUTH.............................. 199 The South, Africa and Brazil in the Lula Era: the Rebirth of Brazil’s Atlantic Policy...........201 La diplomatie Sud-Sud du Brésil: un discours solidaire au service d’une diplomatie d’influence ......................................................................................................................................215 Prestige diplomacy, southern solidarity or “soft imperialism”? Lula’s Brazil-Africa relations (2003 onwards) ............................................................................................. 231 - South Africa must woo Lula's successor (document) ....................................................................246- Brazil-Iran: paths for a negotiation: “Braziland the New InternationalOrder”.........................247
7
- The Brazil-Iran-Turkey Agreement and the decadent unipolarity (fiche)......................................251- Giving Diplomacy a Chance (document)...................................................................................... 254 The case for stronger Brazil-India relations......................................................................... 255 - India-Brazil: “Why Brazil Matters”(document)........................................................................ 267 Brazil and China : a pragmatic partner in the Lula government ...................................... 269 -China’s Place in Brazilian Foreign Trade (fiche).........................................................................276-Chinese President Hu Jintao Meets with His Brazilian Counterpart Lula (Document).........................279 4.L’INSERTION ÉCONOMIQUE INTERNATIONALEINTERNATIONAL ECONOMIC INSERTION.......................................... 281 - Graphiques et tableaux généraux/General Graphs and tables ....................................................282Economy: Brazilian External Sector so far in the XXIst century ................................... 285 -La diplomatie de l’éthanol (fiche).................................................................................................307Le Brésil dans les relations économiques internationales : un poids croissant sur la scène mondiale ................................................................................................... 309 Le Brésil et l’OMC: bilan d’unediplomatie volontaire depuis 2003............................... 355 5.NOUVEAUX DOMAINES:ENVIRONNEMENT ET CLIMAT,CULTURE,SPORTNEW AREAS:ENVIRONMENT AND CLIMATE,CULTURE,SPORT........373 Quand les pays émergents réforment la gouvernance globale des changements climatiques : le Brésil sous Lula ................................................................................. 375 - The BASIC group and Climate change after Copenhagen (document)......................................... 397- Diplomatie et culture sous le premier gouvernement Lula (2003-2006) (fiche)............................. 399La diplomatie du football ........................................................................................................ 403Table des matières détaillée .............................................................................. 425
INTRODUCTION LA CONSTRUCTION D’UNE JEUNE PUISSANCE e DU XXI SIÈCLE 1 Antônio Carlos Lessa2 etDenis RollandAu cours des vingt dernières années, le Brésil a connu de profondes transformations impliquantd’importantes conséquences sur son profil économique, social, politique et international. La stabilité acquise avec le Plan Real, dont le gouvernement de Fernando Henrique Cardoso a été le maître d’œuvre et qui a été fermement maintenue sous Lula da Silvagrâce à la maîtrise de l’inflation, a marqué le début de la construction d’un vaste marché de 3 consommation . Il est vrai que le Brésil a encore d’énormes défis à relever. Le principal d’entre eux est le déséquilibre de sa structure sociale et la précaritédu niveau de formation. Il existe encore de grandes disparités régionales et le cadre social se caractérise par de fortes inégalités de revenus, de moyens et d’opportunités. D’un autre côté, grâce à une politique monétaire assez conservatrice, le gouvernement brésilien a mis en œuvre une politique budgétaire prudente et a constitué d’importantes réserves permettant de construire des défenses solides afin que le pays puisse se prémunir contre les crises économiques, à l’instar de celle qui pénalise les grandes économies du monde depuis 2008. L’ouverture économique du Brésil dans les années 1990 a préparé lepays en vue de l’exercice d’un rôle important au sein du système international. Ce rôle grandissant s’est consolidé à partir de 2003, en même temps que certaines tendances de la politique et de l’économie internationales mettant en évidence l’importance des principaux marchés émergents.e En ce début de XXI siècle, le pays a réussi à sortir de la pauvreté environ 20 millions de citoyens, a favorisé la croissance économique, a avancé sur le terrain de l’intégration sud-américaine, a maintenu ses partenariats traditionnels avec le 1. Professeur à l’Institut de relations internationales de l’Université de Brasília.2. Professeur (IUF) à l’Institut d’études politiques de l’Université de Strasbourg.3. Traduction partielle : David Yann Chaigne (davidyannchaigne@yahoo.com.br).
9
Nord, a créé des alliances avec les pays émergents et est devenu le chef de file de négociations internationales mises en œuvre dans différents domaines. Les conditions économiques favorables ont conduit à l’expansion des entreprises brésiliennes et à la transformation de celles-ci en grands groupes transnationaux. Un profil international volontaire s’est mis en place et a permis d’assurer la continuité entre la politique étrangère développée au cours des deux mandats de Fernando Henrique Cardoso (1995-2002) et celle que Lula da Silva a mis en œuvre lors de ses deux gouvernements (2002-2010). Il existe sans aucun doute une grande différence de style et de nouvelles priorités, mais elles ne sauraient cependant masquer le fait que le Brésil de Lula s’est présenté au niveau international avec la mise en place d’une articulation différente d’actifs diplomatiques dont la construction et l’affirmation ont démarré lors de la période antérieure. Cela n’en devient que plus évident lorsque l’on examine, par exemple, des thèmes aussi divers que les négociations commerciales multilatérales, l’environnement oula sécurité internationale. Le Brésil de Lula a transformé sa croyance dans les vertus du multilatéralisme politique en un engagement enthousiaste en faveur des nouveaux présupposés de la légitimité qui ont fait leur apparition à l’échelle mondiale, en particulier de la capacité stabilisatrice des forums politiques multilatérauxtels que l’Organisation des Nations unies. Le profil proactif du pays dans les négociations s’est en même temps consolidé sur les questions d’agenda international, comme cela s’est produit dans le cadre du Cycle de Doha de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et des négociations relatives au climat et à la non-prolifération nucléaire. Lula a abandonné le discours réactif et simplement revendicatif auquel était habitué le Brésil et a cherché à assumer de nouvelles responsabilités à l’échelle internationale.Une synthèse réussie entre l’image de puissance régionale responsable et l’ambition d’exercer de plus grandes responsabilités au niveau mondial s’est mise en place. Le Brésil a en effet montré une forte volonté d’agir en faveur du renforcement du multilatéralisme. En outre, au nom de la nécessité d’asseoir la légitimité des institutions multilatérales, il a activement réclamé leur réforme. La campagne en faveur d’un siège permanent au Conseil de sécurité des Nationsunies a constitué l’un des objectifs majeurs de la politique étrangère du Brésil de Lula. Elle a justifié la recherche de liens avec des puissances exclues de ce club de décision (à l’instar de l’Allemagne, du Japon et de l’Inde), l’exercice d’un commandement cohérent de la Mission des Nations unies pour la stabilisation d’Haïti (MINUSTAH) et d’autres actions plus ou moins couronnées de succès, telle l’implication dans des questions actuelles extrêmement délicates comme le dossier nucléaire iranien. L’on a, en outre,assisté à l’extension la plus rapide et la plus ample jamais réalisée du réseau diplomatique brésilien, avec l’ouverture de nouvelles missions et ambassades sur tous les continents.Les relations internationales du Brésil sous Lula se sont également transformées au niveau des relations bilatérales. Le pays a su mettre à profit les résultats de la stabilité économique (en particulier sa condition de marché de masse en phase de consolidation) et les articuler avec son rôle de premier plan dans ledéveloppement de l’agenda environnemental en s’appuyant sur son
10