Un pilote de chasse dans la Seconde Guerre mondiale

Un pilote de chasse dans la Seconde Guerre mondiale

-

Français
179 pages

Description

C'est le récit d'un pilote de chasse ayant participé à la bataille de France avant d'être abattu. Le manuscrit de son témoignage a été conservé dans l'intimité des papiers de famille. Sa publication laisse une trace de ce que fut le quotidien d'un groupe de chasse dans la guerre et le vécu de « l'étrange défaite » par des hommes qui ont fait face.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 janvier 2018
Nombre de lectures 10
EAN13 9782140054969
Langue Français
Poids de l'ouvrage 76 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
G
Roger Saussol
Un pilote de chasse dans la Seconde Guerre mondiale
Mes combats, ma captivité
Graveurs de Mémoire Série : Récits / Seconde Guerre mondiale
Graveurs de mémoire Cette collection est consacrée à l’édition de témoignages et récits personnels contemporains. Depuis 2012, elle est organisée par séries en fonction essentiellement de critères géographiques mais présente aussi des collections thématiques (univers professionnels, itinéraires individuels divers...).Déjà parus Simon (Gérard),Souvenirs insolites d’un diplomate atypique,2017.
Yong Kit (Brigitte),Mémoires d’une petite fleur de lys,2017. Cointepas (Michel),L’Alligator, Itinéraire d’un enfant de Mai 68, 2017. Oudiné (Bernadette),Une directrice raconte, Petits secrets sur le collège et le lycée,2017. El Houeiss (Rodrigue),Raymond Eddé ou une certaine idée du Liban,souvenirs politiques,2017.Messahel (Michel),Itinéraire d’un harki, mon père. De l’Algérois à l’Aquitaine. Histoire d’une famille,2017. Diallo (Boubacar),Le médecin de rapatriement, Chroniques d’une profession méconnue,2016. Souaré (Mamadou Bombâ),Servir son pays sans se servir, Itinéraire d’un haut fonctionnaire dans l’administration de la Guinée Conakry,2016. Chesnel (Gérard),? Itinéraire d’unAmbassadeur vas-tu savoir faire Normand en Asie,2016. Swietek (Stanislas),Instituteur dans l’Oranais, une passion algérienne, de 1959 à 1968,2016.
Ces dix derniers titres de ce secteur sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site www.harmattan.fr
Roger SAUSSOLUN PILOTE DE CHASSEDANS LASECONDEGUERRE MONDIALEMes combats, ma captivité
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-12591-6 EAN : 9782343125916
1 -Roger, sergent-chef à Bizerte, juin 1936.Photo. R. Saussol.
5
Préambule Roger Saussol est né le 19 octobre 1909 à Salmiech, bourgade du Ségala rouergat à vingt-cinq kilomètres de Rodez où son père, Jean-François-Noël, était facteur-receveur des Postes. Sa mère Mélanie Brouzes était une forte femme, instruite, chaleureuse, entreprenante, n’hésitant pas à créer un petit commerce complétant le modeste traitement du postier. Car la famille est nombreuse : Roger est le cinquième d’une fratrie de sept frères et sœurs. Enfance heureuse à Salmiech. On habite à la Poste. Après l’école on aide le père en allant à l’occasion porter des télégrammes dans les fermes des alentours avec le chien pour compagnon, histoire de ne pas être seul et de se donner du courage quand la nuit surprend l’écolier sur le chemin du retour. Adolescent Roger est pensionnaire à Rodez, d’abord à Sainte Marie puis à Saint-Joseph chez les frères où il fait partie de l’équipe de foot. C’est là qu’en juin 1927, plus matheux que littéraire, il décroche son Brevet élémentaire. Muni de ce parchemin, il doit gagner sa vie. Dans le Rouergue de ce temps, pour les cadets de familles rurales les débouchés sont vite cernés : « faire gendre » ou choisir entre la fonction publique, l’armée ou le séminaire. Roger choisit l’armée. Le jour de ses dix-huit ans, à la mairie de Rodez, il signe pour un engagement de quatre ans. Son rêve est l’aviation portée par les exploits des pilotes qui, de Guynemer à Nungesser et Coli, enflamment alors l’imaginaire national. Mais ses parents, sa mère surtout, sont moins enthousiastes. Dans le souvenir encore proche des hécatombes de la Grande Guerre, pilote militaire leur parait être la certitude d’une mort prématurée. Ils insistent pour le détourner de ce projet. Par égard pour eux, Roger transige : il sera mécanicien d’aviation, du moins pour commencer. C’est ainsi qu’à l’automne 1927 il entre à l’école Hanriot dans la banlieue parisienne, à Courbevoie. La formation y est sérieuse.
7
2 -En famille à Salmiech au début de 1913. (Premier rang à gauche ; Julien et Roger (en manteau blanc, appuyé contre sa mère).Photo R. Saussol
3 -Au cœur du Ségala, dans la vallée du Céor, le village de Salmiech en 1926.
8
4 -Courbevoie 1928 : le temps du banjo et de l’Ecole Hanriot. Photo R. Saussol
5 -Lors d’un stage d’élèves-mécaniciens à Villacoublay en mai 1928 : un Nieuport 29 C1, l’avion de chasse de l’époque, pouvant atteindre 230 km/h. Photo R. Saussol
9
6 -Châteauroux 1930 : les « mécanos » de l’escadrille. (Roger, à gauche, en retrait, avec képi).Photo R. Saussol
7- Châteauroux 1930 : un vénérable bombardier « Goliath » parvenu à l’âge de la retraite.Photo R. Saussol
1
0