Une autre ville est possible

Une autre ville est possible

-

Livres
148 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'urbanisme qui a été réalisé en France depuis le milieu du siècle dernier est globalement médiocre, essentiellement ségrégatif, gravement déficient et nuisible en matière d'écologie et de santé. L'histoire nous apprend cependant que la ville, se renouvelle continument, soit de façon contingente non maîtrisée, soit selon un dessein politique. Nous devons avec lucidité analyser les causes de la catastrophe récente pour mieux inventer et réaliser une urbanité d'excellence écologique, de quotidienneté moins pressée, de proximité, de convivialité, de citoyenneté, de qualité du vivre-ensemble, de plaisir de la ville.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 15 avril 2017
Nombre de lectures 4
EAN13 9782140034879
Langue Français
Signaler un abus
Marc Huret
UNE AUTRE VILLE ESTPOSSIBLE
L’agenda 20202040 de l’urbanisme en France
Une autre ville est possible
L’agenda 2020-2040 de l’urbanisme en France
Marc HURET
Une autre ville est possible
L’agenda 2020-2040 de l’urbanisme en France
Du même auteur chez l'éditeur
Essai sur le pouvoir urbain, propos d’un urbaniste atterré, propositions d’un urbanisme citoyen., 2015.
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Pariswww. harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-11862-8 EAN : 9782343118628
A mes enfants et petits enfants,
Tous mes remerciements pour leur aide précieuse à
Serge Volkoff, Hans et Delphine Kreusler, Nouchka Landré, Clément Vialettes
Propos préliminaires
Dans le train matinal qui emmène à la grande ville, chaque jour de semaine, les rurbains et autres habitants des contrées de la région, le silence régnait, tout le monde somnolait. On entendit soudain : « Quel urbanisme de merde ! ».
L’apostrophe était lancéemezza voce, mais assez fort pour qu’on entende, comme on prend à témoin son entourage. Elle émanait d’un voyageur d’une cinquantaine d’années, au look intello. En face de lui, un homme d’une trentaine d’années, probablement jeune cadre dynamique, mais sans cravate ni cheveux trop en ordre, daigne ouvrir l’œil, le referme, puis se ravise en regardant le paysage qui défile. On traversait alors les derniers territoires urbanisés de ladite grande ville, « la deuxième couronne » comme on dit, où s’accumulaient des grandes surfaces commerciales et des hangars artisanaux au milieu de vastes étendues de parkings. « Urbanisme de merde » se dit-il, pourquoi ce vilain mot ? Il se lance :
« Urbanisme de merde ? Vous avez bien dit urbanisme de merde ? En effet, mais regardez donc, répondit en souriant -l’imprécateur satisfait de pouvoir s’expliquer. Que voulez-vous dire par « urbanisme de merde » ? -Selon vous ? -Pour moi l’urbanisme, je n’arrive pas à savoir -exactement ce que c’est. Pour la plupart des gens, ça renvoie au permis de construire : quand on veut bâtir, on s’adresse au service de l’urbanisme de la ville pour avoir l’autorisation, le permis. C’est sans doute davantage que cela, mais je ne saurais le définir. De
9