Artisanat et développement en Afrique de l

Artisanat et développement en Afrique de l'Ouest

-

Livres
138 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Est-il possible d'envisager, à notre époque, une politique de développement qui exclue toute émergence artistique ou culturelle du peuple concerné ? En d'autres termes, quel est l'apport de l'art dans le développement d'un pays comme la Côte d'Ivoire ? L'art actuel de l'Afrique doit être la synthèse conjuguée des arts traditionnels et modernes, sans toutefois ignorer l'un et l'autre dans sa spécificité.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 mars 2013
Nombre de lectures 44
EAN13 9782296530829
Signaler un abus
     NEn co utervure eo:   oe usn neonav A ©  e :rosH-COT eu_FP_CADAVI-EERIOT-NAVEDEARK_SATIIRUQ-TFAMENEOLPP   1inddEST.E-OU93:51   31/20/41
ARTISANAT ET DÉVELOPPEMENT
AFRIQUE DE L’OUEST
Gilbert Koussi A ak
A
TRSINATAE  TÉVELOPPEME
     D EN A FRIQUE DE L ’O UEST           
NT 
 
 
 
Du même auteur, aux éditions L’Harmattan :
 L’art royal Agni de Côte d’Ivoire , 2009.  L’art dans la société Wè de Côte d’Ivoire , 2010.                 
       © L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’École-polytechnique ; 75005 Paris  http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-336-29285-4 EAN : 9782336292854
   
Gilbert Kouassi  A DACK     
A RTISANAT ET D ÉVELOPPEMENT  EN A FRIQUE DE L ’O UEST                   
 
 
 
 
      
 A mon épouse, Adack Claudine A mes enfants, Adack Christian et Lynda                 
 
                       
INTRODUCTION
I- JUSTIFICATION DU SUJET Dans les pays du tiers-monde et particulièrement sur le continent africain, le développement reste le point focal, la vitrine de rêve, la plateforme où convergent les objectifs des différents gouvernants. Cette présentation réaliste ou restitution de la vision des dirigeants des pays au Sud du Sahara reste à élucider parce quil sagit dun formalisme théorique et sommaire. Dans la pratique, aucun début de réalisation ne se dessine à lhorizon. Lon pourrait parler dune théorie ou dune façade subjective dans la mesure le comportement de ces gouvernants, au quotidien, nous éloigne des bienfaits du développement. Dans la pratique, il sagit de la subversion. En réalité, aucun effort nest fait pour pallier cette insuffisance qui enfonce davantage la population dans la pauvreté. Rien de fondamental nest mis en uvre comme processus de création, base dune révolution culturelle et industrielle. Dans la recherche de solutions pour rendre réel le développement, nous prendrons ou considérerons lart comme soubassement qui actionne le moteur du développement. Lart et le développement sont deux facteurs en partie liés, dont le premier jette les fondements dune assise de bien-être social pour la simple raison quaucune création ne se dissocie de son milieu qui la vue naître. Le second conduit à la maîtrise de la création et intègre lenvironnement, avec pour principal objectif lépanouissement total de lêtre humain. Est-il possible denvisager, à notre époque, une politique de développement qui exclue toute émergence artistique ou culturelle du peuple concerné ? En dautres termes, quel est lapport de lart dans le développement dun pays comme la côte dIvoire ? Dans cet élan, le sujet peut se clarifier à partir de quelques essais de définitions.
7
II  ' EFINITION DU SUJET
II - 1 Art Lart, dans le domaine des arts plastiques, est une forme dexpression matérielle émanant de la conscience et de la pratique sociale dont le contenu principal est la transformation de la réalité. Lart devient donc un exercice qui reflète lunivers des hommes, à travers des images utiles qui contribuent à la plénitude. La connaissance artistique de la réalité et lactivité créatrice, selon les règles de la représentation, font de lart le mode le plus parfait de lassimilation des civilisations du monde, ce qui confirme les propos de David Beken : « Lart, cest lHomme ajouté à la nature ». Il ny a en effet pas eu dépoque, de société où lart a été absent.
II  - 2 Développement Le développement, cest une amélioration qualitative et durable dune culture et de son fonctionnement. Le développement englobe les modes de vie et les systèmes sociaux, lacquisition des moyens appropriés pour satisfaire les besoins des hommes qui composent la société. Se développer, dans le contexte dun Etat, suppose une élévation du niveau de vie des populations.
Au terme de cet exercice cognitif, on observe que le sujet pose aussi une problématique de culture et développement car lassimilation et la transformation des cultures renvoient à la notion de développement. Le développement est, en définitive, une évolution qualitative des cultures qui sadapte à son époque. Il ny a donc pas de développement sans une bonne maîtrise culturelle bien attendu que lart produit la culture. Cest dans ce contexte quinterviennent les objets dart en tant que résultats de la transformation des connaissances acquises et fruits dune conscience.
8
Dans la précédente définition, nous indiquons que « Lart, cest lHomme ajouté à la nature. » Voilà en substance lorigine du développement. Lhomme cherche à dompter la nature pour satisfaire ses propres besoins. De façon concrète, lart est à la base de toute révolution créatrice. Dans la société daujourdhui, la mise en place des créations utiles est liée à un concept qui vise à parfaire les conditions dexistence des peuples. Les objets dart (voiture, maison, mobilier) sont les éléments vers lesquels tout Africain aspire, pour son total épanouissement. En dautres termes, la promotion de lart favorise une entrée substantielle de devises dans le pays. « Largent accordé à la culture est rendu à la nation au centuple, richesse spirituelle, art de vivre, certes, mais aussi, des retombées économiques et créations demploi. Savez-vous que la culture occupe un grand nombre de la population active plus que lindustrie automobile ou chimique ? » 1 . Le développement de lart en Afrique peut être la solution idéale dun déclenchement ou dun début dindustrialisation. Il existe une industrie de lart dans sa composante expérimentale et fonctionnelle dans les sociétés traditionnelle cest pourquoi, elle peut être transposé et transcender cette réalité. Il convient de rappeler que tout développement sous entend une maîtrise de lenvironnement culture. Nous disons que le développement nest pas une importation ni une implantation des acquis culturels des Etats occidentaux, mais la maîtrise dun processus de création qui engage lintérêt du peuple et qui lidentifie.
1 Déclaration du ministre Jack Lang, dossier et document du monde , N° 160, Novembre 1988.
9