D'amour et d'eau fraîche

Livres
122 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Julie Bataille, 23 ans, Bac +5, les petits boulots, elle n’en veut plus. Elle cherche un vrai travail. Lors d’un entretien d’embauche, elle croise Ben qui, lui, a choisi de vivre au jour le jour d’expédients et de petits trafics. Il lui propose de venir passer l’été dans le Sud avec lui. Julie refuse puis, un jour, sur un coup de tête, plaque tout et part le rejoindre.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 39
EAN13 9791022000024
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0030 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

Séq 1. AGENCE DE COMMUNICATION. INT/JOUR
Julie c'est une jolie fille. Même si elle s'habille comme un garçon.
Ce matin, elle a rendez-vous chez ALTER EGO, une agence de communication. Elle
attend, debout, de dos, face à des baies vitrées donnant sur Paris. Elle jette quelques
coups d'œil derrière elle, puis se plonge à nouveau dans la contemplation de la ville. Avec
ce ciel dégagé, on peut tenir toute la ville dans ses yeux. De Beaubourg à Montparnasse,
de Montmartre au Trocadéro. Julie semble un instant suspendue dans le ciel.
DIANE
(Off)
C'est beau Paris hein ?
JULIE
(Elle se retourne surprise)
Pardon… Oui… Bonjour…
DIANE
(En lui serrant la main)
Enchantée. Je vous en prie, suivez-moi.
Elles traversent un espace très vaste, longé d'un côté par des baies vitrées, et de l'autre,
par d'agréables bureaux ouverts au mobilier coloré. C'est une architecture simple,
lumineuse, très bien intégrée dans cet immeuble ancien. Diane et Julie s'installent dans
l'un des espaces.
Diane est une femme de 35 ans, chic et décontractée. Sur une grande table en bois brut
sont entassés des revues et des livres. Elle s'assoit et invite Julie à faire de même.
Diane ne parle pas très fort, elle a une voix très douce.
DIANE
Julie c'est bien ça ?
(Julie fait signe que oui)
Julie je suis très contente de vous accueillir au sein de notre petite compagnie.
C'est un joli mot : « compagnie »… ?
JULIE
… Oui c'est vrai. Je suis heureuse de faire partie d'une... C'est bien… Je veux
dire d'être dans un groupe …
DIANE
(En la coupant)
Vous ferez partie du staff de Renaud. Je vais te tutoyer c'est mieux ?
(Elle n'attend pas la réponse de Julie)
Tu connais Renaud ? Tu l'as déjà croisé ?
JULIE
Non pas… En fait pas directement.
DIANE
Renaud est très agréable tu verras, on croit comme ça mais c'est quelqu'un
d'accessible en réalité. Il est très ouvert, il aime les mélanges, la diversité, tout
l'intéresse. C'est un créateur en fait. Si on se débrouille bien on peut apprendreplein de choses avec lui. Vous serez deux, tu travailleras avec Charlotte l'autre
assistante. Au cours des prochains jours, on va constituer un pôle actif autour
du D. A. MANAGER. Tu commences la semaine prochaine. C'est bon pour toi ?
JULIE
Oui, oui comme vous voulez, je suis libre.
DIANE
Ici on laisse une grande autonomie dans le travail, il ne faut pas hésiter à
apporter des choses nouvelles. On aime les esprits rebelles. Renaud s'inspire
de tout ce qui se passe sur le web par exemple. La clé avec lui c'est la
simplicité, le naturel, rester soi-même. Oui… quoi d'autre… Il a une bonne
hygiène de vie. Il fume pas, il boit pas… Le matin il aime bien avoir un petit jus
de citron, citrons pressés bien sûr, avec les journaux sur son bureau. Il lit
beaucoup la presse. Des détails comme ça, y en a d'autres, tu verras.
Voilà je crois qu'on s'est tout dit…
Diane fait mine de se lever, signifiant par là que l'entretien est terminé, Julie se lève à son
tour.
DIANE
(Sur un ton amical, elle lui sert la main en souriant)
Au fait moi c'est Diane, à bientôt Julie. Merci beaucoup d'être venue.
JULIE
Non merci à vous. À bientôt. Merci. Merci Diane.
Diane la suit un peu dans le couloir puis la laisse s'éloigner en lui faisant un léger signe de
tête, elle s'arrête devant un autre bureau, la porte est ouverte. Un homme d'une
quarantaine d'années est au téléphone, à côté de lui, un jeune homme lui montre quelque
chose sur un ordinateur.
DIANE
(En entrant, au jeune homme)
Arthur, mon petit Arthur, tu nous ferais pas un petit expresso ? J'ai tellement
envie de sentir le goût du café !
(Puis, jetant un œil discret sur son allure)
Dis donc elles sont super tes shoes, d'où ça vient ?
ARTHUR
C'est un cadeau de Diane. Renaud, pour vous aussi un petit café ?
Renaud fait signe que non, Arthur pose ses photos et s'en va faire les cafés.
DIANE
Il est trop mignon !Séq 2A. RUE DE L'AGENCE DE COMMUNICATION. EXT/JOUR
Julie est dans la rue, elle parle au téléphone.
JULIE
Allo maman. Je sors de chez ALTER EGO, ça s'est super bien passé, la nana
était cool, ça marche toujours, elle m'a confirmé, je commence la semaine
prochaine. Quoi ?...
JULIE
Pour six mois…
… Mais non maman. C'est déjà super ! Tu te rends pas compte.
Bon je te laisse, j'ai plus de forfait… Oui, je vais venir bientôt. Je t'embrasse.
Julie éteint son téléphone.
JULIE
Elle fait chier, merde elle est jamais contente !Séq 2B. RUE PASSANTE. EXT/JOUR
Julie s'achète un sandwich, elle va le manger sur un banc, face à une rue très passante
de ce quartier du 10ème arrondissement. Elle regarde autour d'elle, les femmes, les
hommes, qui marchent vite en parlant tout seul au téléphone.Séq 3A. STUDIO. INT/JOUR
Julie visite une petite studette meublée où chaque élément (Lit, table, évier, plaques
électriques et lavabo) a une place précise et étudiée. 15 mètres carrés, refaits à neuf,
sauf la peinture, libre de suite, 600 euros. Elle ouvre un ou deux placards, une porte.
L'AGENT IMMOBILIER
Les toilettes.
JULIE
(En regardant derrière la porte)
Il n'y a pas de douche ?
L'AGENT IMMOBILIER
Non, mais vous avez une douchette dans l'évier, regardez !
Il lui montre en effet en faisant couler l'eau, un petit pommeau de douche, vissé sur le
robinet de l'évier. Il agite la douchette puis ferme l'eau et la remet en place.
L'AGENT IMMOBILIER
Ça n'a l'air de rien, mais c'est très pratique.
Julie s'amuse de cette petite démonstration, l'agent immobilier aussi.
Julie regarde par la petite fenêtre, on aperçoit un peu de ciel.
L'AGENT IMMOBILIER
(En souriant)
L'atout majeur, c'est la vue évidemment.
JULIE
(En souriant aussi)
Oui, c'est vrai, ça tombe bien j'aime voir le ciel.
Julie s'avance vers l'agent immobilier. Il a 25 ans, et un visage enfantin. C'est son
costume qui lui donne l'air plus vieux.
JULIE
Vous savez c'est vraiment important pour moi d'avoir ce studio. J'ai les
papiers, le chèque de caution, ma mère se porte garant. Si vous voulez, on
peut signer tout de suite.
L'AGENT IMMOBILIER
C'est pas comme ça que ça se passe ! Tout le monde est dans le même cas.
Moi je fais un premier tri, mais au final, c'est le cabinet de gérance qui choisit.
JULIE
Vous pensez que j'ai une chance ?
L'AGENT IMMOBILIER
Je vais regarder le dossier. Je sais que c'est pas toujours facile.
JULIE
Quand est-ce que j'aurai la réponse ?
L'AGENT IMMOBLIER
Oh ça va aller vite, demain c'est fait.L'AGENT IMMOBILIER
(En feuilletant rapidement le dossier)
T'as un contrat… Un CDD, ah !... Caution… Garant… Oui faut voir. Appelle-moi
en fin d'après-midi, je verrai ce que je peux faire.
JULIE
Merci, à bientôt.Séq 3B. PALIER – ESCALIER. INT/JOUR
Julie sort de la studette, il y a du monde dans l'escalier qui attend pour la visite, des
jeunes filles, des jeunes garçons et aussi une femme plus âgée avec un enfant.Séq 4. CHAMBRE D'HÔTEL. INT/JOUR
La porte de la salle de bains est entrouverte, le bras d'un jeune homme passe pour
attraper une chemise sur le dossier d'une chaise, puis s'éclipse. L'agent immobilier
apparaît quelques instants plus tard, debout, en chemise, dans l'embrasure de la porte et
regarde dans la direction du lit, il sourit.
Dans la chambre d'hôtel, Julie, nue, est assise sur le lit défait, elle le prend en photo avec
son téléphone. Elle regarde l'écran.
JULIE
Je t'appelle alors.
L'AGENT IMMOBILIER
Ouais, faut que je me magne, j'ai une visite dans une heure, j'y vais, je te tiens
au courant.
JULIE
À plus.
La porte s'ouvre et se ferme doucement. Julie est seule maintenant. Elle esquisse un
geste pour prendre ses vêtements sur le sol. Elle surprend son corps dans la glace. Elle
croit un instant voir une autre. C'est pourtant elle. C'est dans ce corps-là qu'elle va vivre
sa vie.
C'est un nu assis, dans la glace, la tête penchée.
Elle prend ses vêtements et s'habille, ses gestes s'accélèrent.
Elle attrape son sac, enfile des chaussures, sort son portable et lit ses SMS en sortant de
la pièce qui reste vide.
Quelques instants plus tard, une femme noire, la quarantaine, vient faire la chambre. Elle
ouvre les doubles rideaux puis la fenêtre, le bruit de la ville, de Paris, entre d'un coup
dans la pièce, elle s'approche du lit, retire les draps et commence son travail. Elle
s'interrompt pour prendre son téléphone portable qui sonne.
LA FEMME DE CHAMBRE
T'as mangé ? Éteins la télé, tu vas à l'école maintenant.
( S i l e n c e )
Non tu fais ce que je te dis, tu pars tout de suite. Allez, je travaille.
Elle éteint son portable et commence à changer les draps du lit.Séq 5A. RUE SORTIE D'UN SUPERMARCHÉ. EXT/JOUR
Julie marche dans une rue de banlieue parisienne, elle sort d'un supermarché. Elle a deux
sacs pleins au bout des bras.