Architecture, habitations et monuments dans l

Architecture, habitations et monuments dans l'oeuvre d'Hergé

-

Français
89 pages

Description

Les pays visités par Tintin au cours de ses aventures ne sont pas tous imaginaires. La documentation d'Hergé permet d'identifier des monuments, des immeubles ou des lieux publics. Tintin entre dans un cinéma à Shanghaï : en existait-il à l'époque du Lotus bleu ? Quelle ville est représentée par la maquette détruite par les Bordures dans l'Affaire Tournesol ? En partant à la recherche des lieux visités par Tintin, le lecteur fera à son tour un voyage qui le mènera à travers quatre continents.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 07 mars 2018
Nombre de lectures 0
EAN13 9782336826066
Langue Français
Poids de l'ouvrage 27 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Patrick Mérand
25, rue des Écoles • 75005 Paris Tél. : 01 78 11 88 20 •www.editions-sepia.com
Du même auteur Le Lotus Bleu décrypté(avec Li Xiaohan), Paris, 2009, Éd. Sépia. La Tintinophilie en 300 questions,Paris, 2014, Éd. Sépia. Les Langues étrangères dans l’œuvre d’Hergé,Paris, 2014, Éd. Sépia. La Géographie et l’histoire dans l’œuvre d’Hergé,Paris, 2015, Éd. Sépia. Les Arts et les sciences dans l’œuvre d’Hergé,Paris, 2015, Éd. Sépia. Les Moyens de transport et de communication dans l’ œuvre d’Hergé,2016, Éd. Paris, Sépia. Les Costumes, la mode et les uniformes dans l’œuvre d’Hergé,Paris, 2017, Éd. Sépia.
Avis au lecteur Afin de faciliter la lecture de cet ouvrage, voici les codes utilisés : Les références des albums indiquent le numéro de la page et l’emplacement de la case en partant de la ligne puis de la case dans la ligne. Par exemple, p. 18-2A signifie : page 18 de l’album (version en couleurs), deuxième ligne, première case.
NOTE Certaines informations concernant l’architecture, l es habitations ou les monuments sont communes à plusieurs albums. Nous avons choisi d’en parler dans celui qui nous a semblé le plus important.
© Éditions Sépia, 2018. EAN Epub : 978-2-336-82606-6
Introduction
Dse : la représentation desécidément, la richesse des albums d’Hergé est immen bâtiments, des immeubles, des habitations, des ouvr ages d’art ou des monuments est multiple et variée. On entend souvent dire que l’ancienne gare du Nord de Bruxelles serait le seul monument réel reproduit dans les albums. C’est faux . Hergé se renseignait énormément et utilisait des photographies pour mieu x présenter la réalité, que ce soit en Belgique ou ailleurs dans le monde. Pour ce qui est de la Belgique, il lui suffisait de prendre le bus ou le tram pour aller au jardin bota nique, au musée de Tervuren ou dans le centre ville où se trouvent des immeubles d e la période Art nouveau. Il aimait partir de la réalité sans pour autant en devenir esclave : l’ambassade de Bordurie à Genève est un mélange de plusieurs bâtim ents, l’intérieur du palais du Maharadjah de Rawhajpoutalah est surtout dû à l’ima gination d’Hergé même si l’extérieur est reconnaissable… mais est à plusieurs milliers de kilomètres de là ! Quant au château de Moulinsart, même sans ses ailes latérales, on reconnaît facilement que le bâtiment principal du château de Cheverny lui a servi de modèle. La précision des images reproduites dans les albums n’est plus à démontrer : elle a donné lieu à ce qui sera appelée « la ligne claire ». C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai recherché l’origine de nombreuses vignettes. C ertaines ont été faciles à retrouver, comme la gare de Sart-Moulin, même s’il n’y a plus aucune trace de rails, sur la commune de Braine-l’Alleud, transformée en Moulinsa rt. D’autres, comme le cinéma Odéon de Shanghai, ont été plus difficiles à identi fier. Mais avec un peu de patience, on arrive toujours au résultat : Hergé ne mettait j amais rien au hasard dans les albums. Si un détail vous paraît étrange, cherchez-en l’exp lication. Vous la trouverez en consultant les journaux, les revues ou les ouvrages dont il disposait. Comme moi, vous aurez peut-être un jour la chance de tomber, presqu e par hasard, sur une photo des années 1930-1940 dont il s’était assurément inspiré . La lecture des albums sous le prisme de l’architect ure et des monuments complète celle que nous avons commencée dans nos autres ouvr ages sur d’autres thèmes. Quelle richesse ! À partager, bien sûr…