La chanson camerounaise

La chanson camerounaise

-

Livres
118 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce livre traite des problèmes contemporains tels que la permanence de la vulnérabilité sociale, la violence politique, le pouvoir de l'argent et la corruption notoire, à travers la chanson camerounaise. Il est question de montrer comment l'art musical permet de mettre à nu les logiques qui astreignent les élites gouvernantes à travailler contre le développement et la démocratie. Cette étude est un essai de décryptage de la violence consécutive à l'adversité politique à laquelle les pauvres font face dans les pays en développement.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 juillet 2015
Nombre de lectures 3
EAN13 9782336387048
Langue Français
Signaler un abus
Jean Jacques Rousseau YENÉ
LA CHANSON CAMEROUNAISE
Sociologie actuelle et mécanismes de contrôle de l’opinion
La chanson camerounaise
Jean Jacques Rousseau YENÉ
La chanson camerounaise
Sociologie actuelle et mécanismes de contrôle de l’opinion
Du même auteur La gestion de la diversité culturelle au Cameroun. Le cas des autochtones de la ville de Yaoundé, Éditions Universitaires Européennes, 2011. Les difficultés de l’intégration sociale des minorités. La vulnérabilité sociale au Cameroun,Universitaires Éditions Européennes, 2012. De l’assistance à la chosification. Sociologie actuelle de la défense des droits des personnes vivant avec un ou plusieurs handicaps au Cameroun,Éditions Universitaires Européennes, 2013. © L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-06269-3 EAN : 9782343062693
En hommage à la mémoire de mes grands-parents maternels : Madeleine Mbezele Mbala Abeng et Élie Essomba Tchoungui.
REMERCIEMENTS
Ce travail n’aurait pas vu le jour sans l’immense soutien que j’ai eu du représentant local de la maison d’édition L’Harmattan et l’ensemble de ses collaborateurs. Nous exprimons aussi notre profonde gratitude à tous les enseignants et chercheurs qui nous ont aidé à enrichir ce travail. Nous remercions profondément Gaëlle Ingrid Mafotsing Tenda, Grégoire Nguédi, Isidore Noumba, Calixthe Olah Atemengue, Thérèse Huguette Mbala Yené, Juliette Yvonne Ngambarga Tchoungui, Antoine Patrick Bessala, Élie Vincent de Paul Essomba, Élie Xavier Essomba, Élisabeth Colette Mbeti. Nous ne saurons oublier Augustin Emmanuel Ebongue pour ses encouragements, relectures et critiques. Ce livre doit aussi à ceux qui ont, de près ou de loin, contribué à sa réalisation. Nous avons jugé mieux de ne pas citer leurs noms.
INTRODUCTION GÉNÉRALE : LA MUSIQUE CAMEROUNAISE AU PAYS DES MERVEILLES
Il y a des signes qui ne trompent pas. Le parcours atypique des artistes musiciens que sont Josco L’Inquiéteur et Mbarga Soukous peut être plus révélateur de la nature du système politique camerounais qu’il ne le paraît à première vue. Dans son premier opus intitulé « Les ancêtres vous parlent », Josco L’Inquiéteur se range derrière une ligne contestataire proche de celle de Pierre Roger Lambo Sandjo plus connu sous le pseudonyme de Lapiro de Mbanga.
Le moins que l’on puisse dire sur cette communion d’esprit entre les deux artistes musiciens est que la dénonciation de l’imposture est leur principal cheval de bataille. Comme le note Francis Bebey, dans une interview accordée à la chaîne de radio française RFI à la fin des années 90, l’art musical ne consiste pas seulement à produire des sonorités agréables à l’oreille, mais il sert aussi à prendre position dans les événements marquants de la « vie des êtres 1 humains » . Dès lors, l’art musical transcende la portée esthétique. Il sert à dénoncer les travers de la société. L’analyse révèle que les écarts et les autres formes d’abus, voire d’égarement des élites dirigeantes n’échappent pas aux critiques de l’artiste musicien. C’est dans cette perspective que nous avons établi un parallèle entre l’œuvre de Josco L’Inquiéteur et celle de Mbarga Soukous. Les raisons de ce rapprochement sont les suivantes :
1 Radio France Internationale (RFI) (1995), entretien sur l’art musical.