Street art et graffiti :

-

Livres
166 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Il y a des années, les critiques sur le graffiti et le street fusaient. Or aujourd'hui, qui n'a jamais vu un reportage sur Banksy au journal télévisé, photographié les mosaïques d'Invader au coin d'une rue, craqué pour un t-shirt ou une casquette "Obey" ou tout simplement désiré voir plus de couleurs sur les murs gris de sa ville ? Cet ouvrage s'interroge sur le rôle des acteurs publics et privés dans cet engouement croissant que suscite l'art urbain ; le mouvement artistique du XXIe siècle ?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 mars 2015
Nombre de visites sur la page 137
EAN13 9782336372624
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

FANNY CRAPANZANO

STREET ART
ETGRAFFITI :
L’INVASION DES SPHÈRES
PUBLIQUES ET PRIVÉES
PAR L’ART URBAIN

NOUVELLES TENDANCES DU MANAGEMENT CULTUREL

STREET ART
ET GRAFFITI

COLLECTION
NouvEllES TENdANcES
du mANAGEmENT culTuREl

Malgré le développement d’une économie de la culture académique dans
les années 80 et la nécessaire professionnalisation des dirigeants de
structures culturelles, il existe aujourd’hui encore peu de publications sur
l’économie et le management de la culture en France et à l’étranger.

Créée en 2015, cette collection a pour objet de dresser un état des lieux de
l’économie et du management de la culture en France et à l’étranger, et
de mettre en lumière initiatives et nouvelles façons de conduire un projet
culturel.

A travers la parution d’actes de colloques, l’édition de mémoires et
d’ouvrages de recherches, la création d’ouvrages thématiques, cette collection
KͱMA:BL> <ͱF;E>J <>LL> BGKM˕K:G<> >G KͱJL:GL => E’ombre des travaux de
recherche.

Directrices de collection :
Anne Coppin et Christine Milleron


Déjà paru

˭˪˧˟˪˧˭˨ ˧˦˫˭ˤˬˡ˦˟,Culture : un nouvel art du management ?
Fusion, création, transformation des institutions culturelles, 2015.

FANNY CRAPANZANO

STREET ART
ET GRAFFITI

L'invasion des sphères publiques
et privées par l'art urbain

Préface de Nicolas Laugero Lasserre

© l’Harmattan, 2015
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.harmattan.fr
=B˒MKBͱGA:JF:LL:GO:G:=ͱͱ?J

ISBN : 978-2-343-05710-1
EAN : 9782343057101

͈̻̻͈̹̻̻͉̓̿̓̈́͊

En préambule à cet ouvrage, je souhaiterais adresser en premier
lieu mes remerciements à Xavier Dupuis, directeur du Master
2 Management des Organisations culturelles de l’Université
Paris Dauphine, qui m’a permis de me lancer dans un sujet
de mémoire très précis et quelque peu atypique, aujourd’hui
transformé en livre.

Je tiens également à remercier mon directeur de mémoire,
Nicolas Laugero Lasserre, rencontré par un hasard formidable.
Mille mercis pour ces longues discussions, pour ces conseils
tant en termes d’organisation de mon travail que de découvertes
artistiques. Mille mercis de m’avoir également épaulée dans
<>LL> HM;EB<:LBͱG
= :NͱBJ cLc E] =M =c;ML ] E: ˓G L KMJLͱML

merci de m’avoir transmis tant d’enthousiasme et de m’avoir
fait partager un peu de cette passion vibrante qui t’anime !

Je ne saurais trop remercier par ailleurs tous les acteurs en
lien avec l’art urbain qui ont accepté de me rencontrer et dont
les propos ont fortement nourri mon travail : Arnaud Oliveux
(Artcurial), Frank Le Feuvre (Galerie Le Feuvre), Céline Neveux
(Musée de la Poste), Alain-Dominique Gallizia (collection
Gallizia), Coco 144, Thomas Schmitt (Le M.U.R.), Marc Renaud
(Rencart), Christine Duvigneau (Hermès), Nathalie Maquoi
(Mairie du 20e arrondissement de Paris
ͬͮ
:J;:J: 0ͱE˒>J
(ηAI=;KAθF <=J 9Ò9AI=J ;LDKLI=DD=J <= D9 .ADD= <= (9IAJ), Gilbert1 et
Clémence Desrozes (Galerie Clémouchka).
Un grand merci à tous !

5

Merci à Anne Coppin et Christine Milleron d’avoir fait naître cette
collection « Les nouvelles tendances du management culturel »,
qui va ravir de très nombreux étudiants et professionnels du
secteur culturel ! Merci Anne de m’avoir accompagnée dans
les transformations qu’appelait la publication de mon travail de
J><A>J<A> >L => F :NͱBJ KͱM˖c LͱMK <>K ;ͱGK <ͱGK>BEK

Merci à Marie-Thé Crapanzano et Lison Novaretti pour leurs
conseils de rédaction et leur extrême patience dans la relecture
de cet ouvrage ; à Amandine Sénanedj pour s’être déplacée
à ma demande et avoir immortalisé quelques fresques
monumentales parisiennes ; à Judicaëlle Pace et Maud Martorel
pour leur soutien sans faille.

Mes remerciements les plus sincères à Scrivo, sans qui je ne
me serais sans doute pas lancée dans un tel projet. Merci de
F :NͱBJ >G<ͱMJ:@c> >L BGBLBc> :M FͱG=> H:JLB<MEB>J =M @J:˕LB

6

̷͈̼̹̻͆͞

Le livre que vous allez lire est le fruit du brillant travail entrepris
par Fanny Crapanzano sur un sujet brûlant : l’art urbain.
Longtemps décrié, celui-ci occupe aujourd’hui le devant de la
scène culturelle, en France et bien au-delà de ses frontières.

Loin d’être un simple courant de l’histoire de l’art, enfermé dans
ses concepts, représenté par son écurie d’artistes vedettes et
admiré par une élite, l’art urbain est par nature accessible à
tout le monde car il s’expose gratuitement dans les rues de nos
villes.

"G˓ELJc>K =:GK E> H:QK:@> MJ;:BG >L :LLBJ:GL E ͱ>BE =M H:KK:GL
par le biais de la couleur ou d’autres moyens visuels très forts
>L <:HLBN:GLK
<>K ͲMNJ>K BGL>JH>EE>GL >L BGNBL>GL ] E: Jc˔>PBͱG
sur des questions de sociétés, politiques, etc. L’humour est
de manière générale le maître outil de cette démarche, allant
parfois jusqu’à une certaine insolence.

L’art urbain n’émerge pas dans un seul et même milieu social.
Pratiqué par des artistes présentant des nationalités et un profil
variés, il ouvre à un éventail de dialogues et à un perpétuel
enrichissement.

En quelques décennies, l’art urbain a transformé la rue, son
support d’expression originel, en un véritable musée à ciel
ouvert. À l’aube des années 2000, il va encore plus loin, en
s’imposant comme le courant artistique du XXIe siècle.

7

C’est cet enjeu qu’a traité Fanny : la question de la reconnaissance
de cet art qui se revendique désormais « hors les murs » et
acquiert une légitimité auprès de l’ensemble de la sphère
culturelle et plus généralement de la société.

Fanny s’est rendue dans de nombreuses expositions et ateliers
d’artistes. Elle s’est attelée à rencontrer méticuleusement
chaque acteur du milieu : artistes, galeristes,
commissairesHJBK>MJK
<ͱEE><LBͱGG>MJK
cEMK