Alain Resnais, le pari de la forme

-

Livres
304 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Il s'agit ici de considérer les fondements et enjeux d'un « formalisme » que Alain Resnais a abondamment revendiqué, lui même n'ayant eu de cesse de se présenter comme un cinéaste formaliste. Une partie porte précisément sur ce positionnement et ses effets concernant l'accueil critique des films. L'étude de grandes propriétés formelles du cinéma de Resnais atteste de ses remarquables capacités d'invention et de renouvellement. Selon une conception traditionnelle du formalisme, l'oeuvre serait auto-suffisante, sans autre finalité qu'elle-même. Or, le cinéma de Resnais est ici envisagé autant comme exercice de pensée que comme expérience d'écriture.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 04 février 2019
Nombre de visites sur la page 1
EAN13 9782140112393
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0187 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
 est chercheur associé à l’UMR ACTE de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Docteur en cinéma, télévision, audiovisuel, il enseigne le cinéma et la communication à l’université. De 2001 à 2013, il a été rédacteur en chef de la revueContre Bande, publication du Centre de recherches en esthétique de l’université Paris 1.
ALAIN RESNAIS, LE PARI DE LA FORME
Franck Tourret
Alain Resnais,
le pari de la forme
Champs visuels Collection dirigée par Pierre-Jean Benghozi, Raphaëlle Moine, Bruno Péquignot et Guillaume Soulez  Une collection d'ouvrages qui traitent de façon interdisciplinaire des images, peinture, photographie, B.D., télévision, cinéma (acteurs, auteurs, marché, metteurs en scène, thèmes, techniques, publics etc.). Cette collection est ouverte à toutes les démarches théoriques et méthodologiques appliquées aux questions spécifiques des usages esthétiques et sociaux des techniques de l'image fixe ou animée, sans craindre la confrontation des idées, mais aussi sans dogmatisme. Dernières parutions Florent BARRERE,Cœlacanthe. Une espèce animale à l’épreuve des médias, 2018. Alexia ROUX et Saad CHAKALI,Humanité restante. Penser l’évènement avec la sérieThe leftovers, 2018. Guillaume LAVOIE,L’imaginaire du chemin de fer dans le western américain. Essai sur un mythe cinématographique, 2018.Jean MONTARNAL,?,qualité française ». Un mythe critique La « 2018. François MARTIN (dir.),Animer Starewitch, 2018. Isabel NOGUEIRA,L’image dans le cadre du désir,Transitivité dans la peinture,la photographie et le cinéma,2018.Florent BARRERE,Une espèce animale à l’épreuve de l’image. Essai sur le calmar géant. Nouvelle édition revue et augmentée, 2017. Eric BONNEFILLE,Maurice Tourneur. Une vie au long cours, 2017. Rémi FOURNIER LANZONI,Rire de plomb. La comédie à l’italienne des années 70, 2017. Raphaël ROTH,À l’écoute de Disney. Une sociologie de la réception de la musique au cinéma, 2017. Hyun Jung CHOI,Origines et prémices du personnage documentaire. La liminalité du personnage documentaire I, 2017. Hyun Jung CHOI, Émancipation et évolution du personnage documentaire. La liminalité du personnage documentaire II, 2017. Jean-Pierre ESQUENAZI,Eléments pour l’analyse des séries, 2017. Camille GENDRAULT, Voir Naples ? Le cinéma et la ville,Mutations de fin de siècle (1980-1998),2017. Michel CONDÉ,Cinéma et fiction,Essai sur la réception filmique, 2016.
Franck Tourret Alain Resnais,
le pari de la forme
© L’Harmattan, 2019 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-16157-0 EAN : 9782343161570
À Jeanne et à l’avenir
«Étant une espèce d’autodidacte qui n’a jamais pu terminer ses études, j’ai une espèce de nostalgie à mieux comprendre le monde, tout en sachant parfaitement que je n’y arriverai pas, que c’est génétiquement impossible.» (Alain Resnais, 1980)
«Pour tous les films, j’inclus toujours le spectateur dans le découpage. Je ne réussis pas toujours, puisque j’arrive parfois à un cinéma très hermétique, mais l’idée de base de toutes les opérations du film, c’est ça. Je ne peux pas concevoir de faire un film sans tenir compte de ce que va sentir, penser le spectateur.» (Alain Resnais, 1986)