L'homme tranquille

-

Livres
218 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Devenu champion de boxe aux USA, Sean revient dans son village d'Irlande après avoir tué l'un de ses adversaires au cours d'un combat. Pour gagner la main de Mary, il devra faire usage de ses poings alors qu'il avait juré d'abandonner la boxe à jamais.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 janvier 2014
Nombre de visites sur la page 63
EAN13 9791022001380
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0030 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
couverture
L'Homme tranquille

Scénario : Frank S. Nugent
Réalisation : John Ford

© Presses Électroniques de France, 2014

GÉNÉRIQUE

1.Ouverture en fondu sur le dessin d’un aigle perché sur une montagne, emblème de Republic Productions. Montée musique. Fermeture, fondu au noir.

2,3 et 4. Ouverture en fondu sur un château irlandais, silhouetté à l’arrière-plan. Au premier plan, à gauche, une barque vide sur un lac devant le château. En surimpression, le générique débute et se poursuit, en lettres blanches, sur trois plans du même château silhouetté, à différents moments de la journée. Fondu au noir enfin du générique.

5. Ouverture en fondu sur un train à vapeur entrant en gare en plan large fixe, vu de face depuis le quai. Un porteur déambule de dos sur le quai, au loin. Une femme d’une soixantaine d’années, entre dans le champ par la gauche, fait un signe de la main et un sourire au conducteur de la locomotive qui passe devant elle et sort du champ à droite. Le train ralentit et s’arrête. Fin de la musique.

6. Plan serré fixe sur la porte des compartiments. Un voyageur, Sean Thornton, se lève et ouvre la fenêtre. Il se penche par la portière et regarde à droite et à gauche.

(Off, narration)

« Bien… maintenant…

7. Plan américain fixe. Le contrôleur du train descend face caméra du wagon de queue, curieux, un fanion bleu à la main, à hauteur du porteur, lui aussi curieux, debout de profil à gauche.

Père Lonergan

Je vais commencer par le début :

Le contrôleur sort du champ à droite, se dirigeant vers la tête du train. Le porteur le regarde s’éloigner et commence à le suivre.

Père Lonergan

C’était un beau jour de printemps…

8. Plan moyen fixe. Le chef de gare arrive face caméra d’un pas assuré et s’arrête intrigué, à hauteur d’un long panneau indiquant le nom de la gare : Castletown, à gauche de l’image. Il regarde en direction du train, hors champ à droite.

Père Lonergan

Lorsque le train entra à Castletown, avec trois heures de retard, comme à son habitude,

9. Plan large du train arrêté le long du quai. Sean ouvre la portière et descend du compartiment au premier plan à droite du cadre, sous le regard intrigué de la femme, debout sur le quai à l’arrière-plan.

Père Lonergan

Et « il » en descendit.

(Sean prend du compartiment son sac de couchage et le jette sur le quai)

Rien en lui du touriste américain :

(Il sort une petite valise et la pose au sol, près du sac)

Pas d’appareil-photos, et pire, pas même une canne à pêche… »

Sean sort un instant une pomme de la poche de sa veste et la montre à quelqu’un assis dans le compartiment, hors cadre à droite. À l’arrière-plan, le contrôleur arrive vers lui de face, suivi du porteur, passant devant la femme.

10. Plan serré du chef de gare debout devant la pancarte, sa pipe à la main. Il regarde intrigué, en direction de Sean, hors cadre.

Le chef de gare

(Fort)

Castletown !

11. Plan moyen de la locomotive, de trois quarts arrière, arrêtée dans son nuage de vapeur. Le conducteur en descend, curieux, et se dirige trois quarts face caméra, vers l’arrière du train. Il sort du cadre à gauche. Intrigué lui aussi, le mécanicien le suit. 12. Reprise du plan 9. Sean ferme la portière du compartiment. Le chef de gare, off.

Le chef de gare

Castletown !

Sean

(Il se tourne vers le chef de gare qui entre dans le champ à gauche et s’arrête à sa hauteur)

Pourriez-vous m’indiquer le chemin pour Inisfree ?

Le contrôleur et le porteur ont rejoint les deux hommes. Un attroupement s’est ainsi formé autour de Sean, en plan moyen.

Le contrôleur

Inisfree ? Ah ! Cinq miles, peut-être plus.

(Pointant en direction de la caméra)

Vous voyez cette route ?…

13. Plan rapproché sur Sean debout face caméra à côté du contrôleur lui indiquant le chemin. À gauche, de profil, le chef de gare les regarde.

Le contrôleur

Eh bien, ne la prenez pas, ce n’est pas la bonne ! Le mieux pour Inisfree… et Dieu sait si j’en ai empruntées…

Le chef de gare

(Interrompant son collègue)

Ah ! C’est Inisfree que vous voulez… Gardez votre salive, monsieur Maloney, laissez-moi diriger le Monsieur.

(Maloney le regarde, furieux)

Vous connaissez le chemin pour Knockanore ?

Sean

(Imperturbable)

Oh…

Le contrôleur

(Interrompant le chef de gare à son tour)

Knockanore ! Mais s’il cherchait à aller à Knockanore, est-ce qu’il demanderait le chemin pour Inisfree, qui est juste après ?

Le chef de gare

On peut connaître Knockanore

14. Reprise du plan 12. Plan moyen sur le groupe.

Le chef de gare

Sans pour autant connaître Inisfree, et si vous preniez le temps d’apprendre l’histoire de ce pays, Monsieur Maloney, vous seriez le premier à le reconnaître…

Sean regarde en direction du conducteur et du mécanicien, qui entrent à leur tour de dos, à droite du cadre, et rejoignent les autres.

Le conducteur

(Se mêlant à la conversation)

Vous n’allez tout de même pas diriger ce brave homme sur Knockanore !

15. Plan serré sur le conducteur du train, de trois quarts face à droite, debout près de Sean qui l’écoute. Au premier plan de dos, le mécanicien et le chef de gare.

Le conducteur

Il n’y a plus rien à pêcher là-bas !

(Mettant la main droite sur l’épaule de Sean, il le fixe dans les yeux)

Dites-moi l’Américain, qu’est-ce que vous recherchez ? La truite ou le saumon ?

Sean

(Calmement)

Tout ce que je veux, c’est aller à Inisfree.

Le conducteur

Ah ! Voilà qui est parlé ! C’est le meilleur endroit du pays pour pêcher !

16. Reprise du plan moyen 14, le groupe réuni sur le quai.

La femme

Très juste, Monsieur Costello !

Le conducteur

(Montrant son bras gauche)

Ah… la truite ! Des truites aussi grandes que mon bras ! Et des saumons ! Le dernier que j’ai pris, je m’attendais à en voir surgir Jonas ! Quant à Inisfree, je vous y conduirais bien moi-même, mais je… je dois conduire le train !

17. Reprise du plan serré 15.

Le conducteur

Et… est-ce que… je vous ai parlé de cette truite que j’ai attrapée il y a deux semaines ?

Sean

(Se penchant vers lui)

À Inisfree ?

Le conducteur

Ah pas du tout, pas du tout. À Ballygar, de l’autre côté du pays.

18. Plan serré. Face caméra, serrés l’un près de Vautre de gauche à droite du cadre : le chef de gare, le porteur et la femme.

La femme

(Ayant fait une petite révérence en direction de Sean)

Le petit dernier de ma sœur habite Inisfree. Et elle se ferait une joie

19. Reprise du plan moyen 16.

La femme

De vous montrer le chemin.

Sean

(Soulagé un instant, il s’apprête à la suivre)

Formidable !

La femme

(Se reprenant immédiatement)

Euh, si… si elle était là !

Le contrôleur

(Agacé)

Cet homme veut aller à Inisfree.

(Il se fraie un chemin dans le groupe et se fixe face caméra, pointant du doigt vers l’objectif)

Vous voyez cette signalisation là-bas,

20. Plan large, contrechamp. Le groupe de dos sur le quai. Chacun regarde dans la direction indiquée par le contrôleur. À l’arrière-plan, l’escalier menant à la passerelle surplombant la voie ferrée.

Le contrôleur

Avec la longue flèche tendue ?

Le chef de gare

Mais vous savez bien qu’elle a été retournée !

Le contrôleur

J’y viens, Monsieur Bailey.

Chacun y va de son commentaire, dans la cacophonie la plus complète. Un homme entre tranquillement de dos au premier plan et se dirige vers le petit groupe. Il s’agit de Michaeleen Oge Flynn. Tandis que chacun y va de son explication, Michaeleen ramasse en silence les bagages de Sean et revient sur ses pas, face caméra. Sean le remarque soudain et commence à le suivre, tandis qu’il sort du champ au premier plan à droite.

21. Plan moyen. Michaeleen entre de dos dans le hall de la gare, s’arrête et pose les bagages au sol. Il porte un fouet de cocher à la main droite.

Michaeleen

(Se tournant vers Sean, hors champ à gauche)

Inisfree ?… Par là…

Il reprend les bagages et s’éloigne de dos. Début musique.

22. Reprise du plan 20. Sean quitte le groupe et se dirige face caméra pour rejoindre Michaeleen, hors cadre. Tous le regardent s’éloigner.

HALL DE LA GARE DE CASTLETOWN -INTÉRIEUR JOUR

23. Plan américain. Sean entre de face dans le hall de la gare. À l’arrière-plan, le train à quai. Il s’arrête face caméra et regarde autour de lui, à la recherche de son bienfaiteur. Son regard se fige en direction d’une fenêtre hors cadre.

24. Plan serré de la fenêtre, à travers laquelle on peut voir Michaeleen rejoignant une voiture à cheval, arrêtée devant la gare.

25. Reprise du plan 23. Sean sourit, heureux d’avoir trouvé son guide et s’apprête à le rejoindre.

GARE DE CASTLETOWN/QUAI - EXTÉRIEUR JOUR

26. Reprise du plan moyen 21, sur le hall de la gare, vu depuis le quai. Sean, dos caméra, rejoint la porte de sortie à l’arrière-plan, et quitte la gare.

DEVANT LA GARE DE CASTLETOWN - EXTÉRIEUR JOUR

27. Plan rapproché. Debout face caméra, derrière la haie qui sépare le quai de la route, le porteur, le conducteur et le chef de gare regardent en direction de Sean, hors cadre.

Le conducteur

Je me demande ce qu’on peut bien vouloir faire à Inisfree.

Les trois hommes hochent la tête, interloqués. Panoramique gauche/’droite sur le contrôleur, la femme et le mécanicien, regardant de même en direction de Sean. Fondu enchaîné.

CAMPAGNE -EXTÉRIEUR JOUR

28. Plan d’ensemble. Panoramique droite/gauche : suivi de la voiture à cheval roulant de droite à gauche sur une route de campagne. Elle s’engouffre à gauche sous un pont au-dessus duquel passe un train, probablement le même que dans la séquence précédente. Arrêt du panoramique sur le train qui sort à gauche du cadre tout en sifflant.

29. Plan rapproché. Sean et Michaeleen, assis sur la carriole tirée par un cheval, hors cadre à gauche. Derrière eux défile le paysage. Sean, assis de trois quarts face, semble heureux et décontracté. Michaeleen, de profil, tient les rênes et fume la pipe. Off, le train siffle en s’éloignant.

Michaeleen

(Se tournant vers Sean)

Six pieds, six pouces ?

Sean

(Le corrigeant sur sa taille)

Quatre et demi.

Il sort une cigarette de sa poche, la porte à ses lèvres, gratte une allumette sur la semelle d’une de ses chaussures et allume la cigarette sous l’œil amusé du cocher.

Michaeleen

Bien sûr…

(Continuant ses estimations)

Cincinnati…

Sean

Non. Pittsburgh.

Michaeleen

Oui, bien sûr, Pittsburgh !

Fondu enchaîné.

30. Plan d’ensemble. La voiture s’engage, à droite du cadre, sur un pont de pierre, surplombant un plan d’eau. Elle s’arrête sur le pont. Sean descend du véhicule et dépasse le cheval.

31. Plan rapproché. Sean entre dans le cadre à droite et s’assied de trois quarts sur un des bords du pont de pierres, contemplant le paysage.

32. Plan d’ensemble. Contrechamp sur un cottage perdu dans le paysage, où passe une rivière.

Voix off d’une femme

(Probablement la mère de Sean)

« T’en souviens-tu petit Sean ?

33. Reprise du plan 31, sur Sean.

Voix off d’une femme

Le chemin derrière l’église…

Sean tourne la tête de profil vers la gauche, tandis qu’une cloche retentit off. 34. Plan d’ensemble sur un autre paysage, dans lequel se dessine le clocher d’une église : c’est le village d’Inisfree, vu par Sean.

Voix off d’une femme

Et ses lacets, et puis le champ, où le taureau de Dan Tobin te poursuivait…

35. Reprise du plan 33. Sean tourne rapidement la tête vers la droite, puis à nouveau en direction du cottage.

Voix off d’une femme

Quelle jolie petite maison, Sean…

36. Reprise du plan d’ensemble 32 sur le cottage.

Voix off d’une femme

Et les roses ! Oh ! Ton père me taquinait à propos des roses,

37. Reprise du plan 35. Sean assis sur le pont, regarde immobile en direction du cottage.

Voix off d’une femme

Mais il en était si fier aussi… »

38. Plan rapproché. Michaeleen, resté assis dans la voiture à cheval, regarde
en direction de Sean, hors cadre à gauche.

Michaeleen

(Rompant le silence)

Ah ! Ce n’est qu’un modeste petit cottage…

39. Reprise du plan 37. Sean tourne la tête vers la droite, en direction de Michaeleen, hors cadre, puis regarde une dernière fois vers le cottage, avant de se lever pour rejoindre la voiture.

40. Plan d’ensemble du pont de pierre. Reprise du plan 30. Sean rejoint la voiture à cheval.

41. Plan rapproché. Sean monte s’asseoir, aux côtés de Michaeleen. Il pointe en direction du cottage vers la gauche.

Sean

Cette maison au bord de l’eau, ce modeste cottage, à qui est-ce à présent ?

Michaeleen

À la Veuve Tillane… Mais elle n’y vit pas.

Sean

Vous pensez qu’elle la vendrait ?

Michaeleen

J’en doute.

Sean

(Souriant, sûr de lui)

Ne pariez pas trop là-dessus, parce que je vais l’acheter.

Michaeleen

(Intrigué)

Pourquoi… pourquoi donc un Américain de Pittsburgh voudrait-il l’acheter ?

Sean

(Prenant Michaeleen par les épaules, se penche vers lui)

Écoutez-moi… Michaeleen Oge Flynn… Michael Flynn qui essuyait mon petit nez quand j’étais gosse… C’est parce que je suis Sean Thornton, et que je suis né dans ce petit cottage.

(Michaeleen, ravi d’avoir retrouvé Sean dans ses souvenirs, retire son chapeau et s’effondre de joie sur son siège)

Je rentre au pays pour de bon ! Alors, est-ce que ça répond à tes questions une fois pour toutes, petit curieux ?

Michaeleen

(Se redressant, le sourire béat, il remet son chapeau)

Le petit Sean Thornton !

(Il montre de sa main la taille d’un enfant, tel qu’il connaissait Sean)

Je… je… euh. Regarde ce que tu es devenu ! Bon sang, qu’est-ce qu’ils donnent à manger aux Irlandais, à Pittsburgh ?

Sean

De l’acier, Michael Oge… De l’acier et de la fonte… Les fours sont si chauds qu’on en oublie la peur de l’enfer. Et quand on est assez endurci… d’autres choses. D’autres choses, Michaeleen.

Fondu enchaîné.

42. Plan d’ensemble. Panoramique suivi droite/gauche dans un sous-bois. Lacarriole roule dans la campagne.

43. Plan large. La carriole s’approche face caméra sur le chemin. Au premierplan en gros plan à gauche, une croix celte. Panoramique suividroite/gauche de la carriole tandis qu’elle passe en plan rapproché. Arrêt du panoramique. Elle sort du champ à gauche.

44. Plan d’ensemble fixe. La voitureà cheval s’approche depuis l’arrière-plansur le chemin. Un prêtre, le Père Lonergan, marche de dos dans sa direction. Au premier plan à gauche, un vieil arbre penché.

Père Lonergan

(Off, reprenant sa narration)

« C’est à ce moment que j’interviens. C’est moi, là, qui marche. Grand, et l’air d’un saint. Peter Lonergan, curé de la paroisse… »

Il s’arrête à la hauteur de la carriole qui stoppe à son tour.

Michaeleen

(Arrêtant le cheval)

Ohhhh !…

45. Plan rapproché en légère contre-plongée. Les deux hommes juchés sur la carriole, face caméra, saluent le prêtre, debout dos caméra, face à eux.

Michaeleen

Bonjour, mon Père. Sean, voici le Père Lonergan.

46. Plan serré du Père Lonergan face caméra. Il sourit à Sean, hors cadre et lui tend la main. Michaeleen, off.

Michaeleen

Mon père, le croiriez-vous ?…

47. Plan serré, légère contre-plongée de Sean, assis de trois quarts face caméra, serrant la main du prêtre, en amorce à droite, trois quarts dos caméra. Michaeleen, off.

Michaeleen

Voici Sean Thornton,

48. Plan rapproché. Michaeleen, assis, tourné face caméra vers le Père Lonergan.

Michaeleen

Né ici même à Inisfree… et de retour d’Amérique.

49. Reprise du plan 47.

Sean

(Finissant de serrer la main du prêtre)

Bonjour, mon Père.

Père Lonergan

Ah ! Oui…

50. Reprise du plan serré 46 sur le Père Lonergan, face caméra, souriant.

Père Lonergan

J’ai connu votre famille, Sean. Votre grand-père… il est mort en Australie… dans une colonie pénitentiaire… Et votre père, c’était aussi un brave homme…

51. Reprise du plan 49. Sean acquiesce en souriant. Le Père Lonergan, en amorce de dos à droite.

Père Lonergan

Triste accident… Et votre mère ?

Sean

Elle est morte… En Amérique, quand j’avais 12 ans.

52. Plan serré du Père Lonergan, face caméra.

Père Lonergan

Je dirai la messe à son intention demain, Sean.

53. Reprise du plan 51. Le Père Lonergan, en amorce à droite.

Père Lonergan

Vous y serez ? À 7 heures ?

Sean

(Acquiesçant)

J’y serais.

54. Plan rapproché. Reprise du plan 45, légère contre-plongée sur Sean et Michaeleen, assis face caméra dans la carriole.

Père Lonergan

(À droite, debout dos caméra)

Bien. Sean… j’aimerais dire un mot à Michaeleen… au sujet de…

Léger suivi panoramique gauche/droite. Sean descend du véhicule.

Sean

Oh, bien sûr, mon Père.

Père Lonergan

Rien qu’une minute.

55. Plan moyen de la voiture et du cheval, de trois quarts face. Sean se tient debout, près du Père Lonergan, à droite du cadre, tandis que Michaeleen descend lentement du véhicule, à l’opposé, avant de rejoindre le Père Lonergan par l’arrière.

Père Lonergan

Ce n’est pas bien important…

Sean

Prenez votre temps. Je passe devant.

Sean quitte le Père Lonergan et avance paisiblement sur le chemin, de trois quarts face caméra. Il sort du champ à gauche, sous le regard des deux hommes, restés près du véhicule.

56. Plan moyen fixe. Un chien de berger surveille un troupeau de moutons, dans un sous-bois, et tourne autour en aboyant.

57. Plan moyen. Sean gratte une allumette sous sa chaussure, debout près d’un large tronc d’arbre. Off, les aboiements du chien.

58. Plan serré raccord. Sean, de profil, allume sa cigarette et tourne le visage face caméra. Il est soudain attiré par ce qu’il voit en contrechamp.

59. Contrechamp. Plan large d’une jeune bergère qui entre dans le cadre conduisant le troupeau de moutons vers la gauche. Il s’agit de Mary Kate Danaher, dans une large jupe rouge, sa chevelure rousse tombant sur ses épaules. Elle s’arrête soudain de marcher, et se retourne un instant en direction de Sean, puis elle poursuit son chemin, suivie en panoramique gauche/droite.

60. Plan serré en légère contre-plongée. Mary Kate, venant de la droite du cadre, s’arrête de nouveau intriguée, et se tourne lentement de trois quarts face, vers Sean.

61. Plan serré sur Sean de profil, le regard tourné trois quarts face caméra, en direction de Mary Kate. Il admire la beauté de la jeune femme.

62. Reprise du plan 60. Mary Kate, intriguée et séduite, reprend lentement son chemin à reculons, sans pouvoir quitter Sean des yeux. Elle se tourne enfin, tout en jetant quelques coups d’œil, avant de sortir du cadre par le bas, du fait de la contre-plongée.

63. Plan large. Légère plongée sur la verte prairie dans laquelle s’enfonce la jeune femme, de dos, précédée du troupeau de moutons. Elle se retourne une nouvelle fois, avant de s’éloigner pour de bon. Off, le chien aboie.

64. Plan large. À l’arrière-plan dans le sous-bois, Sean, debout de profil, regarde en direction de Mary Kate, hors cadre à gauche. Derrière lui vient s’immobiliser la voiture à cheval conduite par Michaeleen. Sean le rejoint en courant.

65. Plan rapproché. Sean vient s’asseoir dans la carriole aux côtés de Michaeleen, qui le regarde.

Sean.

Eh… est-ce un rêve ? Elle pourrait l’être.

Michaeleen.

Illusion, mon cher. C’est un mirage causé par une soif terrible !

(Il fait claquer son fouet)

Hue ! Napoléon !

La voiture se met en marche. Suivi panoramique droite/gauche, elle passe en gros plan face caméra, puis s’éloigne en plan moyen sur le chemin, l’arrière face à la caméra. Sean se tourne légèrement, suivant la bergère des yeux.

66. Plan large. Mary Kate mène son troupeau dans les reliefs de la prairie. Elle s’arrête encore un instant et regarde en direction de la carriole qui s’éloigne, hors cadre à droite, avant de poursuivre son chemin. Fondu enchaîné.

Dernière de Couverture