Le danger des Liaisons

-

Français
146 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Dans Le Danger des Liaisons, Anielle Weinberger adapte pour le cinéma l'échange épistolaire que Mme Riccoboni et P.-A. Choderlos de Laclos ont eu à la parution des Liaisons dangereuses, en avril 1782. À une écriture cinématographique moderne, Anielle Weinberger intègre un savoir précis et longuement accumulé sur les relations de la littérature et du 7e Art. Voici le second volet du diptyque consacré aux Liaisons dangereuses et à la façon dont le cinéma s'est emparé du sulfureux roman de Laclos.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 septembre 2014
Nombre de lectures 22
EAN13 9782336356525
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Anîelle Weînberger
LE DANGER DESLIAISONS
Adaptation cinématographique de laCorrespondanceentre Madame Riccoboni et M. de Laclos
P Le arti pris du cinéma
LE DANGER DESLIAISONS
Collection « Le parti pris du cinéma » dirigée par Claire Mercier ESSAISMONOGRAPHIESCINÉFABLESEntre objectivité et subjectivité, entre récit et drame, entre œuvre et marchandise : mort ou métamorphose du cinéma ? Nous publions desessaisque ce terme unit dans une ambiguïté parce féconde la critique et les cinéastes. Desmonographiesqu’on parce peut imaginer un temps où, le cinéma disparu, les films ne subsisteront que par les descriptions vivaces qui leur auront été consacrées et qui, déjà, en donnent une image. Nous publions aussi des scénarios et plus largement des textes qui ont pris place dans le processus de production descinéfables. Parce que de projet de film qu’il était, le scénario tend lors de chaque projection du film à redevenir fluide et à aller se déposer ailleurs… Chaque auteur de la collection s’aventure personnellement à interpréter ce que peut être Le parti pris du cinéma. Comit é de lec t ur e : Guillaume Bourgois, Jean Durançon, Dominique Laigle, Arthur Mas, Claire Mercier, Bruno Meur, Martial Pisani, Pauline Soulat
Anielle WEINBERGERLE DANGER DESLIAISONSAdaptation cinématographique de laCorrespondanceentre Madame Riccoboni et M. de Laclos
Dans la même collection Anielle Weinberger,Les Liaisons dangeureuses au cinéma, 2014.
Aurélia Georges, Élodie Monlibert,L’Homme qui marche, 2013.
Robert Bonamy,Le fond cinématographique, 2013.
Suzanne Liandrat-Guigues, Jean-Louis Leutrat,Rio Bravo de Howard Hawks, 2013.
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Pariswww harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-03848-3 EAN : 9782343038483
Avertissement
Si le premier volume de notre diptyque,Les Liaisons dan-gereuses au cinéma – Par où commencer et comment mettrefin, s’est employé à mettre au jour tout un jeu d’hypothèses autour des trois adaptations cinématographiques du roman de Pierre-Ambroise Choderlos de LaclosLes Liaisons dangereuses (1782),à savoir le film de Roger VadimLes Liaisons dangereu-ses 1960(1959),Dangerous Liaisons de Stephen Frears (1988) etValmont de Milos Forman (1989), ce second vo-lume,Le Danger des Liaisons, est consacré à notre adaptation cinématographique de laCorrespondanceMadame Ric- entre coboni et M. de Laclos (1782) et constitue une sorte de mise à l’épreuve cinématographique de notre essai théorique.
Le scénario d’après cetteCorrespondanceet le film ont eu pour objet de relancer le questionnement autour du travail de l’adaptation cinématographique des Liaisons dangereuses,en dégageant l’inestimable profit de cet échange : Laclos voit dans ses entretiens avec son amie de longue date, romancière à suc-cès et jadis comédienne, tout l’intérêt de ce commerce épisto-laire au point d’en décider la publication à la suite desLiaisons.
Aucune adaptation théâtrale, cinématographique ou audiovisuelle n’ayant tenu compte de ce prolongement criti-que au roman,Le Danger des Liaisonsforme à ce jour l’unique exemple en faveur de l’initiative de Laclos. C’est dans la rééva-luation du contexte de saCorrespondance commemode d’em-
7
ploide lecture desLiaisons– analyses, biographies, essais – que nous avons puisé notre propre interprétation filmique du ro-man. LeDanger des Liaisonsa été écrit et réalisé par nous-même en 1992, dans le cadre de notre atelier au sein du Département de Cinéma de l’Université Paris 8-Vincennes-St Denis. Anielle Weinberger
8
I. LACORRESPONDANCEENTREMADAMERICCOBONI ETM.DELACLOSUN CONTEXTECOUPÉPOUR LE CINÉMA* « Ce n’est pas que ces ouvrages soient bêtes mais je ne les crois pas coupés pour le théâtre » Laclos, Milan, le 18 brumaire an IX Le 16 mars 1782, l’officier d’artillerie Pierre-Ambroise Choderlos de Laclos signe un contrat avec le libraire parisien Durand pour un roman qui s’appelle encoreLe Danger des Liaisons.a souvent écrit que Laclos avait modifié son« On titre [Le Danger des Liaisonsbiffé] parce que Mme de Saint-Aubin avait déjà donné en 1763 unDanger des liaisons, roman diffus avec lequelLes Liaisons dangereuses n’ont de ressem-1 blance ni dans la conception d’ensemble ni dans la facture », note Laurent Versini. « On peut penser aussi qu’il a voulu écarter un énoncé devenu banal. Car en cet âge de littérature moralisante, les titres se multiplient qui mettent en garde
* La matroneetErnestine.1  L. Versini,Laclos,Les Liaisons dangereuses, Œuvres Complètes, Correspon-dance,… – texte établi, présenté et annoté par Laurent Versini, Bibliothèque de la Pléiade, Gallimard, 1979, p. 1163.
9