Filmer les peaux foncées

Filmer les peaux foncées

-

Français
144 pages

Description

Comment filmer les peaux foncées ? L'idée première de l'ouvrage était de répondre à cette question d'un point de vue strictement technique, de ne parler que de caméra, de lumière et des autres outils du chef opérateur. Pourtant, il était difficile de faire abstraction des considérations socioculturelles qu'elle implique. L'auteure a donc essayé de comprendre ce qu'est une peau foncée en tant qu'idée, en tant que matière et en tant qu'élément à filmer.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 27 novembre 2019
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140136269
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Réflexions plurielles
Comment filmer les peaux foncées ? L’idée première de l’ouvrage était de répondre à cette question d’un point de vue strictement technique, de ne parler que de caméra, de lumière et des autres outils du chef opérateur. Pourtant, plus la recherche avançait, moins il était possible de faire abstraction des considérations socioculturelles qu’elle implique.
Nous avons donc essayé de comprendre ce qu’est une peau foncée en tant qu’idée, en tant que matière et en tant qu’élément à filmer.
Loin d’être un manuel ou une leçon de cinéma, ce livre est le fruit de la réflexion personnelle d’une aspirante chef opératrice.
Diarra Sourang
FILMER LES PEAUX FONCÉES Réexions plurielles
IMAGES PLURIELLES s c è n e s & é c r a n s
FILMER LES PEAUX FONCÉES
Réflexions plurielles
Images plurielles : scènes et écrans Collection dirigée par Patricia Caillé, Sylvie Chalaye et Claude Forest
Cette collection entend promouvoir les recherches concernant les cinématographies et les expressions scéniques des Suds qui méritent de gagner en visibilité et d’être mieux documentées, notamment celles d’Afrique, du Moyen-Orient, de l’Océan indien et des Amériques. Sans négliger les apports de la critique et de l’analyse esthétique, elle s’intéresse principalement au fonctionnement des filières audiovisuelles, cinématographiques et théâtrales – production, distribution, exploitation, diffusion sous toutes ses formes –, ainsi qu’aux publics et à la réception des œuvres. La collection souhaite favoriser les approches historiques issues du dépouillement d’archives et des enquêtes de terrain, afin d’œuvrer à combler le déficit de données permettant de cartographier et de comprendre les enjeux et les acteurs des transformations profondes à la fois géopolitiques, politiques, sociales, technologiques, anthropologiques et culturelles qui affectent le théâtre et la scène comme le film et ses usages. La collection comprend deux séries : l’une est destinée à accueillir les travaux les plus développés, l’autre, au format plus réduit, a pour vocation d’explorer de nouveaux champs ou questionnements, y compris méthodologiques.Images plurielles : scènes et écrans privilégie, hors de tout dogmatisme, la lisibilité du texte, la pluralité des approches, la liberté des idées et la valeur des contenus.
Dernières parutions
Claude FOREST,Production et financement du cinéma en Afrique sud saharienne francophone (1960-2018), 2018.Ahmed BEDJAOUIet Michel SERCEAU(coord.),Les cinémas arabes et la littérature, 2019. François FRONTY (dir.),Dix par dix, dix analyses de films d’Afrique, 2019.
Diarra Sourang
FILMER LES PEAUX FONCÉES
Réflexions plurielles
© L’Harmattan, 2019 5-7, rue de l’École-Polytechnique75005 Paris www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-18358-9 EAN : 9782343183589
Remerciements  Cet ouvrage est issu d’un mémoire de recherche soutenu à l’ENS Louis-Lumière sous la direction d’Alain Sarlat et de Rémy Chevrin (AFC). Je leur adresse mes sincères remerciements, ainsi qu’à l’ensemble du corps enseignant et tout particulièrement Elena Ehrel, John Lvoff et Giusy Pisano.  Pour les échanges enrichissants, formels ou non, je remercie chaleureusement Darius Khondji (AFC, ASC), Tommy Maddox-Upshaw, Laurence Casey, Christian Epps, Martin Roux et Boris Abaza.  Merci à ma famille et à mes amis pour leur précieux soutien, ainsi qu’à la promotion cinéma 2018 de l’ENS Louis-Lumière, les Chatons.  Merci à Titouan Ralle, Ophélie Noury, Orane Gibier, Lorine Labrue, Matthieu Gasnier, Samuel Delorme, Clotilde Cœurdeuil, Adèle Outin et Marie Féret.
7
Juste le bon degré d’intelligence Préface
 Lorsqu’on demande à Idrissa Ouedraogo ce qu’il pense du numérique, il répond qu’il est impossible d’aller à l’encontre de la technologie, mais qu’il faut l’intégrer et l’adapter. Ainsi, il précise que :
 Même la pellicule n’était pas faite pour notre image : on est des Noirs. Le noir absorbe la lumière, c’est la première chose qu’on doit apprendre ; le blanc reflète la lumière. Tous les dosages sont faits pour les Blancs… ce n’est pas pour nous… ça veut dire que quand tu mets un Black et un Blanc et que tu dois les filmer : il faut réfléchir ! Le numérique n’est qu’un outil qui peut avoir plein de qualités et des défauts, mais quand on connaît les défauts on les prend en compte. Le cinéma demande un degré d’intelligence et de savoir-faire. Je ne suis pas contre le numérique, mais je dis qu’il faut faire attention à ce qu’on fait. Il est très beau dans les basses lumières et il est très mauvais dans les hautes lumières. Ici, on a des hautes lumières de 9h à 15h… si tu filmes avant c’est un problème alors que le cinéma doit aussi être le reflet de notre peuple. Je ne veux pas faire un sous-produit, je veux faire un produit qui soit partagé émotionnellement par le monde entier. Tant que je n’arrive 1
pas à le faire, je vais écrire des livres…  Idrissa Ouedraogo nous rappelle que, si la technologie n’est pas neutre, elle oriente et formate. Il est également possible de la maîtriser, de l’adapter, voire de la détourner par un savoir-faire qui va de la partie plus visible de la technique cinématographique (le tournage, la projection) à sa partie invisible (la postproduction mais aussi, en amont, le choix des
1 Dans « Leçon de vie » du 23 mars 2014, accessible sur YouTube.
9