Gustave Doré, le rêveur éveillé

Gustave Doré, le rêveur éveillé

-

Livres
314 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Illustrateur de Rabelais, Cervantès, Perrault et La Fontaine, Gustave Doré reste l'un des artistes français les plus célèbres du XIXe siècle.Toutefois, l'homme, qui fut l'ami de Théophile Gautier, l'amant de Sarah Bernhardt, le contemporain de Pissarro, Manet et Cézanne, est méconnu. Non content d'être un illustrateur prolifique, Gustave Doré se voulut également peintre, aquarelliste et sculpteur d'allégories – une partie de son oeuvre qui est encore ignorée du grand public.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 septembre 2012
Nombre de lectures 43
EAN13 9782296502628
Langue Français
Signaler un abus
GUSTAVE DORÉ Le rêveur éveillé
Du même auteur : Avec T .E. Lawrence en Arabie : la Mission militaire française au Hedjaz (1916-1920), préface de Maurice Larès et Malcolm Brown, Paris, L’Harmattan, coll. « Comprendre le Moyen-Orient », 1998. Lawrence d’Arabie : écrire l’Histoire au cinéma, Paris, L’Harmattan, 2001. Un panthéon hollywoodien. Portraits des stars de l’âge d’or, Paris, Publibook, 2005. Le cinéma de John Huston. Entre l’épique et l’intime, Paris, Publibook, 2006.
Illustration de couverture Gustave Doré dans les années 1870. Tous droits réservés. © L’Harmattan, 2012 5-7, rue de l’École-polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-99215-3 EAN : 9782296992153
Christophe LECLERC
GUSTAVE DORÉ Le rêveur éveillé
«Tous les hommes rêvent, mais inégalement. Ceux qui rêvent la nuit dans les recoins poussiéreux de leur esprit s’éveillent au jour pour découvrir que ce n’était que vanité ; mais les rêveurs diurnes sont des hommes dangereux, car ils peuvent jouer leur rêve, les yeux ouverts, pour le rendre possible.» Thomas Edward LawrenceLes Sept Piliers de la sagesse
Remerciements Je souhaite exprimer ici ma reconnaissance à celles et ceux qui ont accompagné mes travaux ces six dernières années, pour que cette biographie voie enfin le jour. Je remercie affectueusement Maurice Larès, pour son soutien indé-fectible, sa générosité et son amitié stimulante. Il lui tardait de voir ce livre publié. C’est maintenant chose faite et il est d’abord pour lui. Le concours de Thiery Cordier, qui a mis à ma disposition une ico-nographie abondante, m’a été précieux. Interlocuteur passionné, bon connaisseur du siècle de Gustave Doré et Jules Verne, il m’a encouragé (sans le savoir) dans cette difficile entreprise. Mes remerciements les plus sincères vont également à Denis Pryen, Benoît, Philippe, Marie-Alexia Veyer et Jacques Leclerc (1903-1966) ; là où il se trouve, ce dernier m’a certainement inspiré. Merci enfin à Anne-Marie et Thomas pour leur patience. C. L. Juin 2012