Industries culturelles et créatives au Burkina Faso
453 pages
Français

Industries culturelles et créatives au Burkina Faso

-

Description

Cet ouvrage est un premier panorama des filières des industries culturelles et créatives au Burkina. Il rend compte de leurs mutations. Aussi, ce travail nous a exposé aux difficultés des filières traditionnelles (livre, cinéma) mais aussi aux défis des filières émergentes (jeu vidéo, design). En effet, la surface du marché local et même régional ne favorise pas automatiquement la commercialisation des produits culturels industrialisés ; la fragilité organisationnelle des acteurs ne garantit pas leur plein essor ; l'incursion du numérique reste un défi. Tout compte fait, l'approche « filière » nous a permis d'éviter de traiter les industries culturelles et créatives comme un tout indifférencié et de les envisager indépendamment les unes des autres. Elle a permis de comprendre que les filières ont des développements hétérogènes et qu'elles ne sont pas au même niveau.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 18 novembre 2020
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140163685
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Jacob Yarassoula YARABATIOULA
Industries culturelles et créatives au Burkina Faso Analyse des filières
Industries culturelles et créatives au Burkina Faso
Analyse des filières
3
© L’Harmattan, 2020 5-7, rue de l’École polytechnique, 75005 Paris www.harmattan.frISBN : 978-2-343-21582-2 EAN : 9782343215822
4
Jacob Yarassoula YARABATIOULAIndustries culturelles et créatives au Burkina Faso
Analyse des filières
Du même auteur YARABATIOULA, Jacob Yarassoula.Culture et développement local. Eléments d’appui à la décentralisation culturelle au Burkina Faso.Allemagne,universitaires, éditions 2011 YARABATIOULA, Jacob Yarassoula.Culture et développement dans l’espace francophone. Proposition de création d’un observatoire de politiques culturelles dans l’espace UEMOA.Allemagne, éditions universitaires, 2011 YARABATIOULA, Jacob Yarassoula.Politique du livre au Burkina Faso. Les librairies par terre dans la chaîne de l’édition. Allemagne,éditions universitaires, 2011 YARABATIOULA, Jacob Yarassoula.Industries culturelles et créatives au Burkina Faso. Trajectoires et enjeux.Paris, éditions l’Harmattan, 2020
6
À Eveline Bénéwendé CONGO, épouse et bien plus
7
Remerciements Nous voulons avant tout exprimer notre profonde gratitude au professeur émérite Bernard MIÈGE, au professeur Serge Théophile BALIMA, au professeur Bertrand CABEDOCHE et au professeur Benoit LAFON, pour ce que chacun, à sa façon nous a inspiré la passion de la recherche et l’intérêt combien évident du champ africain des industries culturelles et créatives. Merci à Francisco D’ALMEIDA, dont l’engagement sans faille aux côtés des États de l’Afrique dont le Burkina Faso a été déterminant pour la prise de conscience du lien qu’il y a entre culture et développement et des actions en faveur d’une économie de la culture. Nous voulons ici remercier nos deux grandes sœurs,RebeccaetRuthleur soutien indéfectible et leurs bénédictions pour prononcées qui nous offrent la force d’aller de l’avant malgré les difficultés. Nous sommes redevable à notre belle-famille (notre beau-père CONGO Timoty, notre belle-mère Justine CONGO/KABORÉ, nos beaux-frères Luc et Nathanaiel CONGO et notre belle-sœur Suzanne BÂ/CONGO) pour tout le soutien permanent et holistique. À la grande famille de l’Union des groupes bibliques du Burkina (UGBB), nous exprimons notre reconnaissance et notre attachement éternel. Merci au Docteur Emile R. ZIDA en poste à la CEDEAO, au Docteur Donikpo KONÉ, en poste à l’UEMOA, pour l’amitié et la fraternité Merci à Vincent KOALA pour tout et à Désiré OUEDRAOGO (OD) pour le soutien constant. Merci à l’ensemble des agents du Ministère de la Culture, en particulier la DGESS pour toutes les sollicitudes.Merci infiniment aux familles IDO et CLAPIÉ à Grenoble pour leur aide combien précieuse et chaque fois renouvelée durant nos séjours de recherches. Merci beaucoup au Docteur Casimir KABORÉ et à Alassane SOULAMA pour leur contribution dans la collecte des données. Nous tenons à remercier des amis de toujours qui n’ont cessé de nous encourager de plusieurs manières : la famille Claude et Julienne TOUNTIAN, la famille Marcel et Lisa KÉRÉ, la famille Jérémie et Victorine WANGRÉ, la famille Dieudonné et Sabine TINDANO, la famille Christian et Théodora KONÉ...
9
10