Chants patriotiques d
207 pages

Chants patriotiques d'Iran

-

Description

Partie intégrante du patrimoine de langue persane, le chant patriotique iranien prend ses racines dans l'histoire la plus ancienne de ce pays et s'appuie en premier sur l'oeuvre monumentale de Ferdowsi, jusqu'à survivre encore, aujourd'hui, dans notre siècle postmoderne. De ce long parcours, l'auteur retient la période contemporaine avec comme point de départ la Révolution constitutionnelle. Par la suite, les poèmes des plus grands noms de la poésie persane seront mis en musique par des compositeurs célèbres et interprétés par des icônes de la chanson iranienne. Le lecteur découvrira ainsi, à travers cet ouvrage, un volet essentiel du patrimoine iranien, ciment d'un patriotisme qui ne cesse de s'exprimer d'une convulsion à l'autre de son histoire millénaire.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 13 mars 2020
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140145155
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

نارا م ی هارت
Une spéciIcité bien persane comme écho viscéral de la
aIn de déterminer l’évolution des structures mythiques de ce pays depuis l’Antiquité jusqu’aux premiers siècles d’après
ISBN :
18 €
Chants patriotiques d’Iran
Traduits et présentés par Reza Afchar Naderi Bilingue
COLLECTION L’IRAN EN TRANSITION
Dirigée par Ata Ayati
Les dernières parutions
farhadahmadi,Grandir sous la Révolution iranienne,2020. fabienkoutchekianetnicolasfernandez-lefollic, L’héritage de la colère. Récit de la Révolution iranienne au Moyen-Orient actuel,2020. Parvine E’tessâmi.Pionnière de la poésie des femmes iraniennes. Traduit du persan parjalalalavinia. 2019. ui estherparisi,et IraniensJ fs .La communauté judéo-per-sanela Révolution en Iran et en Israël depuis . Préface de Daniel Meier, 2019. jean-claudevoisin,La Perse et l’Occident chrétien.Histoire des martyrs perses Abdon et Sennen,2019. mirzamohammadmassoud(dehati),Les fleurs qui poussent en enfer.Traduit du persan par Christophe Balaÿ, 2019. m.f.farzaneh,Le mariage d’Azraël ou la jeune fille et la mort, 2019. shahlanosrat-wolff,La chevalerie iranienne. Samak-é ‘Ayyâr. Préface d’Hossein Beikbaghban, 2018. abbastowfiq,Fables d’Iran. Les humbles chats !Traduction du persan par Monireh Kianvach-Kechavarzi et Brigitte Simon-Hamidi, 2018.
Livre_Naderi.indb 2
05/03/2020 09:40:04
Livre_Naderi.indb 3
Chants patriotiques d’Iran نارا م ی هارت
Traduits et présentés par
Reza Afchar Naderi
Bilingue
05/03/2020 09:40:04
© L’HARMATTAN, 20205-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-19784-5 EAN : 9782343197845
Livre_Naderi.indb 4
05/03/2020 09:40:04
peuplesdIranetderance D édiéaux
Livre_Naderi.indb 5
05/03/2020 09:40:04
Livre_Naderi.indb6
05/03/2020 09:40:04
Introduction
C’est par une épopée que commence ce livre et c’est par une épopée qu’elle s’achèvera. Car on ne saurait rester insensible à la portée de ce genre côtoyant le mythe et la légende, racon-tant les hauts faits de quelques uns ou de tout un peuple. Ce qui caractérise l’épopée, sur le seul plan formel, c’est la longueur du poème ancré dans l’histoire. Il importe que le poème euve soit un récit mélodieux et scandé de longue haleine où les exploits des hommes rejoignent ceux de créatures aux pouvoirs dépassant leur condition terrestre. L’épopée c’est l’histoire chantée de ceux et de celles qui se dépassent dans un but supérieur, souvent identié à la conquête du pouvoir ou à la défense de la patrie et au main-tien de son intégrité. C’est là où, aux sources de la littérature persane d’après e l’invasion arabe du  siècle, intervient la plume d’Abol-Ghassem Ferdowsi. La marée islamique a déjà envahi depuis plus de deux siècles l’empire iranien imposant une langue et une religion venues d’ailleurs. L’épopée de résistance à cette marée aura pour nom « Le livre des rois » (Shahnameh). Elle confond l’œuvre d’un seul homme, celle du poète khorassanien – du nom de sa province natale surnommée «terre du pur parler persan»–avec le destin d’un peuple amené
Livre_Naderi.indb 7
7
05/03/2020 09:40:04
Introduction
8
à renaître de ses cendres. Il s’agissait pour le barde patriote de coucher sur papier, en poésie, les récits les plus anciens, les mythes et les légendes du pays d’avant l’invasion, an de préserver l’héritage antique et de le prolonger à travers la nouvelle ère islamique. La langue persane constituera le socle linguistique employé dans cet immense corpus patriotique qu’est leShahnameh. Tout Iranien connaît la fameuse tirade employée par Ferdowsi en ouverture de son livre : « J’ai tant souffert au long de ces trente années ; Je fis renaître le non arabe de ce persan ». En hommage à ces trente années de labeur au cours desquelles le phénix persan sut renaître de ses cendres, nous avons choisi de limiter à trente le nombre de poèmes et de textes de chansons traduits qui raconteraient dans la langue de Molière le patriotisme contemporain iranien. L’aventure de l’ouvrage trouve son coup d’envoi avec une composition à part de Shahram Nazeri, musicien et chan-teur culte de l’Iran d’aujourd’hui. Le texte de Ferdowsi qu’il a mis en musique et chanson est à n’en pas douter celui du plus patriotique des épisodes duShahnameh, celui qui met aux prises le jeune prince Faridoun, héritier légitime de la couronne perse, à l’usurpateur Zahhak. La libération du pays deviendra possible grâce à l’intervention de Kaveh, le forge-ron légendaire, qui soulèvera sous une bannière improvisée le peuple contre le tyran. Ce temps fort de l’histoire littéraire persane interviendra tout au début de notre recueil tel un électron libre parcourant d’un bout à l’autre tout le patrimoine culturel de l’Iran. Que dans notre époque postmoderne, celle de la génération dite 2.0, ce poème antique du 10e siècle soit mis en chanson et interprété sur des scènes prestigieuses d’un pays comme l’Iran montre à quel point le genre qu’est l’épopée peut encore, de nos jours, susciter l’enthousiasme et l’adhésion des foules eu
Livre_Naderi.indb 8
05/03/2020 09:40:04
رپ
رپ
égard aux sentiments patriotiques qui les habitent. L’épopée, dans la mesure où elle a partie liée avec l’âme d’une nation, ne saurait vieillir quand elle est produite par un poète dont l’œuvre demeure enracinée dans la sensibilité populaire. L’héritage khorassanien sera repris jusqu’à notre époque par d’autres grands noms de la poésie et de la parole chan-tée. Une prestigieuse lignée constituée de gures telles que Shai Kadkani, Akhavan Sales – bien présent dans ce livre –, Mohammad Taghi Bahar, Mohammad Reza Shajarian, Iraj Janati Atai, Parviz Meshkatian... L’auteur de ces lignes, né lui-même à Mashhad, capitale du Khorassan, aura à cœur, à son modeste niveau, de faire oce de passeur an de partici-per à la transmission de cet héritage poétique. Quant à l’épo-pée de Ferdowsi elle demeure moderne plus d’un millénaire encore après sa conception. Quelques réexions à présent sur l’évolution du genre poétique « chanté » en France au cours des siècles et de l’épo-pée en particulier car il ne suffit pas de porter un regard critique sur la « culture cible » d’un ouvrage. Il importe égale-ment de s’intéresser à une même thématique à propos du pays d’où l’on écrit, d’autant plus qu’ici, en l’occurrence, la langue employée est le français. Aussi, remarquons que la portée d’une œuvre épique française, à travers les âges, aurait pu être similaire à celle duShahnamehavec une œuvre jadis populaire telle queLa e Chanson de Rolandsiècle. Le parcourscomposée à la n du  «médiatique» de cette dernière, cependant, n’a pas su dépasser l’époque médiévale. Cette chanson de geste, épopée française par excellence, relate l’arontement entre l’arrière-garde de l’ar-mée des Francs commandée par le chevalier Roland, marquis des marches de Bretagne, et l’armée des Vascons à Roncevaux, un col Pyrénéen. La bataille s’inscrit dans le contexte des guerres saintes et de la «Reconquista» de l’Europe envahie par
Livre_Naderi.indb 9
9
05/03/2020 09:40:05
Introduction
10
l’armée sarrasine. Roland, mort en 778, fera gure de martyre de la fameuse bataille, gure éminemment patriotique dont certains historiens s’accorderont à armer que son histoire aurait participé à l’élaboration d’un fondement historique pour justier les croisades. On ne manquera pas d’établir quelque similarité entre cette légende et celle du prince Siavash dans leShahnameh,autre gure tragique et martyre du patriotisme persan, mise à mort par les Touraniens, ces ennemis hérédi-taires des Perses établis en Asie Centrale. e LaChanson de Rolandaurait été écrite vers la n du  siècle. La légende du jeune chevalier, neveu de Charlemagne, entouré de ses preux, comptera entre 4 000 et 9 000 vers. Rédigée en ancien français, elle se récitait sur les routes de France, de village en village par des troubadours et des jongleurs, ces frères occidentaux desnaghals(« conteurs ») persans. Avec le temps, la geste de Roland fut rangée sur les rayons des bibliothèques, sa voix éteinte, oubliée des lieux de passage ou de réunion des femmes et des hommes de France. Cette absence et cet oubli témoignent à travers le silence de cette épopée que seules des voix de chair et de sang sont à même de maintenir en vie une œuvre poétique. Il est essentiel que l’œuvre du poète soit déclamée, portée par des voix les plus audibles qui soient. Des sons qui sortiraient de poitrines humaines et qui seraient partagés. Le parallèle entreLaChanson de Rolandet leLivre des rois de Ferdowsi nous a semblé révélateur quant à la pérennité de telles œuvres à la fonction mobilisatrice et identitaire. Pour que des citoyens se reconnaissent à travers une œuvre artistique, pour qu’ils manifestent une solidarité et une communauté de destin, il importe que l’œuvre soit appropriée de façon collec-tive et cela ne peut se faire qu’avec une « oralisation » et une mise en voix de l’œuvre par tout un chacun.
Livre_Naderi.indb 10
05/03/2020 09:40:05
رپ