//img.uscri.be/pth/9d2f0b67848c3fbb2c26aa0d1eb3b61988163194
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'EVOLUTION DE LA MUSIQUE CONGOLAISE (n° 26-27)

124 pages
Au sommaire de ce numéro :
N° 026, l'évolution de la musique congolaise
N° 027, chronique d'une guerre inutile : la fragmentation du Congo. Qui est Pascal Lissoubo. Appel des évêques du Congo…
Voir plus Voir moins

Nouvelles Congolaises
L'évolution de la musique congolaise
Numéro 026/027 Septembre - Octobre 1999

~
L'Harmattan 5-7, rue de l'école Polytechnique 75005 Paris L'Harmattan INC 55. rue Saint-Jacques Montréal CQC) CANADA H2Y lK9

Nouvelles Congolaise numéro ()26/()27

Collection dirigée par Alain KOUNZILAT

Les textes publiés n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs. Les articles envoyés ne sont pas retournés. Ont collaboré à la réalisation de ce numéro: Jonas KOUDISSA, Gilbert GOMA, Médecins Sans Frontières (MSF).

Directeur de la Rédaction et de la Publication: Alain KOUNZILAT

@ ICES 1999 B.P.32 91103 Corbeil-Essonnes Cedex France e-mail: groupeices@minitel.net ISSN: t 26- 7504 CPP: 76166AS @ L' Harmattan, 1999 ISBN: 2-7384-8943-5

-2 -

Nouvelles

Congolaises

numéro 026/027

SOMMAIRE
Page Numéro 026 :

. Avant-Propos (AlainKOUNZILAT)
Bisso na Bisso: entre-nous (Edmond MALONGA) Koffi Olomidé, le conquérant de l'Olympia et du Zénith (Gilbert GOMA)

. .

7
9 13

. Pouvoir et musique (A. KOUNZILAT et D. SAMBA)...23
Livre: Bertrand Nguyen Matoko, Abéti Massikini, la voix d'or du Zaïre (Alain KOUNZILAT) . L'imaginaire du pouvoir - pouvoir imaginaire (Denis S'AMBA)

31 35

* * *
Numéro 027 ~ La Fragmentation

.

du Congo (Editorial)

.4

. Appel des Evêques du Congo (Mgr. A. MILANDOU)...45 -3-

Nouvelles Congo/aises numéro 026/027

Qui est Pascal Lissouba ? (A. KOUNZJLAT et J KOUDJSSA) .4 . Message de Pascal Lissouba au colloque des Verts à l'Assemblée nationale française ...59 Message de Bernard Kolelas au colloque des Verts à à l'Assemblée nationale française 71 . Aperçu sur l'historique des milices au Congo-Brazzaville (Bernard KOLELAS) 79 Dialogue pour la paix au Congo-Brazzaville 82

.

.

.

* * * Kiosque;

. La porte étroite

(JEUNE AFRIQUE)

90

* * * Annexes: Dossiers de Médecins Sans Frontières Témoignages des déplacés de retour sur Brazzaville...93 . Témoignages d'un Médecin de retour de Brazzaville (François GUILLEMOT) 102 Les activités de Médecins Sans Frontières à Brazzaville ...108

.

. .

Chronique d'une guerre à huis-clos (MSF)

110

-4 -

Education

~

Culture

- Société

Ce numéro est dédié à tous les musiciens congolais, et à tous leurs fans. Nous pensons particulièrement à: Abéti Massikini, Franklin Boukaka, Paul Kamba, Wenda Kolosoy, Franco (Luambo Makiadi), Pépé Kalé, Pamela Mounk'a, Tabu Ley, Mpongo Love...

- 5-

Nouvelles

Congolaises

numéro 026/027

Education

- Culture - Société

AVANT-PROPOS
Alain KOUNZILAT a communauté congolaise en France s'avère très difficile à pénétrer. Arrivés plus tardivement par rapport aux Sénégalais et aux Maliens, les Congolais ont des comportements qui diffèrent totalement des autres Africains. Le contexte sociopolitique congolais diverge également des autres communautés africaines. Les Congolais sont généralement issus d'un milieu urbain souvent ravagé au niveau des mentalités par un profond choc culturel. Au Congo-Démocratique, l'apologie mobutiste du fameux article 15 avait contraint la jeunesse à s'embarquer dans l'aventure à titre individuel. Les 'Zaïrois' se sont installés en Europe de façon souvent clandestine. Entreprenants et très efficaces dans la débrouillardise, la logique du business l'emporte souvent sur le reste... Au Congo-Brazzaville, les mentalités diffèrent aussi. Dans une sorte de sociologie de l'immigration, on pourrait envisager un clivage entre "sédentaires" et "aventuriers" et en examiner les répercutions sur les différents spectres. Toujours est-il que les Congolais restent attachés à une

L

Nouvelles Congolaises numéro 026/027

dimension typique des modèles chaotiques avec leurs avatars, leurs rêves, leurs "sous-cultures" fondées sur le mimétisme ou les rapports de force.

Même si les mentalités congolaises ne sont pas toujours raisonnables, la "sur-culture" musicale à travers des grands noms de la musique, connaît singulièrement un vrai rayonnement sur le plan mondial. Des milliers d'Africains et Européens en raffolent. De Franco à Koffi Olomidé en passant par Pamelo Mounk'a et en arrivant à Passi, la conquête mondiale de Bisso-na-Bisso et du Ndombolo ne fait aucun doute. Rendre compte de la diversité de cette musique afin de mieux saisir les conditions et les facteurs de développement, telle est l'ambition de ce numéro 026 de la revue Nouvelles Congolaises.

Alain KOUNZILAT, Rennes le 13 septembre 1999.

-8 -

Education - Culture - Société

BISSO NA BISSO: Entre-nous
Edmond MALONGA a situation n'est finalement pas si désespérée! En écoutant Bisso na Bisso (BnB), le dernier CD du Collectif des rappeurs congolais de Paris sous la houlette de Passi, on sent la réconciliation de plusieurs générations.

L

Ce qui est rassurant, c'est que nos rappeurs entretiennent leurs racines culturelles et musicales. On redoutait que I'hécatombe congolaise n'entraînât le rebut de nos enfants en France, pour tout ce qui leur rappellerait la « plus grande bêtise» de leurs parents. Car il était à craindre qu'au regard des images aussi atroces que celles qui nous arrivent d'Afrique, nos jeunes ne se rétractassent tels des autistes face à une situation traumatisante. Heureusement, ces jeunes sont parfois plus conscients que beaucoup de leurs aînés, sur la tragédie africaine. Ils le démontrent dans ce CD riche de messages et d'appels à la paix, à l'entente et à la construction d'Etats africains prospères.

Nouvelles

Congolaises

numéro 026/027

Grâce aux standards des ténors de la musique africaine comme Franklin Boukaka, Pamelo Mounk'a, Antoine Moundanda ou Bébé Manga, Bissa na Bissa reprend le message de ses aînés, Africa, liberté; Afhca, dipanda ! - aujourd'hui oublié - pour dénoncer les travers de la politique congolaise, voire africaine, et les tragédies qui s'en suivent. Conscient de l'impact de la chanson dans notre culture orale (et face au silence abasourdissant des médias modernes), « BnB » traque les chroniques sociales, hm"cèle le politicien africain et son souteneur occidental, juge leur marché de dupes qui handicape l'essor de nos populations. Car, à cause de ces élites factices, toute l'Afrique n'est plus que larmes et 'vision cauchemardesque, une fresque... peinte de sang', une Guernica' où la force des hommes ne peut être efficace qu'avec l'aide et la miséricorde de Tata Nzambé2. Une situation sans issue pour cette génération qui se voit «le cul entre deux chaises» : un environnement catastrophique, mais quelle chaleur humaine là-bas, comparée à une vie pas toujours facile et suspicieuse ici! Mais, au-delà de ces sujets douloureux la vie africaine reprend le dessus: les maîtresses continuent de hanter la quiétude des couples officiels; la magie noire et la sorcellerie restent la base de notre spiritualité; et l'amour des grands sentiments «je te kiffè comme un récépissé, mon laisser respirer» se clame avec autant de romantisme et d'éloges pour la beauté noire!
I

Fresque de Picasso - 10-

2 Dieu

Education

- Culture - Socété

Toute une ambiance qui nous fait regretter le temps où les vacances au pays natal étaient une joie. Cette période où les facéties et les élucubrations des « sapeurs» et des « parisiens» égayaient nos cités populaires, où les nuits étaient chaudes et interminables! Cette saison où la chaleur familiale retrouvait tout son sens!
Ce 'Bisso na Bisso' est une façon originale de parler de l'unité de l'Afrique dans ses fondements et son fonctionnement: des villes, des populations, des situations si diverses et pourtant si semblables. C'est un kaléidoscope de la culture africaine: des larmes aux rires, la musique rythme l'âme nègre! * * *

L'autre pan du continent qui, vogue la galère, s'est reconstitué aux Caraïbes, n'est pas oublié. Et la contribution de toute la diaspora noire à ce CD de Bisso na Bisso, d'ailleurs intitulé «Racines », est remarquable; Monique Séka, Tanya Saint Val, Papa Wemba, Koffi Olomidé, Lokua Kanza, Ismaël Lo, ...' et autres non cités', un florilège de voix dignes rappelle la liberté toujours confisquée de l'Afrique, alors que l'on célèbre à coups de médias le centcinquantenaire de l'abolition de l'esclavage.
La touche des virtuoses tels que Jacob Devarieux et Popolipo, donne une sébène qui nous fait oublier le rap basique. Un rap sur les berges de la soukouss pour - 11 -

Nouvelles

Congolaises

numéro 026/027

rapprocher gangrenée. indélébile!

les lèvres béantes d'une plaie civile non encore Gageons que sa cicatrisation ne sera pas In cha' Allah! Merci les enfants, merci Passi et bravo! ! ! Edmond MALONGA, Rennes 1999.

- 12 -